Avertir le modérateur

serge joncour

  • "Gilets jaunes" et ventes de livres pour Noël

    Magasins barricadés, moyens de livraisons bloqués, les manifestations sociales dites des « gilets jaunes » ne pouvaient pas plus mal tomber à quelques jours des fêtes de fin d’année, période privilégiée d’achats de cadeaux et… de livres.

    « Les Gilets jaunes ont-ils vraiment un impact sur les ventes de livres ? » s’interroge le site Actualitté qui constate cependant que les situations sont beaucoup plus complexes et contrastées selon les régions.

    Livres Hebdo lui aussi consacre un grand article aux conséquences des événements et détaille les baisses d’activités : « l'institut GFK annonce des ventes (en volume) en recul de 9,5% pour la semaine 46 (du 12 au 18 novembre intégrant le premier samedi de mobilisation), de 8,4% pour la semaine 47 (du 19 au 25 novembre) et de 3,2% pour la semaine 48 (du 26 novembre au 2 décembre). »

    Même constat pour Le Figaro qui écrit « Le monde de l'édition fait grise mine. Les éditeurs pensent ne pas pouvoir rattraper les ventes perdues d'ici à la fin de l'année. Xavier Moni président du syndicat de la libraire française (SLF) anticipe que l'année 2018 sera négative. Ce sera la troisième année de suite dans le rouge, ce qui est rare pour un marché de l'édition qui résiste plutôt bien. »

    La crise des "gilets jaunes" est une "catastrophe" pour l'économie a déclaré Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie, et Europe 1 indique que la Fédération du commerce et de la distribution, estime les pertes à 20-25%, tout en notant que le quatrième samedi noir consécutif va faire basculer la facture largement au-delà du milliard d'euros de chiffres d'affaires perdu. »

    On pourrait penser cette situation en ligne favorise les ventes en lignes, or les blocages perturbent aussi bien l’approvisionnement que les livraisons à domicile. Actualitté note à ce sujet : « Amazon, pourrait toutefois ne pas sortir indemne non plus des mobilisations. À Bouc-Bel-Air, en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, des Gilets jaunes sont ainsi venus prêter main-forte à des salariés de la multinationale en grève pour dénoncer les conditions de travail, en pointant du doigt les avantages fiscaux dont elle bénéficie. »

    Paradoxe de cette situation, celle-ci suscitera certainement plus tard nombre de livres d’analyses et de témoignages qui alimenteront l'activité des éditeurs et des libraires. Comme ce fut le cas cette année avec abondance d’ouvrages commémorant les 50 ans des événements de… Mai 1968.

    Joncour Gilets jaunes.png

    Photo : Serge Joncour photo diffusée sur son compte Twitter (vient de publier Chien-loup, Flammarion).

  • Rayons de livres pour l’été

    Le livre accompagne toujours les vacanciers, que ce soit sur la plage pour peaufiner le bronzage, en cas de pluie pour attendre le retour du soleil, ou tout simplement pour s’évader s’il n’est pas possible de partir.

    Plus que quelques jours – jusqu’au 17 août – pour profiter de l’opération « Le camion qui livre », dont j’ai déjà parlée et qui est organisée par Le Livre de Poche. Une camionnette transformée en librairie longe les côtes françaises pour aller à la rencontre des vacanciers tout en associant les libraires locaux. Quelques-unes des dernières dates : Quiberon – Esplanade place Hoche : 11-12 août, Fouesnant – Cap Coz : 14 août, Crozon-Morgat – Place de l’église : 15 août, Bénodet – Butte du Fort : 16-17 août 2015.

    65797499_13606645.jpgAutre initiative, celle de l’éditeur J’ai lu, associé à la SNCF et iDTGV qui a diffusé cet été – uniquement le 7 août - dans les trains 4 000 exemplaires de livres de poche signés Anna Gavalda, Serge Joncour, David Foenkinos, Thierry Cohen, Takuji Ichikawa, Frédérique Hébrard, Nora Roberts, entre autres auteurs dépaysants : ...« Sentez-vous comme il est doux d’être bercé par les promesses de bonheur d’un roman ? Comme tout devient alors plus léger ! Vous vous surprenez déjà à croire aux miracles et aux transformations dus à l’amour. Vous vous sentez pousser des ailes et vous partez en voyage entre les lignes d’une histoire qui se passe au bout du monde. »...
    J’ai lu propose également cet été, jusqu’à la fin août, un 3ème livre offert parmi 6 best-sellers pour 2 livres achetés.

    On peut parcourir le France avec Les petits Polars édités par Le Monde et la SNCF. Pour la quatrième année, des auteurs reconnus et des illustrateurs invitent à résoudre des intrigues criminelles à Colmar, Biarritz, La Baule, Lyon, Lille, etc. Précision : « En supplément dans chaque livre, une échappée curieuse et gourmande sur les lieux du crime : il n’y a pas que le coupable qui passera à table ! » En vente chez les marchands de journaux à 3,90 euros.

    Les éditeurs savent aussi profiter astucieusement de notre temps de cerveau disponible pendant les vacances. C’est le cas de celui des aventures d’Astérix & Obélix, personnages omniprésents dans les stations services Total (serviettes éponge et canettes isotherme à leur effigie), et qui nous prépare à la parution du prochain tome de leurs aventures Le Papyrus de César, signé Didier Conrad (dessinateur) et Jean-Yves Ferri (scénario), à paraître le 22 octobre 2015 (d’après les personnages créés par René Goscinny et Albert Uderzo). Le Figaro nous en dévoile également, dès le 8 août, une planche inédite.

    Enfin, la période des vacances est le moment idéal pour vagabonder dans les librairies. Il y en a quasiment partout au bord de la mer, en montagne, et même ailleurs, et on y trouve toujours de quoi se dépayser.

     

  • Le Dilettante, un plaisir partagé

    « Billie » le dernier roman d’Anne Gavalda – éreinté par la critique* –, était classé en décembre 11ème du Top 20 Ipsos/Livres Hebdo avec une vente de plus de 100 000 exemplaires (source Livres Hebdo).« L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea » de Romain Puertolas, vendu à plus de 80 000 exemplaires, a été  traduit en plus de 35 langues et était en deuxième place des livres les plus vendus à Noël 2013 (source Challenges). Le point commun entre ces deux succès c’est d’être publiés par une maison d’édition pas comme les autres, Le Dilettante.

    ChatDilettante.jpgEn 1972, Le Dilettante était une librairie du 13ème arrondissement de Paris qui vendait aussi des livres d’occasion et ce n’est qu’à partir de 1984 qu’elle commença à éditer des auteurs comme Bernard Frank, Eric Holder, Emmanuel Bove, Henri Calet, mais également Vincent Ravalec, Martin Page, ou Anna Gavalda. Aujourd’hui la librairie existe toujours mais a déménagé dans le 6ème arrondissement au 19 rue Racine, adresse qui accueille aussi la maison d’édition. Une autre librairie à l’enseigne du chat qui dort se trouve à Montolieu, village du livre et des arts graphiques, à quelques kilomètres de Carcassonne.

     le dilettante,anna gavalda,dominique gaultier,billie,montolieu,romain puertolas,bernard frank,eric holder,emmanuel bove,henri calet,vincent ravalec,martin page,roger nimier,alexandre vialatte,raymond queneau,gébé,a.d.g.,thierry jonquet,serge joncour,ylipe,françois nourissierSur son site Internet, et sur ses ouvrages, Le Dilettante met en exergue la définition de son nom donnée par Le Petit Larousse : « Personne qui s'adonne à une occupation, à un art en amateur, pour son seul plaisir. Personne qui ne se fie qu'aux impulsions de ses goûts. » On trouve donc dans le catalogue Roger Nimier, Alexandre Vialatte, Raymond Queneau, Gébé, A.D.G., Thierry Jonquet, Serge Joncour, Ylipe, François Nourissier, entre autres, tous publiés sous une couverture arborant une création graphique originale marque de fabrique de la maison.

    Dominique Gaultier, fondateur et âme de cette maison d’édition déclarait en octobre 2013 au Figaro à propos de ses réussites « je m'efforce de ne jamais être surpris par un succès car j'estime que tous les livres que je publie devraient avoir un minimum d'audience. Faire un livre est un travail considérable. Pour celui qui l'écrit, bien sûr, mais aussi pour celui qui l'édite. Cela demande énormément d'énergie, d'opiniâtreté, d'investissement personnel. On espère trouver auprès du public une reconnaissance pour le travail accompli. Parfois, le public ne suit pas, et ça rend triste. D'autres fois, son accueil dépasse toutes nos espérances. C'est ce qui fait le charme de ce drôle de métier : on n'est jamais sûr de rien. »

    Un « drôle de métier » pratiqué avec passion. Au mois de décembre l’éditeur et Anna Gavalda se mobilisaient pour soutenir la librairie Chapitre  d’Angoulême, une signature considérée comme « un geste fort » par l’équipe confrontée à la menace de fermeture.

    Le site Internet du Dilettante.

    Billie.jpg* Une critique toujours aussi visionnaire : « Anna Gavalda, Billie le bide » Le Figaro,  « Le nouveau Gavalda ? Mauvais, c'est tout » Le Nouvel Observateur, « Un talent galvaudé » Paris Match.

     Le prochain livre, d’Anna Gavalda « La Vie en mieux » un recueil de deux longues nouvelles, est prévu pour le 12 mars 2014.

     Dans Paris Match un article sur Dominique Gaultier, fondateur de la maison d’édition, signé Florian Zeller (2009).

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu