Avertir le modérateur

pénélope bagieu

  • Des auteurs s’engagent pour les migrants

    Le problème des réfugiés venant des pays du Moyen Orient en guerre semble monopoliser un peu moins les médias, mais continue à mobiliser les écrivains, loin des polémiques.
     
    C’est le cas en Angleterre, où la romancière J.K. Rowling a utilisé début septembre son compte Twitter et ses 5,3 millions d'abonnés pour alerter le premier ministre David Cameron et l’inciter à accueillir davantage de réfugiés dans son pays. Elle a écrit : « Si vous ne pouvez pas vous imaginer sur l'un de ces bateaux, vous manquez quelque chose. Ils sont en train de mourir pour une vie digne d'être vécue »


    En France, début décembre, le journal La Croix faisait état de l’initiative prise par 34 écrivains, dessinateurs,  réunis dans le livre « Bienvenue » dont les bénéfices des ventes (5 € le volume) seront reversés au Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) : Patrick Gambache, directeur général de Points, les éditions à l’origine du projet. » indique au quotidien, « Après la sidération, il nous a semblé urgent de donner la parole à des personnalités publiques afin de constituer un recueil de textes et de dessins sur le thème de l’asile et de ceux qu’on appelle désormais les réfugiés et les migrants ».
    Parmi les participants à cette initiative on relève les signatures de Pénélope Bagieu, Geneviève Brisac, Philippe Claudel, Marie Darrieussecq, Philippe Delerm, Mathias Enard, prix Goncourt 2015, Jul, Alain Mabanckou, Plantu, Claude Ponti, Lydie Salvayre, Joann Sfar, Olivier Tallec et Lewis Trondheim.

    J.K. Rowling, Pénélope Bagieu, Geneviève Brisac, Philippe Claudel, Marie Darrieussecq, Philippe Delerm, Mathias Enard, prix Goncourt 2015, Jul, Alain Mabanckou, Plantu, Claude Ponti, Lydie Salvayre, Joann Sfar, Olivier Tallec, Lewis Trondheim, Wazi Mohammadi, Waris Dirie,Mende Nazer, Patrick Gambache,Olivier Adam, Djavann Chahdortt, Damien Lewis

    De son côté l’UNCHR Belgique publie une liste d’ouvrages pour adolescents et adultes qui abordent les conditions de vie en temps de conflits et le déracinement. Sur ce document on peut lire « Il existe une grande variété de livres sur les réfugiés – y compris des livres de fiction primés – et des ouvrages écrits par des réfugiés. Que diriez-vous d'emprunter l'un de ces livres à la bibliothèque près de chez vous ou de vous rendre chez votre libraire pour en acheter ?
    Faites-vous partie d'un club de lecture ? Vous pourriez peut-être envisager d'inclure l'un de ces livres dans votre liste de lecture.
    Parmi les titres :
    De Kaboul à Calais, de Wazi Mohammadi (Robert Laffont).
    Fleur du désert, Waris Dirie (J’ai lu).
    Ma vie d'esclave par Mende Nazer et Damien Lewis (L’Archipel).
    Comment peut-on être français ? Djavann Chahdortt (Flammarion).
    A l'abri de rien, Olivier Adam (Points).

    J.K. Rowling, Pénélope Bagieu, Geneviève Brisac, Philippe Claudel, Marie Darrieussecq, Philippe Delerm, Mathias Enard, prix Goncourt 2015, Jul, Alain Mabanckou, Plantu, Claude Ponti, Lydie Salvayre, Joann Sfar, Olivier Tallec, Lewis Trondheim, Wazi Mohammadi, Waris Dirie,Mende Nazer, Patrick Gambache,Olivier Adam, Djavann Chahdortt, Damien Lewis

  • Les auteurs de bandes dessinées ne sont tous riches

    Qui sont les auteurs de bandes dessinées ? Vivent-ils réellement de leur métier ? On sait que la littérature ne nourrit pas forcément ses auteurs, le milieu de la bande dessinée qui pourtant semble florissant connait le même problème.

    En janvier 2015, avait lieu à Angoulême une première grande manifestation de dessinateurs et de scénaristes, qui voulaient attirer l’attention des éditeurs et des pouvoirs publics sur les difficultés de leur métier.

    Déjà en 2014, le magazine spécialisé Bodoï écrivait : « Le mot court depuis quelques temps dans le milieu de la bande dessinée. Paupérisation. Oui, la grande majorité des auteurs de BD vivent mal, avec des rémunérations en baisse et un marché du numérique incertain qui ne leur promet pas de gagner davantage à court terme. Et le projet d’augmenter les cotisations de retraite complémentaire vient de faire déborder le vase. »

    Parallèlement à cette manifestation exceptionnelle, avec au premier rang de grandes signatures, Pénélope Bagieu, Fabien Velhmann, Lewis Trondheim, se tenaient les Etats généraux de la bande dessinée dont le sujet principal était la nouvelle forme de cotisation régime de retraite complémentaire de retraite des artistes auteurs professionnels applicable à compter de janvier 2016 et équivalente à 8% des revenus. Une charge trop lourde sur des revenus très faibles. Ces Etats généraux ont également proposéque « des cahiers de doléances soient rédigés par branche professionnelle, par localisation, par activité, lors de festivals ou par les organisations représentatives. »
    A quelques mois du prochain festival de la BD d’Angoulême, une nouvelle initiative vient se rajouter à toutes ces actions, avec l’ouverture d’une grande enquête s’adressant à tous, « auteurs débutants ou confirmés, scénaristes, dessinateurs ou coloristes » (Les réponses sont à fournir avant le 15 novembre prochain). Sur le site Actualitté, Benoît Peeters, président des Etats généraux, précise que ces questionnaires anonymes devraient permettre d’obtenir «un véritable état des lieux, qui sera complété par une enquête qualitative, menée à travers des entretiens. Notre intention est de savoir, combien nous sommes d’auteurs, comment ce secteur se compose, quels sont les principaux problèmes recensés – ou les non-problèmes».  

     

    Dessins de James illustrant une pétition envoyée au ministre de la Culture.

  • Les écrivains sur Twitter

    S’exprimer en 140 signes, c’est la prouesse que réalisent 200 millions de personnes chaque jour dans le monde (2,3 millions en France). Normal que l’on retrouve parmi eux quelques écrivains.

    En 2013, Bernard Pivot a publié « Les tweets sont des chats » (Albin Michel). Dans le texte de présentation, il écrivait : « Quand je me suis intéressé aux réseaux sociaux, j’ai tout de suite eu envie d’aller sur Twitter... A chacun, il est possible de considérer Twitter comme une sorte de journal personnel intermittent, lié ou non à l’actualité. D’y écrire ce que bon lui semble. D’y pratiquer l exercice de la cogitation ou l’art de l’observation. D’y convoquer des souvenirs. D’y utiliser, bien sûr, l’humour, le calembour, la farce. Ou de s’y adonner à la philosophie. Bref c’est le cas de le dire, de twitter sérieux ou amusant, sans toutefois se prendre au sérieux, ni prendre ses abonnés pour des engourdis du cervelet. C’est ce que j’ai essayé de faire pendant un peu plus d’un an. »


    La même année, Télérama recensait une dizaine d’auteurs présents sur le réseau social et expliquait : « Les écrivains qui se plaignent d’être trop nombreux en librairie s’exilent parfois sur Twitter, où ils gazouillent avec plus ou moins de bonheur. Cent quarante signes, c’est court pour pondre un chef d’œuvre mais suffisant pour maintenir le contact ou balancer une vacherie. Certains se contentent de retweeter les éloges qu’ils reçoivent, d’autres expérimentent, redécouvrent le haïku, le vers libre et solitaire, et finissent par gagner de nouveaux lecteurs. »
    Salman Rushdie, Bret Easton Ellis, Joyce Carol Oates, Haruki Murakami (en Japonais et Anglais), Jay McInerney, François Bon, Régis Jauffret, Alain Veinstein, Clément Bénech, Jean Echenoz.

    Plus récemment le site My Little Book Club a détecté « Les 5 meilleurs comptes twitter d'écrivains » et nous engage à les suivre cet été. On y trouve à nouveau Bret Easton Ellis, Régis Jauffret, mais aussi Bernard Pivot, Pénélope Bagieu, et Tatiana de Rosnay.

    Ces listes ne sont bien évidemment pas exhaustives, et il suffit de rechercher sur Twitter le nom d’un auteur favori pour découvrir que lui aussi a des choses essentielles à nous faire savoir. 

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu