Avertir le modérateur

pierre lemaître

  • Polars à Lyon, Joël Dicker best-seller, ventes en berne, et Futuropolis en exposition

    Polar

    Gomorra.jpgBonne nouvelle pour le festival Quais du Polar qui se déroulera à Lyon du 29 au 31 mars à Lyon, la manifestation aura comme invité d'honneur le réalisateur de films policiers Brian de Palma. Selon 20 minutes sera également présent Roberto Saviano, journaliste et auteur italien spécialiste de la Mafia italienne connu notamment pour son livre Gomorra (Folio). En 2018, il a publié Piranhas (Gallimard), roman qui raconte le parcours d'enfants mafieux dans la vieille ville de Naples. Autres participants attendus : Michael Connelly, Elisabeth George, Arthur Perez-Reverte, James Sallis, Chris Offutt, Tim Willocks, David Grann, Leif Davidsen.

    Best-sellers

    France Info nous apprend que « Le romancier suisse Joël Dicker est l'auteur francophone le plus lu en 2018 ». Son nom figure dans le palmarès annuel des ventes établi par L'Express, RTL et Tite Live. D’autres noms figurent dans cette liste d’heureux auteurs, Nicolas Mathieu, Pierre Lemaître, mais aussi François Hollande, Amélie Nothomb, et Jean d’Ormesson pour ses deux derniers livres Et moi, je vis toujours et Un hosanna sans fin. Philippe Lançon est en quatrième position juste devant Guillaume Musso et Marc Levy, classé dixième.

    Méventes

    Le constat est inquiétant, Livres Hebdo annonce dans une étude publiée début février que les ventes de livres ont baissé en 2018 pour la deuxième année consécutive. La plus forte baisse depuis dix ans. France Info détaille « Les ventes de livres ont reculé de 1,7% l'an dernier par rapport à l'année précédente. L'année 2018 a été plombée par un très mauvais second semestre, analyse Livres Hebdo. Comparé au commerce, qui ne recule que de 0,2% en 2018, le livre est à la traîne. Si l'on excepte 2015 et 2016, le marché n'a cessé d'être en baisse depuis 2010. » Seul point positif la hausse de ventes des livres jeunesse, de la BD et des mangas, même si Vincent Monadé, président du Syndicat national de l'édition (SNE) estime que "le temps consacré à la lecture au quotidien ne cesse de reculer".

    Futuropolis

    Nicolas Mathieu, Pierre Lemaître,François Hollande, Amélie Nothomb,Philippe Lançon, Guillaume Musso, Livres Hebdo, Vincent Monadé, Futuropolis, Etienne Robial, Florence Cestac, Musée de la BD Angoulême, Michael Connelly, Elisabeth George, Arthur Perez-Reverte, James Sallis, Chris Offutt, Tim Willocks, David Grann, Quais du Polar, Brian de PalmaRoberto Saviano, Leif Davidsen, DargaudFrance InfoJean d’Ormesson,,Le musée de la bande dessinée à Angoulême présente jusqu’au 19 mai 2019, une exposition consacrée aux éditions Futuropolis et surtout à ses créateurs Etienne Robial et Florence Cestac. A propos de ses albums Etienne Robial explique : « Les personnages, les héros nous intéressaient moins que les auteurs. Nous étions centrés sur ces derniers. On voulait les mettre en avant avec leurs noms en grand sur la couverture. Et je n’intervenais jamais sur le contenu d’un livre. L’auteur arrivait avec un projet, je ne modifiais rien à l’intérieur. »

    Une livre retrace cette épopée éditoriale (1972-1994) : La Véritable histoire de Futuropolis, par Florence Cestac (paru en 2007 aux éditions Dargaud).

  • Livres sur le foot, la Coupe est pleine

    La France championne du monde de livres sur la Coupe du monde 2018 ?

    L’activité de l’édition sera sûrement relancée par la quantité de titres à paraître consacrés à la victoire de l’équipe de France de football. Livres Hebdo dans son édition du 16 juillet (article payant) en publie une première liste. Le premier sera Champions – Les Bleus sur le toit du monde, annoncé pour le 20 juillet et sera diffusé par les éditions Hugo Sport à 130000 exemplaires. Le 25 juillet ce sera le tour de Champions du monde ! La fabuleuse histoire du deuxième sacre mondial des Bleus, un album photos souvenirs édité par Hachette Pratique, et de Merci les Bleus! L'épopée des champions du monde 2018, aux éditions Marabout. La deuxième salve de titres continuera fin août avec La deuxième étoile (Marabout), Le livre d’or de la Coupe du monde 2018 (Solar), et L’année du football 2018 (Calmann-Lévy). Nul doute que la série continuera à la rentrée et surtout pendant la période de Noël.

    Une effervescence éditoriale de circonstance qui devrait compenser les mauvais chiffres du secteur en 2017 dévoilés par Actualitté se basant sur un rapport du Syndicat National de l’Edition : « avec 2,837 milliards € réalisés en 2016, contre 2,792 milliards €, c’est un recul de 1,61 % qui est constaté sur l’échantillon des 160 maisons (650 marques éditoriales). En volume, même punition : on recule de 1,05 %, à 430 millions d’exemplaires contre 434,5 millions. » En cause, l’élection Présidentielle qui a détourné l’électeur des librairies, mais le site spécialisée constate que cette mauvaise passe du premier semestre a été compensée par une augmentation notable des livres de poche et cite le SNE : « Le poche connaît aussi des long-sellers : L’Amie prodigieuse d’Elena Ferrante ou La fille du train de Paula Hawkins ont continué à bien se vendre en 2017. Les livres qui ont inspiré des adaptations en film ou série réalisent de belles performances, comme Au revoir là-haut de Pierre Lemaître ou La servante écarlate de Margaret Atwood ».

    Si la Coupe du Monde dope le monde de l’édition, la rentrée elle aussi promet un tout autre sport avec plus de 567 romans, dont nombre de premières œuvres, qui vont arriver dans les librairies.

    9782035924476-001-T.jpeg

    Photo : Le foot de Géraldine Maincent et François Foyard (Larousse) paru en 2016.

  • Couleurs de Pierre Lemaître

    Pierre Lemaître, Albert Dupontel, Albin Michel, "Au revoir là-haut", Christian de Metter, éditions de Sèvres, prix Goncourt, "Couleurs de l'incendie", Michel Crépu, Le Masque et la plume, France Inter, Audiolib, La vie d’un livre est souvent étonnante, et même s’il reçoit le prestigieux prix Goncourt rien ne garantit qu’il passera à la postérité. Ce ne semble pas être le cas de « Au revoir là-haut » de Pierre Lemaître (Albin Michel) qui s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires, a été adapté en bande dessinée et au cinéma, un long métrage vu par deux millions de spectateurs.

    On reparlera du film, qualifié de « farce anarcho-historique sur fond de boucherie de la Grande Guerre » par L’Obs, le 2 mars au cours la 43e cérémonie des Césars. Réalisé par Albert Dupontel, il a déjà obtenu 13 nominations avec entre autres, celle du meilleur film, du meilleur acteur, des meilleurs décors, mais également la meilleure adaptation, à laquelle a participé Pierre Lemaître.

    Le magazine Première a écrit à propos de ce film : « Du pur Dupontel, un peu voyou, politiquement incorrect, grotesque, édifiant. L’acteur-réalisateur, impeccable dans le rôle d’Albert, s’empare de ce sujet en or - hélas authentique - qu’il passe à la moulinette de son mauvais esprit avec ce sens viscéral de la justice sociale qui l’anime. Zorro meets Tex Avery comme d’habitude, mais aussi, cette fois, Eugène Sue. »

    Pierre Lemaître, Albert Dupontel, Albin Michel, "Au revoir là-haut", Christian de Metter, éditions de Sèvres, prix Goncourt, "Couleurs de l'incendie", Michel Crépu, Le Masque et la plume, France Inter, Audiolib, Autre adaptation, en 2015, la bande dessinée de Christian de Metter pour les éditions de Sèvres, là encore réalisé avec la complicité de l’écrivain pour le scénario.

    Enfin, ce titre revient aussi dans l’actualité avec la parution de « Couleurs de l’incendie » présenté comme la suite du prix Goncourt 2013. Une nouveau roman qui fait l’unanimité, en tout cas celle des critiques littéraires de l’émission de France Inter Le Masque et la plume. Michel Crépu dit : « Je n’avais pas apprécié le précédent. Comme quoi, on peut avoir le Goncourt et bien écrire encore après. On est dans les années 1930, ce livre apporte une pierre au débat sous l’angle romanesque. Ce n’est pas tant que ça à l’ancienne : il y a une ironie en filigrane de chapitre en chapitre qui montre que Pierre Lemaître sait ce qu’il fait et s’amuse beaucoup. »

    Pierre Lemaître, Albert Dupontel, Albin Michel, "Au revoir là-haut", Christian de Metter, éditions de Sèvres, prix Goncourt, "Couleurs de l'incendie", Michel Crépu, Le Masque et la plume, France Inter, Audiolib, De son côté Europe 1 nous apprend que cet ouvrage sera le deuxième tome d'une trilogie, dont le dernier opus "arrivera 18 mois plus tard", et précise « La trilogie traite de l'ensemble de l'entre-deux-guerres. « Au revoir là-haut » pour les années 1920, « Couleurs de l'incendie » pour les années 1930 et le troisième livre se passera en 1940, pendant l'exode ».

    Extrait de « Couleurs de l'incendie » de Pierre Lemaitre lu par l'auteur ©Editions Audiolib.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu