Avertir le modérateur

virginie jalain

  • Les Pères Noël de la librairie

    La période de Noël n’est pas une période banale pour les libraires, surtout cette année où une enquête révèle que le livre figure en tête des cadeaux qui ont été offerts. C’est aussi une bonne occasion pour promouvoir ce métier.

     Au Québec, une trentaine d’auteurs ont emballé les livres dans une quinzaine de librairies, une initiative racontée par Radio Canada : « Cette activité, qui a pour nom Les auteurs s'emballent !, se veut une action de solidarité avec les libraires indépendants, et a été imaginée par l'Association des libraires du Québec (ALQ) et le diffuseur Dimedia qui est toujours en guerre contre les librairies Renaud-Bray. À cause de cette mésentente commerciale, les livres des auteurs distribués par Dimédia ne sont pas vendus par Renaud-Bray. « On essayait de trouver du positif et d'aider ceux qui sont pris entre Dimédia et l'entreprise dont je ne dirai pas le nom », explique Katherine Fafard, directrice générale de l'ALQ. »   

    La Voix du Nord annonce l’ouverture, à quelques heures de Noël, de la librairie du Port « dans une ville qui ne comptait plus qu’une librairie ». Le quotidien raconte : « Derrière le comptoir c’est Virginie Jalain qui tient boutique. Cette professeure de français dans un collège de Calais a décidé de s’accorder deux ans pour réaliser ce projet : ouvrir sa librairie de quartier. Après des mois à monter les dossiers, à chercher les aides et les prêts, à faire les travaux avec son entourage, cette fois, c’est fait. « On a terminé de tout préparer à 2 h du matin pour l’ouverture jeudi à 10 h. Ça faisait bizarre de se dire que quelques heures plus tard, il y aurait les premiers clients », explique la libraire, soutenue dans son projet par la BGE (boutique de gestion pour entreprendre), Initiatives Calaisis et le conseil régional. Les premiers visiteurs ne sont d’ailleurs pas fait attendre. »

    La librairie L'écume des pages à Paris s’est distinguée en recevant la visite d’un président de la République pour ses achats de cadeaux de dernière minute. ActuaLitté note cependant que le Président avait auparavant fait un détour par la FNAC et rappelle qu’aux Etats-Unis « Barack Obama effectue chaque année, avec la régularité d'un métronome, des emplettes en librairie, pour montrer son soutien à la profession. Sa dernière visite, début décembre, s'était d'ailleurs conclue avec plusieurs achats, en compagnie de ses filles, juste avant Thanksgiving ».

    Enfin, la bonne idée de cadeau de Noël (gratuite mais uniquement pour Paris), c’est l’extension « Amazon killer » créée par « l’activiste numérique Elliot Lepers ». Les Inrocks en détaillent l’utilisation : « aller sur Amazon, trouver l’objet littéraire convoité, demander à Amazon-Killer de trouver la liste des librairies les plus proches où il est disponible, le mettre dans son panier et aller l’acheter sur place. » Une idée toute simple selon son créateur : « C’est assez drôle, je n’ai pas fait grand-chose. Il y a une base de données, celle de la Place des Libraires, et il y a Amazon. J’ai juste fait un petit pont entre les deux. Il y a aujourd’hui une volonté affichée par les commerçants en ligne d’être les plus rapides, les plus pratiques. Mais si on prend le métro, en moins d’une heure on a son bouquin. Aussi rapide que soit Amazon, il ne vous livre que le lendemain. »

    bureau_du_pere_noel_laponie.jpg

  • Les librairies ne font pas que fermer

    Le secteur de la librairie connaît des moments difficiles, pourtant quelques passionnés se lancent dans l’aventure avec enthousiasme :

    Librairie Paroli, 8 bis rue des Martyrs, 34210 Minerve.

    Le Midi Libre annonce le changement de propriétaires de la librairie Paroli à Minerve (34210), désormais dirigée par Alain Monge, qui a travaillé 30 ans à la librairie Sauramps de Montpellier, et Sophie sa compagne ex-bibliothécaire, et raconte : « L'opportunité de poursuivre leur métier autour du livre s'est présentée lors d'une rencontre avec Sophie Cautain et Alain Meyer, les précédents libraires, qui souhaitaient céder leur librairie. Le concept de la nouvelle librairie Paroli ne va pas, à proprement parler, changer. Alain explique : « Nous allons apporter une touche personnelle, mais continuer les livres d'occasion, les signatures d'auteur, les expos, les lectures, l'écriture… Cette librairie-café restera un lieu de rencontres et d'animations. »Pour la petite histoire, les deux nouveaux libraires se sont rencontrés dans une librairie nous apprend le journal.

    Les Volcans, 80 boulevard François Mitterrand, 63000 Clermont-Ferrand.

    « La librairie Les Volcans d’Auvergne va ré-ouvrir. Après plusieurs mois de fermeture, la détermination des salariés a changé le sort de cet établissement cher aux cœurs des Clermontois. La librairie pourra fêter ses 40 ans d'existence ! », pouvait-on lire au mois de juin sur le site Graphiline. L’article nous apprenait aussi que 12 salariés allaient créer une Scop qui avait trouvé son financement grâce au site de crowfunding, Ulule, aux dons collectés par l'association des Amis de la librairie Les Volcans, une aide de la région Auvergne et un apport financier du Centre national du livre. Les nouveaux co-directeurs ont aussi investi la totalité de leurs indemnités de licenciement.
    Le site nous apprenait également que la nouvelle direction allait recruter 18 personnes et que la librairie pourrait ré-ouvrir mi-juillet, juste à temps pour profiter de la rentrée scolaire et littéraire. Le site clermontois Cyber bougnat annonce, quant à lui, que la librairie ouvrirait plutôt le 20 août.

    Le Café librairie de Sancerre, 4, rue des Trois-Piliers, 18300 Sancerre (photo).

    Le journal Le Berry raconte l’aventure d’Olivier Bourdon qui a débutée en 2008 : « Je savais qu'il n'y avait pas matière à faire une librairie classique. On considère qu'il faut environ 15.000 habitants pour une librairie et ici on en est loin. » C'est pour cela qu'il a opté pour un café librairie, avec en prime des animations artistiques régulières pour fidéliser la clientèle.
    « En 2007, j'ai fait un voyage en Bretagne et j'ai visité de nombreux cafés librairies. Là-bas, il y en a beaucoup mais ils ont tous leur propre identité. À la fin de mon séjour, je me souviens avoir appelé mon père, sur la plage, et lui avoir dit : "ils galèrent financièrement, mais ils sont tous enthousiastes !" »
    « Aujourd'hui, Olivier Bourdon a un salarié, Laurent Gely, et même s'il reconnaît que ce n'est pas toujours facile, il ne regrette rien. » « Régulièrement, Olivier Bourdon organise des animations culturelles comme des lectures publiques, des projections de cinéma, des expositions de photos ou de peintures, pièces de théâtre, dédicaces et même concerts. « Dès le départ, j'avais envie d'associer des animations au lieu. Par goût personnel, mais aussi pour faire venir des gens. On a une audience de plus en plus importante à chaque fois. On est en train de monter en puissance. » »

    panoramique2.jpg

    Bientôt deux nouvelles librairies à Calais ?

    Selon La Voix du Nord : « Le premier projet est porté par six anciens salariés de Chapitre. Ils espèrent ouvrir leur espace, peut-être sous la forme d’une SARL, aux alentours du 15 août au rez-de-chaussée de l’ancien Chapitre à Calais cœur de vie. L’offre devrait être semblable avec un rayon papeterie et Beaux-Arts plus développé pour la potentielle clientèle d’étudiants de l’école d’art qui ouvrira à la rentrée face au centre commercial. Le projet est monté avec le soutien de la Ville (à travers Calais Promotion) et semble être en cours de finalisation. La municipalité et les futurs salariés ne font pas plus de communication pour le moment.

    Le deuxième projet c’est celui de Virginie Jalain. Professeure de français au collège Jeanne-d’Arc, elle a demandé un congé sans solde pendant deux ans pour ouvrir sa librairie, rue de la Mer. L’ouverture est attendue pour septembre, dans une cellule de 50 m². « Pour le moment, je suis toujours en train de faire le montage financier », explique Virginie Jalain, qui compte ouvrir une librairie avec un large rayon jeunesse. « Cela représentera 40 % du fonds. J’aime l’idée de la transmission, qu’un livre se partage avec les parents ou les grands-parents », souligne la jeune femme qui vise une clientèle familiale, donc, mais aussi de touristes. Livres sur le tourisme régional et les voyages, littérature en langue anglaise feront partie de son offre. « Quand on voit le succès des fêtes de la mer, il y a une carte à jouer sur l’identité de ce quartier proche du front de mer ».
    A suivre à la rentrée.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu