Avertir le modérateur

rtl

  • Où les écrivains passent-ils leurs vacances ?

    Quand Sigolène Vinson ( Les Jouisseurs, éditions de L'Observatoire), raconte sur France Culture dans l’émission de Nathalie Azoulai, L'Ecriture est un sport comme les autres, sa passion pour le surf, Bernard Lehut dans son émission estivale sur RTL « Chemins d’écrivains » part tous les dimanches à 12h 45, à la rencontre des lieux qu’aiment fréquenter les écrivains, Nice pour Véronique Olmi, Christian Bobin « entre Morvan et Bourgogne », ou le Finistère pour Yann Queffelec.

    Se ressourcer, s’abstraire du quotidien, changer d’horizon, retrouver ses racines, les vacances pour les écrivains ressemblent beaucoup à celles de leurs lecteurs. Ou presque.

    Au mois de juillet dans une tribune publiée dans Actualitté, Delphine Bertholon expliquait : « certes, je suis en vacances, mais je corrige quand même un roman jeunesse à paraître en début d’année, je prépare des rencontres pour la rentrée et, bien sûr, je lis beaucoup. Lire, ça fait partie du job. C’est de la joie — et du job. Je nage, aussi. En nageant, l’esprit se perd, les idées germent. Je suis en vacances et, de fait, c’est de cela dont j’ai envie de parler : de la notion de vacance. De l’importance du « vide » dans la création. »

    Les séjours de vacances sont aussi liés aux attaches familiales. Dans Le Maine libre, Cécile Pivot parle de « la maison des étés et des grandes fêtes de famille » de son père à Quincié dans le Beaujolais : « En piles audacieuses, mangeurs d’espace et dévoreurs de temps, les romans peuplent les souvenirs de Cécile Pivot lors de ses séjours en Beaujolais. Elle évoque le bureau paternel à côté de sa chambre, avec le lit une place colonisé par les livres de la rentrée. Pour une lectrice gourmande, c’est la tentation à portée de mains. » (…) « Je m’abstiens pourtant d’en emprunter, surtout depuis que mon père préside le Goncourt. Je craindrais trop d’emporter celui qui pourrait décrocher le prix. »

    NathalieAzoulai, Bernard Lehut,Véronique Olmi, Christian Bobin, Sigolène Vinson, RTL, Actualitté, Delphine Bertholon, Le Maine libre, Cécile Pivot, Bernard Pivot, Vanity Fair, Albert Camus,Guy de Maupassant, Amélie Nothomb, Jean d'Ormesson, Tatiana de Rosnay, France Culture, Françoise Sagan, Marguerite Duras, Edgar Morin, François Mauriac Yann Queffelec,  En 2017, le magazine Vanity Fair menait aussi l’« enquête » et sous le titre « Cigales & Crustacés », dévoilait « Les lieux de vacances mythiques des écrivains » : Albert Camus (Tipasa en Algérie), Guy de Maupassant (Côte d’Azur), Amélie Nothomb (lac d’Annecy), Jean d’Ormesson (Corse), Tatiana de Rosnay (Côte basque). France Culture toujours, nous propose également de nous intéresser aux lieux de villégiatures de quelques auteurs et nous savons tout sur les endroits préférés de Françoise Sagan, Marguerite Duras, Edgar Morin, ou François Mauriac qui disait à propos de ses vacances « J’irai dans mes maisons mais dans ces maisons je mènerai exactement la même vie que je mène ici, qui est de lire et d’écrire un peu. »

    Photo : affiche du festival Des livres et moi organisé par le Centre François Mauriac à Malagar nom de la maison de l'écrivain.

  • Quand les radios parlent des livres

    Nombre de radios consacrent au minimum une émission aux livres et aux auteurs. Chacune à sa manière, entre promotion commerciale et véritable amour de la littérature.

    Europe 1

    Chaque samedi de 15h à 16h, La voix est livre, avec Nicolas Carreau, une émission où deux libraires partagent leurs coups de cœur. La séquence nous amène aussi à visiter la bibliothèque d'une personnalité.

    Le livre du jour présenté par Nicolas Carreau de 22H20 à 22H23 le Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi. Le slogan de la station est : « Les livres, tous les livres, prennent leur temps sur Europe 1. »

    RTL propose à ses auditeurs l’émission Les livres ont la parole animée par Bernard Lehut. Plus de 100 enregistrements sont accessibles gratuitement en podcast et « sans pub ! » précise RTL.

    Les chaînes du service public ne sont pas en reste et chacune diffuse une ou plusieurs émissions.

    France Info

    Depuis 1987 et jusqu’à son départ à la retraite en juillet 2017, Philippe Vallet présentait Le livre du jour une chronique de 2’30 minutes sur un livre de son choix, roman, livre politique, grand document, essai, livre d’art… Ses émissions peuvent être réécoutées en « replay ».

    Actuellement l’émission A livre ouvert présentée par Valérie Expert est intégrée à La Matinale de France Info.

    Autrefois celle-ci était animée par Gilbert Chevalier dont les anciennes chroniques sont toujours disponibles en « replay ».

    Sur France Info on peut également écouter le week-end une émission consacrée à l’actualité de la bande dessinée animée par Jean-Christophe Ogier.

    France Inter

    Livres en poche le samedi à 6h51 avec Jacqueline Pétroz, L'as-tu lu mon p'tit loup ?, magazine des livres pour enfants, le dimanche de 19h55 à 20h avec Denis Cheissoux, La Librairie francophone le samedi de 15h à 16h avec Emmanuel Khérad. Sans oublier que l’on parle aussi littérature du lundi au vendredi à 9h10 dans Boomerang l’émission culturelle de l’incontournable journaliste culturel et critique littéraire, Augustin Trapenard.

    On terminera cette liste, non exhaustive, par Le masque et la plume, vénérable émission créée en 1955 par Michel Polac et François-Régis Bastide. Une tribune de critiques qui parlent de cinéma, théâtre, mais également de livres sous la houlette de l’écrivain-animateur Jérôme Garcin.

    Nicolas Carreau, Europe 1, RTL, France info, Philippe Vallet, Denis Cheissoux, Michel Polac, François-Régis Bastide, Jérôme GarcinAugustin Trapenard,Emmanuel Khérad,Jacqueline Pétroz, Jean-Christophe Ogier, Gilbert Chevalier, Valérie Expert, Bernard Lehut,

  • Le temps des écrivains : Virginie Despentes, Jean-Marie Laclavetine, Laetitia Colombani

    C’est l’été et l’actualité vit au ralenti, ce qui laisse un peu de place dans les médias pour s’intéresser aux écrivains.

    Virginie Despentes nous fait visiter Lyon

    Despentes 3.pngAuteure à succès, le troisième tome de Vernon Subutex (Grasset) vient de paraître, Virginie Despentes raconte à Bernard Lehut sur RTL les quelques années vécues à Lyon. Le quotidien Le Progrès, (qui publiera dans son édition du dimanche 30 juillet un grand entretien avec elle), la cite : « « Oui, je dirais que j’ai vraiment été heureuse à Lyon, j’ai vraiment été triste en la quittant… J’aime toujours autant cette ville, c’est comme Barcelone, c’est un endroit où on arrive et au bout de deux minutes, je la reconnais et je l’aime », explique-t-elle notamment. La romancière a d’ailleurs pris son pseudonyme en « hommage » aux pentes de la Croix-Rousse qu’elle a habitées. « À Barcelone, j’ai vécu en haut d’une colline. À Paris, j’habite à Belleville, ça me plaît de vivre en hauteur dans les villes. »

    Jean-Marie Laclavetine nous parle de la Touraine

    Laclavetine.pngLa nouvelle République ouvre sa série estivale Plumes d’ici avec l’auteur et éditeur Jean-Marie Laclavetine : « La Touraine, qu'il connaît déjà bien après une enfance passée sur les rives de la Garonne, lui convient. « La présence de la Loire m'importait beaucoup. J'aimais ce fleuve, ses paysages et son histoire. Il y a une douceur dans ces paysages et ces populations. Ici, les gens ne sont pas marqués par une nature hostile et n'ont pas développé un sentiment national particulier. Au contraire, ils ont vu passer et repasser des puissants avec une ironie goguenarde. » Les lieux ont-ils inspiré le romancier au fil des années ? « Les lieux, non, plutôt une atmosphère, une façon d'être, une sorte de présence au monde particulière. » Et Jean-Marie Laclavetine d'évoquer encore « une bienveillance de la nature propice à la réflexion et au bien-être. Je ne suis pas sûr que l'écriture a grand-chose à voir avec l'espace. Plutôt avec le temps, l'enfance, le parcours de vie. »

    Le succès de Laetitia Colombani

    Capture d’écran 2017-07-24 à 12.21.14.pngPas de ville ou de région spécifique pour Laetitia Colombani invitée sur Europe 1 à parler de son premier roman La tresse (Grasset) déjà vendu à plus de 200 000 exemplaires, et qui sera édité dans une trentaine de pays : « Ce succès, la romancière ne "l'explique pas", tout simplement. "C'est une grande et belle surprise que je savoure. J'écris depuis longtemps parce que je travaille pour le cinéma, en tant que scénariste, mais je n'avais jamais écrit sous forme romanesque." Quand Laetitia Colombani s'y met, elle raconte l'histoire, en chapitres courts, de trois femmes sur trois continents avec conditions sociales et religions différentes mais avec une soif de liberté pour dénominateur commun. "J'avais envie de raconter la vie des femmes dans différentes parties du monde, de parler des combats, des espoirs, des difficultés et, à travers elle, parler de trois sociétés qui traitent différemment les femmes.»

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu