Avertir le modérateur

pénélope bagieu

  • Le monde du livre en été

    Inaudible

    Amazon créé à nouveau une polémique avec son service Audible. En cause le sous-titrage de livres audio, un « gadget » selon Livres hebdo qui écrit : « les éditeurs américains ont réagi avec virulence à cette nouvelle fonctionnalité, considérant que cet outil de sous-titrage baptisé "Captions" enfreint le droit d'auteur. En effet, le format audio est contractuellement distinct des autres, et exige l'autorisation des éditeurs ou des ayant-droits. Les agents littéraires et les sociétés d'auteur, dont l'Association of American publishers, se sont joints aux critiques. La Guilde des auteurs (Authors Guild) a clairement indiqué que "le programme "Captions" semble franchement être une violation volontaire du droit d'auteur". » Le lancement officiel de ce nouveau service devrait avoir lieu en septembre mais Amazon a déjà commencé sa campagne publicitaire.

    Récompensée

    La dessinatrice Pénélope Bagieu qui vit désormais à New-York vient de se voir attribuer le prix Eisner, les Oscars de la BD, au Comic-Con de San Diego pour Culottées de Pénélope Bagieu (Gallimard). dans la catégorie "meilleure bande dessinée dans la catégorie édition américaine d'un ouvrage international"
    L’album adapté de l’édition française a été publié en 2018 chez First Second, sous le titre Brazen: Rebel Ladies Who Rocked the World, by Pénélope Bagieu.
    Auteure à succès les livres de Pénélope Bagieu ont été adaptés au cinéma (Joséphine), et sa série Culottées, portraits de femmes historiques et exemplaires, qui compte deux tomes (disponibles également en poche chez Folio), est un vrai succès de librairie avec plus de 350 000 exemplaires vendus et une traduction en 17 langues.

    Réseau littéraire

    Connaissez vous l’application Gleeph, un réseau social dédié au livre, 100% gratuite et disponible sur Android et iOS. Gleeph propose de créer sa Bibliothèque virtuelle où l’on enregistre simplement les livres que l’on a lus. Un flux d’actualité et une messagerie instantanée, permettent aussi de partager les expériences de lecture. Des services que Livres Hebdo a testés et le magazine a constaté cette particularité : « Mais une fonctionnalité démarque Gleeph du reste du lot : grâce à des partenariats avec la plateforme Place des libraires, la Fnac, Cultura et Decitre, l’application est capable d’indiquer à l’utilisateur la disponibilité des livres qu’il recherche dans les librairies et grandes surfaces situées aux alentours. »

    Vu sur Facebook :

    65706154_2322147528112724_7441570880917864448_n.jpg

  • Des auteurs s’engagent pour les migrants

    Le problème des réfugiés venant des pays du Moyen Orient en guerre semble monopoliser un peu moins les médias, mais continue à mobiliser les écrivains, loin des polémiques.
     
    C’est le cas en Angleterre, où la romancière J.K. Rowling a utilisé début septembre son compte Twitter et ses 5,3 millions d'abonnés pour alerter le premier ministre David Cameron et l’inciter à accueillir davantage de réfugiés dans son pays. Elle a écrit : « Si vous ne pouvez pas vous imaginer sur l'un de ces bateaux, vous manquez quelque chose. Ils sont en train de mourir pour une vie digne d'être vécue »


    En France, début décembre, le journal La Croix faisait état de l’initiative prise par 34 écrivains, dessinateurs,  réunis dans le livre « Bienvenue » dont les bénéfices des ventes (5 € le volume) seront reversés au Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) : Patrick Gambache, directeur général de Points, les éditions à l’origine du projet. » indique au quotidien, « Après la sidération, il nous a semblé urgent de donner la parole à des personnalités publiques afin de constituer un recueil de textes et de dessins sur le thème de l’asile et de ceux qu’on appelle désormais les réfugiés et les migrants ».
    Parmi les participants à cette initiative on relève les signatures de Pénélope Bagieu, Geneviève Brisac, Philippe Claudel, Marie Darrieussecq, Philippe Delerm, Mathias Enard, prix Goncourt 2015, Jul, Alain Mabanckou, Plantu, Claude Ponti, Lydie Salvayre, Joann Sfar, Olivier Tallec et Lewis Trondheim.

    J.K. Rowling, Pénélope Bagieu, Geneviève Brisac, Philippe Claudel, Marie Darrieussecq, Philippe Delerm, Mathias Enard, prix Goncourt 2015, Jul, Alain Mabanckou, Plantu, Claude Ponti, Lydie Salvayre, Joann Sfar, Olivier Tallec, Lewis Trondheim, Wazi Mohammadi, Waris Dirie,Mende Nazer, Patrick Gambache,Olivier Adam, Djavann Chahdortt, Damien Lewis

    De son côté l’UNCHR Belgique publie une liste d’ouvrages pour adolescents et adultes qui abordent les conditions de vie en temps de conflits et le déracinement. Sur ce document on peut lire « Il existe une grande variété de livres sur les réfugiés – y compris des livres de fiction primés – et des ouvrages écrits par des réfugiés. Que diriez-vous d'emprunter l'un de ces livres à la bibliothèque près de chez vous ou de vous rendre chez votre libraire pour en acheter ?
    Faites-vous partie d'un club de lecture ? Vous pourriez peut-être envisager d'inclure l'un de ces livres dans votre liste de lecture.
    Parmi les titres :
    De Kaboul à Calais, de Wazi Mohammadi (Robert Laffont).
    Fleur du désert, Waris Dirie (J’ai lu).
    Ma vie d'esclave par Mende Nazer et Damien Lewis (L’Archipel).
    Comment peut-on être français ? Djavann Chahdortt (Flammarion).
    A l'abri de rien, Olivier Adam (Points).

    J.K. Rowling, Pénélope Bagieu, Geneviève Brisac, Philippe Claudel, Marie Darrieussecq, Philippe Delerm, Mathias Enard, prix Goncourt 2015, Jul, Alain Mabanckou, Plantu, Claude Ponti, Lydie Salvayre, Joann Sfar, Olivier Tallec, Lewis Trondheim, Wazi Mohammadi, Waris Dirie,Mende Nazer, Patrick Gambache,Olivier Adam, Djavann Chahdortt, Damien Lewis

  • Les auteurs de bandes dessinées ne sont tous riches

    Qui sont les auteurs de bandes dessinées ? Vivent-ils réellement de leur métier ? On sait que la littérature ne nourrit pas forcément ses auteurs, le milieu de la bande dessinée qui pourtant semble florissant connait le même problème.

    En janvier 2015, avait lieu à Angoulême une première grande manifestation de dessinateurs et de scénaristes, qui voulaient attirer l’attention des éditeurs et des pouvoirs publics sur les difficultés de leur métier.

    Déjà en 2014, le magazine spécialisé Bodoï écrivait : « Le mot court depuis quelques temps dans le milieu de la bande dessinée. Paupérisation. Oui, la grande majorité des auteurs de BD vivent mal, avec des rémunérations en baisse et un marché du numérique incertain qui ne leur promet pas de gagner davantage à court terme. Et le projet d’augmenter les cotisations de retraite complémentaire vient de faire déborder le vase. »

    Parallèlement à cette manifestation exceptionnelle, avec au premier rang de grandes signatures, Pénélope Bagieu, Fabien Velhmann, Lewis Trondheim, se tenaient les Etats généraux de la bande dessinée dont le sujet principal était la nouvelle forme de cotisation régime de retraite complémentaire de retraite des artistes auteurs professionnels applicable à compter de janvier 2016 et équivalente à 8% des revenus. Une charge trop lourde sur des revenus très faibles. Ces Etats généraux ont également proposéque « des cahiers de doléances soient rédigés par branche professionnelle, par localisation, par activité, lors de festivals ou par les organisations représentatives. »
    A quelques mois du prochain festival de la BD d’Angoulême, une nouvelle initiative vient se rajouter à toutes ces actions, avec l’ouverture d’une grande enquête s’adressant à tous, « auteurs débutants ou confirmés, scénaristes, dessinateurs ou coloristes » (Les réponses sont à fournir avant le 15 novembre prochain). Sur le site Actualitté, Benoît Peeters, président des Etats généraux, précise que ces questionnaires anonymes devraient permettre d’obtenir «un véritable état des lieux, qui sera complété par une enquête qualitative, menée à travers des entretiens. Notre intention est de savoir, combien nous sommes d’auteurs, comment ce secteur se compose, quels sont les principaux problèmes recensés – ou les non-problèmes».  

     

    Dessins de James illustrant une pétition envoyée au ministre de la Culture.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu