Avertir le modérateur

sne

  • Le président Emmanuel Macron et les livres

    emmanuel-macron-un-jeune-homme-si-parfait_full_guide.jpg« Sibeth Ndiaye partage avec le futur chef de l'Etat un amour pour la langue française et la poésie, écrit Marie-Claire. "Je me rappelle toujours avec émotion qu'au décès de ma mère, il avait eu la délicatesse de m'offrir un livre de Roland Barthes, Journal de deuil. Il m'a servi de livre de chevet pendant de longs mois". Cette anecdote sur une des proches collaboratrices d’Emmanuel Macron rapportée par France Info pourrait illustrer le rôle que le nouveau président de la République donner au livre dans le domaine culturel.

    Un programme déjà détaillé dans ses réponses au au Syndicat national de l'édition (SNE) et détaillées par Livres Hebdo. Défense du droit d’auteur à l’échelle européenne, prix unique du livre, édition numérique, extension des horaires d’ouverture des bibliothèques, les engagements sont précis.

    9782809821918-001-G-220x356.jpegLivres Hebdo précise aussi que « Le nouveau président de la République a enfin été le premier candidat à faire part de sa volonté de créer un pass culture pour les jeunes. Il veut donner à chaque jeune, le jour de ses 18 ans, une enveloppe de 500 euros pour accéder aux activités culturelles de son choix: "musée, théâtre, cinéma, concert, livres ou musique enregistrée" »

    Le livre sera donc à l’honneur sous ce quinquennat et Ouest-France nous dévoile, sous la signature de Marie Merdrignac, une part des goûts littéraires du désormais président : « Le candidat d’En Marche ! aime les livres. Il ne s’en est pas caché durant la campagne, glissant des citations ou des références littéraires dans ses discours. S’il a été ministre de l’Économie, sa culture littéraire n’a pas à pâlir, après trois ans d’hypokhâgne et khâgne B/L (littérature et économie) à Henri-IV, du théâtre au cours Florent… Sa passion pour la littérature est telle qu’il a écrit des poèmes et trois romans qu’il n’a pas jugés assez bons pour être proposés à un éditeur, confie-t-il dans un entretien en février à l’hebdomadaire L’Obs. Il rêvait d’être romancier. Parmi ses références, le candidat d’En Marche ! cite Stendhal, Camus, Gide, Giono… Ses camarades de khâgne, rencontrés par Le Parisien en janvier 2015, se souviennent de ses auteurs de cœur : René Char, Francis Ponge, Julien Gracq ou Philippe Jaccottet. » Que demander de plus ?

    9782213704623-001-X.jpegAmateur de littérature Emmanuel Macron a également été ces derniers mois sujets de nombreux livres. Parmi les titres parus on peut citer « Emmanuel Macron, un jeune homme si parfait » d’Anne Fulda (Plon), « Les Macron » de Caroline Derrien et Candice Nedelec (Fayard), « Macron, l’invité surprise » de François-Xavier Bourmaud (L’Archipel).

    Egalement : « Révolution » (XO éditions) : « Emmanuel Macron raconte, pour la première fois, dans Révolution, son histoire personnelle, ses inspirations, sa vision de la France et de son avenir, dans un monde nouveau qui vit une "grande transformation" comme il n'en a pas connu depuis l'invention de l'imprimerie et la Renaissance. Un livre fort, singulier, qui pose les fondements d’une nouvelle société.» (l’éditeur) Photo : la page 14 dans laquelle l’auteur évoque son plaisir de lire.

    Livres Macron.png

  • Le Salon du livre de Paris se rénove

    Rendez-vous annuel le Salon du Livre de Paris évolue en 2016 pour tenter d’enrayer une baisse de fréquentation du public constatée depuis quelques années ; 180 000 visiteurs en 2015 soit une baisse de 10% par rapport à 2014.

    • Nouveauté pour cette 36ème édition, le Salon du livre de Paris devient « Livre Paris », un changement parmi d’autres comme l’explique Culturebox : « Cette fois c'est officiel, le Salon du Livre de la Porte de Versailles se rénove en 2016 : nouveau nom, nouvelle identité visuelle, nouvelle mise en espace, une "scénographie entièrement repensée", et une "programmation culturelle innovante et festive, accessible et qualitative, reflétant la diversité du monde de l’édition" »

    Livre Paris, Actualitté, SNE,

    • Les dates changent également. « Livre Paris » débutera le jeudi et non le vendredi, jusqu’au dimanche et non le lundi. Il se déroulera du 17 au 20 mars et la soirée d'inauguration, qui en général attire le tout-Paris de l’édition, aura lieu le mercredi 16 mars à 17 h. La matinée du jeudi sera consacrée aux professionnels.
    • La manifestation se tient toujours à la périphérie de Paris mais sera décentralisé en plusieurs lieux. En 2015, Le Huffington Post écrivait « Arnaud Nourry, le patron du groupe Hachette, ne s'en cache pas. Il verrait d'un très bon œil de renvoyer le Salon du livre au Grand Palais, comme dans les années 90. "La Porte de Versailles, c'est un immense univers où on perd parfois un peu son âme".»
    • Le pays invité d’honneur est la Corée (du sud). Actualitté publie la liste des auteurs invités et écrit : « Ils seront 12 femmes et 18 hommes issus de toutes les générations, s’adressant à tous les publics. S’illustrant aussi bien dans le roman, la poésie, l’essai, le manhwa (le manga coréen) ou encore en littérature jeunesse, la liste comprendra entre autres un créateur de manhwas éducatifs, une lauréate du Prix de l’Inaperçu 2014, une dessinatrice élue par le New York Times « meilleure illustratrice jeunesse » en 2008, ainsi que des romanciers prolifiques incontournables. »
    • « Livre Paris » est organisé par le Syndicat national de l'édition (SNE) et la société Reed qui le qualifient d’ « événement culturel et littéraire le plus populaire de France et l'un des plus reconnus à l'international. »

    Le site officiel de « Livre Paris » propose un programme détaillé, la liste des participants, des auteurs présents, ainsi que les conditions d’accès à la manifestation, hélas toujours payante même si les organisateurs ont pour but d’en faire « un événement accessible, populaire et familial, où parents et enfants partagent le plaisir de leurs découvertes. »

    Livre Paris, Actualitté, SNE,

  • Petite revue de presse de la vie du livre

    Des livres édités, mais pas tous lus

    En 25 ans, deux fois plus de livres sont publiés nombre d’entre eux ne sont même pas lus. Un extrait l’article de BFM TV : « Ce n'est donc pas parce qu'on publie deux fois plus de livres qu'on lit deux fois plus. Le doublement des titres sur les 25 dernières années a été compensé par une division par deux des tirages et des ventes, aujourd'hui tombés à des niveaux très faibles. Ainsi, un livre est édité désormais à moins de 6.000 exemplaires en moyenne, et se vend à 4.000 exemplaires à peine, selon le SNE. »

    Interrogés, Jean-Hubert Gailliot et Sylvie Martigny, à la tête de la petite maison d'édition Tristram précisent : "Il y a énormément de livres qui se vendent à moins de 500 exemplaires, tous éditeurs confondus, de Gallimard à Grasset en passant par P.O.L. Et dans ces livres-là, beaucoup ne dépassent pas les 250 exemplaires vendus. En fait, ce n'est pas rare qu'un livre se vende à moins de 100 exemplaires". Des chiffres si faibles que "Certains jeunes auteurs ne croient pas les résultats des ventes, pensant que l'éditeur truque les chiffres pour ne pas payer les droits", rajoutent-ils. »

    o7DUIho.jpg

    Un magasin Cultura en centre-ville

    La ville de Brive est déjà connue pour son salon du livre dans quelques semaines on parlera aussi de l’ouverture en Centre ville d’un magasin de la chaîne Cultura. Une grande première comme l’explique le site de France Bleu : « Le magasin Cultura, en centre-ville de Brive, ouvrira en avril ». Détails : « Ce sera la première librairie Cultura de France à être implantée dans un centre-ville, alors que l'entreprise a pour habitude d'ouvrir des magasins en périphérie. Elle possède d'ailleurs déjà une enseigne dans la zone industrielle du Mazaud, à Brive, depuis 2001. Jean-Luc Treutenaere, le directeur des relations extérieures de Cultura, justifie cette décision. « Brive a vécu un traumatisme avec la fermeture des Trois Epis. On a été plus ou moins sollicité pour reprendre cet espace [...] L'ancien propriétaire a prouvé qu'une enseigne de centre-ville et de périphérie pouvaient coexister » avant que le groupe Chapitre fasse faillite. Alors, quand même, pour ne pas trop se faire concurrence, Cultura a sélectionné ses produits pour le magasin du centre-ville. Il y aura 45.000 références pour commencer, purement axées sur la librairie, les beaux arts, la papeterie et la jeunesse. Il n'y aura pas de CD ni de gaming ou de DVD. » Les nouveaux propriétaires annoncent que l’établissement « accueillera des conférences, des rencontres et des dédicaces avec des auteurs dans une salle dédiée au sein de la librairie. ».

    Livre papier ou ebooks, nouveau round

    Pas facile de changer ses habitudes de lectures et la technologie a beau se mettre au service de la littérature, il semble que les lecteurs continuent à privilégier le livre imprimer. C’est en tout cas ce que confirme une étude publiée par le site Archimag qui révèle que « 83 % des personnes interrogées déclarent préférer le livre papier à l'ebook et 70 % liront entre 5 et 15 livres en 2016 ». Quel que soit le support la lecture reste quand même gagnante.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu