Avertir le modérateur

points

  • Les livres de l'été 2017 ?

    Il est loin, très loin, le temps où les éditeurs prévoyaient pour l’été la parution d’un livre très épais destiné à devenir le best-seller de nos vacances et accessoirement un repose tête sur la plage. On doit donc se débrouiller pour trouver le livre qui occupera nos loisirs, avec l’aide de quelques spécialistes :

    ActuaLitté et l’émission littéraire de la RTBF, Livrés à Domicile, proposent « 10 livres pour accompagner les vacances. 70 romans, recueils de nouvelles, récits, livres de poche, essais et BD récemment parus à mettre dans sa valise pour les vacances. Mettons nous sous le jacaranda, pour découvrir des livres au parfum d’ailleurs. » Parmi les titres proposés on peut citer « Née contente à Oraibi » de Bérangère Cournut (Le Tripode), « La Baleine thébaïde » de Pierre Raufast, (Alma), ou « Baudelaire au pays des Singes » de Jean-Baptiste Baronian (éditions Pierre Guillaume de Roux).

    Dans Le Point, Marine de Tilly a sélectionné quelques livres de poche, « de l'héroïque, de l'ardent, du glauque, du grandiose, de l'irrésistible ». Elle débute par « Le grand marin », de Catherine Poulain (Points), et « La femme qui fuit » d'Anaïs Barbeau-Lavalette (Le livre de poche), puis continue avec « Gertrude Bell » de Christel Mouchard (Le Livre de poche), « Manhattan People » de Christopher Bollen (Points), « Le livre des Baltimore » de Joël Dicker (De Fallois poche) ou « Metro 2033 » de Dmitry Glukhovsky (Le livre de poche). Chaque titre est présenté en quelques lignes.

    Livre Hebdo de son côté titre « "La tresse" en bonne place pour devenir l'un des livres de l'été » et nous explique « La tresse de Laetitia Colombani (Grasset) fait son entrée en 7e position dans le Top 20 GFK/Livres Hebdo, tous genres confondus, pour la semaine du 5 au 11 juin. Tiré pour sa sortie le 10 mai à 15000 exemplaires, il atteint désormais un tirage de 104000 exemplaires et s’annonce comme un des livres de l’été. »

    Et si on ne trouve pas son bonheur dans ces recommandations, rien n’empêche d’entrer dans une librairie, à la mer comme à la montagne, il y en a encore partout.

    Jacaranda.jpg

    Photo : un jacaranda arbre subtropical fréquent en Méditerranée, doté d'une superbe floraison mauve de mai à juillet.

  • Editeurs à Paris ou ailleurs

    Si on peut écrire n’importe où, il semblerait aussi que l’on puisse éditer en divers endroits.

    Actes Sud a choisi de s’installer à Arles, place Nina-Berberova, une ville où l’éditeur possède également une librairie et un cinéma. Hubert Nyssen fondateur avec sa femme, Christine Le Bœuf, des éditions Actes Sud raconte : « En 1968, j'ai fondé un atelier de cartographie avec un jeune géographe dans une bergerie provençale du XVIIIe: “Actes”. C'était passionnant, mais en 1977, je venais de passer 50 ans, j'ai dit à Jean-Philippe Gautier de continuer sous le sigle “Actes”; de mon côté j'ajoutais “Sud” pour me lancer dans l'édition. » Une délocalisation « loin du Flore » dont il décrit les conséquences « On a mis longtemps à me le pardonner. François Nourissier m'a dit un jour : “Hubert, tu t'es mis dans des conditions où tu n'auras plus jamais un prix, ni toi personnellement ni ta maison d'édition. On s'arrangera pour que tu n'en aies pas.”Oui, voyou à ce point ! J'ai lancé une contre-offensive :“Mais nous sommes sur la rive gauche. Du Rhône.” »

    Le sixième arrondissement de Paris qui a longtemps été considéré comme le quartier des éditeurs a perdu sa substance au fil des concentrations, des restructurations, et surtout du manque de place et des hausses de loyers au centre de la capitale. Restent malgré tout, dans ce haut lieu de la littérature, des maisons comme Le Cherche midi, Hoëbeke, Arléa, L’Iconoclaste, Buchet-Chastel, à quelques centaines de mètres de St Germain-des-Prés.

    D’autres ont quitté le centre de Paris pour s’installer à la périphérie. Les éditions de La Martinière sont installées depuis quelques années dans le quatorzième arrondissement, à la lisière de Montrouge, dans un immeuble qui leur permet de rassembler toutes les filiales du groupe, Seuil, Seuil Jeunesse, Points, Don Quichotte, Métailié, etc.

    Autre éditeur à s’installer pas très loin de Paris, Hachette, troisième éditeur mondial, dont Le Figaro nous dévoile le nouveau siège « Un livre ouvert sur la ville » : « Du haut de ses sept étages, le nouvel édifice qui se déploie sous la forme d’un « H », accueille les 700 salariés d’Hachette depuis mars dernier. Ces derniers avaient du quitter les célèbres bureaux du quai de Grenelle (15e arrondissement de Paris). À Vanves, ils sont déployés sur plus de 20.000 m² ! Pour casser l’image des plateaux de bureaux alignés les uns à côté des autres, Jacques Ferrier a développé l’idée d’une promenade intérieure avec des couloirs qui bifurquent, s’évasent et divergent. «Tout cela rythmé par de la lumière naturelle, des patios et des loggias» commente-t-il. »

    Pour terminer cette liste non exhaustive, on signalera les éditions Au diable Vauvert dont le siège se situe dans une ancienne école de village d'un lieu-dit dépendant de la commune de... Vauvert.

    Photo : une vidéo sur le nouveau siège d’Hachette commentée par son architecte.

    SiegeHachette.jpg

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu