Avertir le modérateur

youboox

  • Retour sur le prix Goncourt et autres brèves

    "Living-boox" une émission sur les livres

    L’AFP et divers journaux dont L’Expansion nous apprennent que sur Youboox : « Chaque semaine, le chroniqueur littéraire Laurent Kupferman partira à la rencontre d'une œuvre, présentée par son auteur, via une chaîne sur YouTube ». La cofondatrice de Youboox, Hélène Mérillon, explique : « Avec cette chaîne vidéo, Youboox souhaite démocratiser l'accès aux livres. La vidéo et les web channels sont devenus des médias incontournables dans la découverte de nouveaux contenus » et « Notre objectif est d'éveiller la curiosité autant que le plaisir de lire afin de promouvoir la littérature de toutes les façons possibles ». L’Expansion précise : « Certains ouvrages présentés pendant l'émission seront ensuite disponibles sur la plateforme Youboox sous leur version numérique. »


    www7color.jpgZep se raconte

    Zep (Philippe Chappuis), dessinateur de Titeuf et du Zizi sexuel (Glénat), mais aussi de, « Une histoire d'hommes » (Rue de Sèvres) ou « Happy Parents » (Delcourt) a désormais son blog « What a wonderful world » sur le site du quotidien Le Monde. Il y raconte sa vie et notamment ses affres de créateur.

     

    Le Goncourt en direct

    L’Express raconte la folle journée où le prix Goncourt a été décerné à Lydie Salvayre. Comme si on y était : (...) 17h35. Visiblement, Kamel Daoud n'est pas content que son Meursault, contre enquête ait manqué le prix, alors qu'on le donnait favori. Dans son taxi, Lydie Salvayre s'en attriste. « Je sais ce que c'est, ça m'est tellement souvent arrivé dans le passé... » Sa voiture est coincée dans les embouteillages. A un feu rouge, non loin de la Maison de la Radio, stupéfaction: « Mais, vous êtes la Dame? » s'exclame le chauffeur. Un silence. « La Dame qui a eu le prix littéraire? Comment c'est, déjà... le Goncourt? C'est vous? » Lydie Salvayre opine du chef. « Oh, là, là, Madame, c'est un grand jour pour moi... Si j'avais imaginé ça, un Prix Goncourt dans ma voiture. Je suis un petit paysan d'un village du Sénégal et je me retrouve à être le chauffeur du Prix Goncourt... Oh, là, là... Je pourrais avoir un autographe pour ma fille? » (...) 

     

    Confidences avant le Goncourt

    De son côté le site « On la lu » nous propose un entretien émouvant de Sylvie Tanette avec Lydie Salvayre, réalisé avant qu’elle n’obtienne le prix Goncourt 2014 :

    (...) Et maintenant que ce livre est écrit et publié, comment le vivez-vous? Peut-être avez-vous la sensation du devoir accompli ?
    Je suis contente d’avoir mis en sûreté ces choses qui auraient pu disparaître. Et je suis surtout heureuse d’avoir redonné vie à ma mère. Elle s’appelait Montserrat Monclus Arjona, je l’ai écrit en toutes lettres dans le livre pour mettre son nom en sûreté, pour qu’il dure encore un peu. Je lisais récemment dans le blog d’Eric Chevillard que l’au-delà, pour les gens qui ne croient pas, n’était rien d’autre que la vie des morts dans nos esprits. Et bien voilà, j’offre un au-delà à ma mère et ça, ça me plaît beaucoup. (...)

    Ainsi va la vie des livres.

     

  • Que sont devenus les romans de gare ?

    En France, c’est Louis Hachette qui en 1852 créa des bibliothèques de gare en s’inspirant d’un modèle anglais. Les voyageurs y trouvaient des livres de petits formats aussi divers que « des guides touristiques avec les Guides Joanne et des romans, comme ceux de Charles Dickens, de Gérard de Nerval et de George Sand, ainsi que des ouvrages de la Bibliothèque rose, tels que ceux de la Comtesse de Ségur », d’après l’éditeur.

    Wikipedia définit ainsi le genre « roman de gare » : « un genre littéraire se caractérisant par des ouvrages se lisant facilement et rapidement, distrayants mais superficiels, qui tirent leur nom du fait qu'ils sont réputés être achetés dans les gares pour s'occuper en attendant son train ou pendant le voyage. Ce sont généralement des livres peu chers et de petit format, traitant d’histoires policières ou d’espionnage, ou d’histoires d'amour. Ainsi, ce sont souvent les genres paralittéraires qui sont désignés de cette façon. »

    Depuis, les livres de poche (toutes collections confondues) ont pris le relai et les librairies de gare (ou d’aéroports) proposent les dernières parutions de romans, d’essais et de documents.

    La « littérature de gare » considérée de façon péjorative par le milieu littéraire a donc disparu, mais le goût pour la lecture pendant les longs déplacements en train perdure et sous toutes les formes. Ainsi le site idboox.com indique que début juillet « Fleur Pellerin, Ministre déléguée aux PME, à l’Innovation et à l’Économie numérique a inauguré le premier parcours digital en gare de Paris-Montparnasse. Youboox, la plateforme de livres numériques y participe dans l’objectif de démocratiser toujours plus la lecture numérique. A l’aide d’un QR-code placé dans les espaces d’attente de Paris Montparnasse, Youboox propose  à tous les voyageurs d’accéder gratuitement à une bibliothèque numérique directement depuis des panneaux d’affichage disposés dans ces lieux. »
    Le site précise que « Les usagers vont bénéficier ainsi d’un accès complet au service Premium payant de Youboox pendant une journée mais également au service Freemium (lecture numérique gratuite en illimité avec affichage de publicités). »

    Pour finir on signalera que l’expression « roman de gare » a la vie dure, puisque Didier Jacob dans le Nouvel Observateur a écrit au début de l’été « La « nouvelle Paulo Coelho »: c'est ainsi qu'un journal canadien, voulant sans doute bien faire, honore la nouvelle star du roman de gare, Cecilia Samartin. Son dernier ouvrage, « Rosa et son secret » (la suite du «Don d'Anna », 100 000 lecteurs en France grâce, dixit l'éditeur, à « la magie du bouche-à-oreille»), ne fait pas injure à cette réputation (L'Archipel). »

    360.jpgEn illustration l’icone de l’application 360° (disponible sur iTunes et Android Market) qui permet le téléchargement de livres numériques, mais aussi de se renseigner en temps réel sur les services de bus, ou de taxis reliés à la gare, de visualiser avec des images haute définition les trajets, de visiter virtuellement des gares, de signaler un problème technique, ou de faire du vélo avec We-bike, etc., etc.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu