Avertir le modérateur

salon du livre jeunesse de montreuil

  • Le salon du livre jeunesse de Montreuil 2018

    Le Salon du livre jeunesse de Montreuil ouvre ses portes pour la 34ème fois du 28 novembre au 3 décembre 2018. Ses organisateurs écrivent à son propos « Avec 6 000 nouveautés par an, la jeunesse est l’un des secteurs de l’édition parmi les plus variés et créatifs. Émanant de tous les genres qui composent cette constellation des imaginaires, chaque œuvre rivalise d’inventivité, d’intelligence et d’exigence pour offrir aux plus jeunes des histoires de qualité tant du côté de la narration que de l’illustration. » Une vision idéaliste tempérée par BFMTV qui annonce un secteur en « léger repli » (6,58%) mais constate que « Entre novembre 2017 et octobre dernier, 83,3 millions d'exemplaires de livres pour la jeunesse et de BD jeunesse se sont écoulés en France.»

    On le voit l’événement est l’occasion pour la presse de s’intéresser, une fois par an, au métier d’illustratrice/teur qui fait toute l’originalité de ces ouvrages. France Info consacre un reportage à Nathalie Choux, illustratrice depuis 20 ans à qui les organisateurs du salon ont donné carte blanche pour l’exposition « Nos futurs ». De son métier elle dit « Moi j'ai la chance de vivre de mon métier, de mes illustrations pour les albums, et je suis soumise à des contraintes éditoriales que j'accepte avec plaisir. Ça ne m'empêche pas de me sentir libre d'exprimer ma vision personnelle ».

    La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse sera également présente avec un stand et ses représentants participeront aux diverses tables rondes. Parmi les thèmes abordés la baisse des revenus engendrées par la baisse des droits d’auteur et les réformes sur les cotisations sociales qui rendent leurs conditions de vie et de travail de plus en plus précaires.

    Si le thème général est les futurs, l’événement n’esquive pas le présent et notamment la présence controversée d’un stand Mc Donald's qui présente des livres co-édités avec Hachette. Les organisateurs s’en expliquent franchement : « Notre attachement à ce que l’excellence de la littérature de jeunesse soit à la portée de tous, nous a conduit à ne jamais rien entreprendre qui puisse paraître mépriser la pratique culturelle de quiconque. Les familles qui viendront au Salon et dont le premier contact avec le livre a été celui offert à leurs enfants dans un Mc Do sont bien plus nombreuses qu’on le pense. »

    Trois jurys de jeunes lecteurs remettent les prix « Pépites Salon du livre et de la presse jeunesse – France Télévisions » dans les catégories « album », « roman » et « bande dessinée », et un jury de professionnels remet « La Pépite d’Or », grand prix de la littérature jeunesse qui récompense la meilleure création de l’année. Cette année il a été attribué à l'album Le Tracas de Blaise de Raphaële Frier et Julien Martinière, publié par L'Atelier du poisson soluble.

    Capture d’écran 2018-11-21 à 18.00.30.png

  • Le père Noël apporte chaque année des livres aux enfants

    Du 27 novembre au 2 décembre le Salon du livre et de la presse jeunesse de Seine-Saint-Denis ouvrira ses portes à Montreuil-sous-Bois dans la banlieue parisienne. Un rendez-vous annuel qui, en 2013, s’intéresse aux héros et héroïnes récurrents de cette littérature, à Bruno Heitz, à l’Afrique du Sud ou encore à Grégoire Solotareff. Pas facile pourtant d’affirmer une œuvre dans ce secteur de l’édition lui aussi malmené par la crise, mais paradoxalement en pleine vitalité. Quelques auteurs y réussissent à l’instar des Pef, Quentin Blake, Claude Ponti, Serge Bloch ou Soledad, pour le plus grand plaisir des enfants et... des parents. C’est le cas de Voutch, d'André Bouchard et de Tomi Ungerer.

    pourquooaa.jpgLes adultes connaissent les dessins de Voutch dans Psychologie, ou Madame Figaro, les plus jeunes adorent ses albums pour enfants avec ses histoires insolites et ses images très colorées : « La planète bizarre », « Pourquôôââ » (collection Tête de lard), « La petite grenouille qui avait mal aux oreilles », « Le roi de la grande  savane ». La plupart sont publiés aux éditions Thierry Magnier ou Circonflexe.

    Autre dessinateur d’humour dont on peut voir les dessins dans Le Point, André Bouchard signe en les-lions-ne-mangent-pas-de-croquettes.jpg2013 deux nouveaux albums « L’abominable sac à main » (Seuil Jeunesse), et « Avant, quand il n’y avait pas école », sur des textes de Vincent Malone, créatif multiforme avec qui il avait déjà publié « Quand papa était petit, y avait des dinosaures (Seuil jeunesse, 2003). André Bouchard est également l’auteur de « Beurk ! » (2004) et en 2012 de « Les lions ne mangent pas de croquettes » parus au Seuil Jeunesse.

    Jean_de_La_Lune01.jpgTomi Ungerer, 82 ans, ne dessine plus pour les enfants, mais ses livres imaginés dans les années 1960-1970, sont régulièrement réédités. Plusieurs générations se sont partagées le plaisir de lire « Les trois brigands » (L’école des loisirs), « Jean de la lune », « Allumette », « Le géant de Zeralda », ou « Le chapeau volant ». Si dans ce domaine le grand format est plus valorisant pour les images, nombre des titres de Tomi Ungerer sont aussi disponibles en poche. Le talent de cet alsacien d’origine, reconnu dans le monde entier, a mis un peu plus de temps à l’être en France, mais aujourd’hui, il a à Strasbourg – et de son vivant – un musée qui rend hommage l’ensemble de son œuvre.


Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu