Avertir le modérateur

william faulkner

  • La disparition de Toni Morrison

    Christian Bourgois, Toni Morrison, Audiolib, 10/18, William Faulkner, La Croix, Libération, France Info, France Culture, Barack Obama, Virginia Woolf, Mara Menzies, Toni Morrison, romancière, que La Croix qualifie de « Impératrice des lettres américaines » et Barack Obama « de trésor national », est morte dans la nuit du 5 au 6 août à l’âge de 88 ans. Née Chloe Anthony Wofford dans l'Ohio en 1931, elle avait été enseignante avant de se consacrer à la littérature. Toni Morrison, a reçu le prix Pulitzer en 1988, et le prix Nobel de littérature, en 1993.

    Revue de presse 

    Libération : « L’esclavage, la couleur de peau, la filiation, les racines, la malédiction, tels sont les thèmes autour desquels l’œuvre de Toni Morrison varie, se lève, à travers une prose poétique et claquante, cinglante, parfois portée par une alternance de voix, une bonne raison parmi beaucoup d’autres pour l’inscrire dans la filiation de William Faulkner. Morrison avait en partie fait de ce dernier le sujet de sa thèse ; l’autre partie était Virginia Woolf. Elle rendait grâce à l’auteur du Bruit et la Fureur d’avoir pris ses personnages noirs au sérieux. Faulkner et Morrison utilisent tous les deux la langue orale, leurs œuvres ont pour toile de fond la Bible, la mythologie et l’histoire violente des Etats-Unis. »

    France Culture en 2018 proposait de « (re)découvrir son oeuvre à travers trois titres phares : The Bluest Eye (1970), son premier roman, sur les thèmes de l'enfance et de la violence ; Beloved (1987), le récit d'une esclave hantée par le fantôme de sa fille ; et Home, son dixième livre, paru en 2012, décrivant l'Amérique coupée en deux des années 1950. » En 2019, France Info rajoute deux autres titres : Le Chant de Salomon (1977), et Jazz (1992).

    Christian Bourgois, Toni Morrison, Audiolib, 10/18, William Faulkner, La Croix, Libération, France Info, France Culture, Barack Obama, Virginia Woolf, Mara Menzies, La Croix : Interview de la comédienne Mara Menzies. Extrait : « Toni Morrison est un modèle absolu pour moi et pour toute une génération d’auteurs et d’artistes. J’ai 40 ans et une fille de 11 ans, et je compte bien lui faire lire sa prose intemporelle et libre. Il est très rare de trouver une telle écriture. En tant que femme de couleur et écrivain majeur, Toni Morrison a ouvert de multiples portes. Y compris chez les éditeurs, qui ont vu l’intérêt que suscitaient ses ouvrages, le succès qu’ils rencontraient, ce qui a permis à d’autres auteurs qui traitaient ces thèmes, d’être publiés. »

    En France, la plupart des titres de Toni Morrison ont été publiés par Christian Bourgois et sont disponibles en livre de poche dans la collection 10/18. On peut également écouter Home en version audio édité par Audiolib.

  • Slate.fr : mystères d’écrivains

    « Le frère de Joyce, Stanislaus, va jusqu’à affirmer que Finnegans Wake est « l’œuvre d’un psychopathe ou d’une énorme imposture littéraire ». Il n’y a pas vraiment de thème central mais le projet ambitieux pourrait se résumer à une vision métaphysique de l’histoire. Les chapitres sont peuplés de mots-valises composés de plusieurs langues (par exemple, « Au nom d’Annah la toute-puimazi », fait référence aux sourates du Coran, au mot « Mazi » qui signifie « temps anciens » en turc et « ensemble » en grec). Sans compter les paraboles issues de contes celtiques, l’argot irlandais et les références au Necronomicon de H.P. Lovecraft. », ces quelques lignes son extraites de la série Mystères d’écrivain que nous propose le magazine Slate.fr.

    Les titres de ces chroniques dédiées à la littérature montrent la diversité des sujets abordés : « Tim O’Brien, l’homme qui avait osé écrire la pire offense faite à Trump », « L'année où William Faulkner a touché le fond et vendu son âme à Hollywood », « Trois roses et un cognac, l'étrange cadeau déposé sur la tombe d'Edgar Allan Poe pendant 70 ans », ou « La terrible histoire de l'auteure qui n'a pas survécu à l'écriture de son roman ».

    Slate.png

    Autre récit édifiant, celui sur la « disparition » d’Agatha Christie que personne n’a jamais pu expliquer : « Les théories sur le sujet se comptent sur les doigts de la main. Ou bien Agatha Christie voulut donner une leçon à son mari (ce que la famille a toujours démenti). Ou bien elle fut atteinte de fugue dissociative, sorte d’amnésie temporaire causée par le stress, la dépression. Les plus cyniques y virent un formidable coup de pub : car à la suite de sa disparition dans la nuit brumeuse et des gros titres des journaux, Agatha Christie atteignit son rang d’écrivaine superstar. Aujourd’hui, la reine du polar a dépassé les 350 millions d’exemplaires vendus à travers le monde. »

    Slate 2.jpgAu total des dizaines d’articles passionnants qui nous confirment si besoin en était que la réalité a souvent bien plus d’imagination que la fiction.

    Leur auteure est ainsi présentée par Slate.fr : « Elise Costa est pour l'instant journaliste freelance. Elle écrit sur la pop-culture, Internet et les petites routes de campagne. En 2010 son premier livre « Comment je n'ai pas rencontré Britney Spears » a été publié aux éditions Rue Fromentin. Elle vit à Toulouse où elle espère devenir joueuse de belote professionnelle. »

    Qui écrira un jour sur le mystère Elise Costa ?

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu