Avertir le modérateur

riad sattouf

  • 2019 année des best-sellers de la bande dessinée

    Le Parisien, Le Figaro, 20 minutes, France Info, Actualitté.com, L’Arabe du futur, Riad Sattouf, éditions Allary, Yves Sente, Peter Van Dongen, Jean-Luc Fromental, José-Louis Bocquet, Antoine Aubin,Teun Berserik,Dargaud, ActuaBD, Lucky Luke, Astérix, Blake et Mortimer,, Livres Hebdo.

    A quelques semaines du prochain Festival International de la bande dessinée d’Angoulême (24 au 27 janvier 2019) les annonces éditoriales pleuvent.

    Le Parisien, Le Figaro, 20 minutes, France Info, Actualitté.com, L’Arabe du futur, Riad Sattouf, éditions Allary, Yves Sente, Peter Van Dongen, Jean-Luc Fromental, José-Louis Bocquet, Antoine Aubin,Teun Berserik,Dargaud, ActuaBD, Lucky Luke, Astérix, Blake et Mortimer,, Livres Hebdo.La première concerne Astérix dont on annonce la parution du prochain tome dès octobre 2019, quelques mois après la publication de Astérix et la Transitalique diffusé à plus de 5 millions d’exemplaires. Et on comprend mieux cet empressement si l’on sait que 2019 sera l’année des 60 ans de sa création par René Goscinny et Albert Uderzo, l’occasion pour la BnF et la Comédie française de lui ouvrir leurs portes pour célébrer cet anniversaire. Le Figaro nous donne tous les détails et Le Journal du Dimanche complète la liste des hommages, rééditions, timbres, monnaie, expositions, en dévoilant même les premiers crayonnés du 38ème album que les auteurs Didier Conrad et Jean-Yves Ferri doivent avoir terminé au mois de juin. Un nouvel album à venir, mais aussi un film en 3D le secret de la potion magique, qui continue à remplir les salles de cinéma – 900 000 spectateurs en décembre 2018 - grâce au scénario original d'Alexandre Astier. L’adaptation en album du long métrage connaît elle aussi un beau succès en librairie.

    Autre annonce celle de la parution – mais pas avant 2020 - d’un nouveau Blake & Mortimer. Le site spécialisé ActuaBD dévoile un projet de couverture pour la seconde partie de la Vallée des Immortels de Yves Sente, Peter Van Dongen et Teun Berserik, publié en 2018 (Dargaud). Cette suite est signée Jean-Luc Fromental, José-Louis Bocquet et Antoine Aubin pour les dessins.

    Enfin pour 2019, il ne faut pas oublier la célébration des 90 ans de la création du personnage de Tintin, sûrement propice à une avalanche d’articles et de commémorations en tout genres. France Info, Le Parisien, Le Figaro, 20 minutes, Actualitté, France Culture, ont déjà commencé.

    le parisien,le figaro,20 minutes,france info,actualitté.com,livres hebdo.,l’arabe du futur,riad sattouf,éditions allary,dargaud,actuabd,lucky luke,astérix,blake et mortimer,yves sente,peter van dongen,jean-luc fromental,josé-louis bocquet,antoine aubin,teun berserik

    (Photo © Hergé-Moulinsart 2018)

    Le secteur de la bande dessinée continue à soutenir vigoureusement le marché de l’édition avec nombre de titres placés en tête du Top 20 des meilleures ventes de Livres Hebdo : La vallée des immortels, le 25ème tome des aventures de Blake et Mortimer, personnages créés par Edgar P. Jacobs (Dargaud), Un cow-boy à Paris, les aventures de Lucky Luke d'après Morris (Dargaud), sans oublier Astérix avec Le secret de la potion magique (éditions Albert René / Hachette), et L’Arabe du futur de Riad Sattouf (éditions Allary) dont le 4ème tome déjà écoulé à plus de 120 000 exemplaires, relance la vente des volumes précédents.

  • Le phénomène éditorial Riad Sattouf

    larabe-du-futur-1_riad-sattouf_allary-editions.pngChacune de ses séances de dédicaces draine des centaines de fans et ses chiffres de ventes sont vertigineux, il est l’auteur de la bande dessinée L’Arabe du futur dont le tome 4 vient de paraître aux éditions Allary avec un premier tirage de 250 000 exemplaires.

    La presse lui consacre de nombreux articles et notamment France Info et Télérama qui dévoilent les raisons du succès de ce dessinateur dont les ventes cumulées des 4 tomes atteignent le million et demi d’exemplaires. Une réussite accompagnée par la maison d’édition fondée en 2013 par Guillaume Allary et qui publiera un an plus tard le premier tome de la saga.

    L-Arabe-du-futur 4.jpgPour France Info, Elodie Drouard retrace le parcours de ce jeune auteur de 40 ans né à Paris, d’un père syrien et d'une mère bretonne, ayant passé son enfance jusqu’à 12 ans en Libye et en Syrie, et nous aide à comprendre pourquoi cette autobiographie « est disponible dans 22 langues différentes et cartonne dans le monde entier. On peut lire L'Arabe du futur en espagnol, en italien, en allemand, mais aussi en croate et en coréen ». Une histoire et un best-seller universel dont l’éditeur précise « Sur le moment, ça correspondait tellement à ce qu'il voulait dire que je n’ai eu aucune réflexion marketing sur le titre. Mais à l'imprimerie, on s'est demandé si les gens allaient acheter un livre sur lequel était écrit en gros le mot "arabe". »

    L’article de Télérama est lui consacré à l’exposition que la Bpi du Centre Georges Pompidou à Paris présente jusqu’au 11 mars 2019. A propos du lieu Riad Sattouf dit : « On m’a souvent demandé de faire des expositions et je suis très content que ça se fasse ici, dans des conditions exceptionnelles. Je trouve rassurant d’être au milieu de tous ces livres. J’ai l’impression qu’ils protègent mes dessins, plus que s’ils se trouvaient parmi des œuvres d’art. Les bibliothèques sont parmi les lieux que j’aime le plus au monde. C’est le bon endroit pour montrer quel est le processus qui mène à une bande dessinée. Et pour ceux qui ne connaissent pas encore mon travail, toutes mes BD y sont en libre accès. Le fait que ce soit gratuit, aussi, est très important. »

    Riad Sattouf est également le créateur de Retour au collège (Hachette), Pascal Brutal (Fluide glacial), primé en 2010 au Festival de la BD d’Angoulême, et de Les Cahiers d’Esther publiés dans L’Obs et adaptés en dessin animé pour Canal +.

    Histoires-de-mes-10-ans.jpg

  • De la BD, de « vrais » livres, et de la culture en campagne

    De la bande dessinée

    « J’ai lu tardivement. Je lisais des BD quand mon frère lisait déjà le Monde et de vrais livres. » déclare l’écrivain Christophe Carpentier à Libération qui lui consacre un article.

    Encore en 2017, la bande dessinée a toujours du mal être prise au sérieux par le monde de l’édition. Pourtant les chiffres de vente sont là pour prouver qu’un véritable public existe A elle seule la réédition de la version colorisée de « Tintin au pays des Soviets » s’est retrouvée e tête du Top 20 des meilleures ventes de livre. L’ouvrage à été imprimé à 300 000 exemplaires auxquels se rajoutent 50 000 exemplaires en édition de luxe.

    On pourra aussi le constater à l’occasion du 44ème festival international de la BD d’Angoulême qui ouvre ses portes le 26 janvier.

    En attendant France Info imagine le futur palmarès de la manifestation et les auteurs cités tel que Daniel Clowes, Taiyou Matsumoto, Ancco, Stéphane Oiry, Lewis Trondheim, ou Riad Sattouf, démontrent que l’univers de la BD a beaucoup évolué depuis Tintin.

    D’autres prix ont déjà été décernés : le prix de la BD Fnac 2017 à L’été Diabolik de Thierry Smolderen et Alexandre Clérisse (Dargaud), et le prix René Goscinny à Emmanuel Guibert pour l’ensemble de son œuvre.

     

    De « vrais » livres

    Le Figaro a publié le palmarès des « plus gros vendeurs de livres » en 2016. Les dix premiers sont : 1. Guillaume Musso: 1.833.300 exemplaires, 2. Michel Bussi 1.135.300, 3. Anna Todd: 1.025.100, 4. Marc Levy: 1.024.200, 5. Harlan Coben: 797.200, 6. Françoise Bourdin: 679 300, 7. Laurent Gounelle: 675.400, 8. Gilles Legardinier: 604.000, 9. Elena Ferrante: 560.900, 10. Mary Higgins Clark: 546.200.

    Commentant ses chiffres le quotidien 20 minutes écrit : « Alors que l’écrivain qui vend le plus de livres en France est, sans surprise, Guillaume Musso avec 1.833.300 exemplaires vendus en 2016, la seconde place est occupée… par un professeur de géographie à l’université. » et précise « Michel Bussi, chercheur au CNRS spécialisé en géographie électorale et professeur de géographie à l’université de Rouen est aussi romancier à ses heures. Il a vendu 1.135.300 de ses polars, qui se déroulent le plus souvent en Normandie. »

     

    La culture en campagne

    Livres Hebdo dévoile les 4 affiches diffusées dès le 23 janvier par la Fondation Cultura qui veut interpeller les candidats à l’élection présidentielle pour qu’ils placent la culture au centre des débats politiques. Extrait de l’article : « "La culture est un levier de cohésion sociale et d’épanouissement", souligne la fondation d’entreprise dans un communiqué, "convaincue [qu’elle] permettrait d’apporter beaucoup de réponses aux maux de notre société". Créée en 2001, la Fondation Cultura a pour objectif de développer la culture et la rendre accessible au plus grand nombre, y compris aux populations qui en sont éloignées. »

    visu_a3_campagne_fondation2.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu