Avertir le modérateur

molière

  • Molière au Panthéon avec Francis Huster

    ToutMolière.net, Armand Colin, Francis Huster, Molière, Jean-Baptiste Poquelin, Victor Hugo, Émile Zola, Jean-Jacques Rousseau, Caroline Guillot, Jean de la Fontaine, Président Macron,Le Père Lachaise.Le chêne La Comédiathèque,  Alexandre Dumas,  Le comédien Francis Huster a trouvé une bonne idée pour la promotion de son livre Molière mon Dieu (Armand Colin) : demander le transfert de Molière au Panthéon, un lieu prestigieux où il serait aux côtés de Victor Hugo, Émile Zola, Jean-Jacques Rousseau, Alexandre Dumas. « Dans le monde entier, on s'étonne de l'absence de Molière au Panthéon », écrit l'auteur dans la lettre ouverte qui débute son livre.

    Si l’auteur Molière (1622-1673), Jean-Baptiste Poquelin de son vrai nom, a laissé une œuvre théâtrale importante, il faut cependant noter qu’il n’en existe aucune trace manuscrite. Sur le site ToutMolière.net on peut lire : « Nous ne possédons aucun texte de la main de Molière, exceptées quelques signatures figurant au bas d’actes notariés, et d’annotations éparses, dont le graphisme est d’ailleurs curieusement changeant. Grimarest prétend que La Grange recueillit les papiers de son ami, mais que sa femme vendit, après sa mort, l’ensemble de sa bibliothèque. Ni les manuscrits de ses œuvres, ni la moindre des lettres qu’il n’a pu manquer d’écrire ne nous sont parvenus, phénomène pour le moins troublant à propos de l’un des auteurs les plus en vue de son époque. »

    Le site La Comédiathèque rajoute « Les textes de Molière, entrés dans le domaine public, sont téléchargeables et imprimables gratuitement en toute légalité.Molière étant mort depuis plus de 70 ans, ses œuvres peuvent aussi être montées et représentées devant un public sans autorisation et en franchise totale de droits d’auteur. »

    ToutMolière.net, Armand Colin, Francis Huster, Molière, Jean-Baptiste Poquelin, Victor Hugo, Émile Zola, Jean-Jacques Rousseau, Caroline Guillot, Jean de la Fontaine, Président Macron,Le Père Lachaise.Le chêne La Comédiathèque,  Alexandre Dumas,  Théâtre, cinéma, édition, ont donc largement exploité cette manne peu coûteuse. La BD également et parmi de nombreux albums on peut citer Le Grand Molière illustré de Caroline Guillot, qui, en 2017, a mis en images 18 des 33 pièces de l’illustre comédien (Le Chêne).

    Actuellement Molière, dont on célèbre cette année le 400e anniversaire de la naissance, se trouve dans la vingt-cinquième division du cimetière du Père Lachaise à Paris, non loin de la sépulture de Jean de la Fontaine.

    Pour arriver à ses fins Francis Huster a également lancé une pétition (et l’a envoyée au Président Macron). Il espère plus de 100 000 signatures, et sans doute autant de lecteurs.

  • Fabrice Luchini l’homme qui fait aimer les textes

    Louis-Ferdinand Céline, Arthur Rimbaud, Roland Barthes, Victor Hugo, La Fontaine, Sacha Guitry, Charles Peguy, Chrétien de Troyes, Fabrice Lucchini, Rimbaud, Molière, Céline, Flaubert, Labiche, Laurent Terzieff, Paul Valéry,  Louis-Ferdinand Céline, Arthur Rimbaud, Roland Barthes, Victor Hugo, La Fontaine, Sacha Guitry et même Charles Peguy ou Chrétien de Troyes, Fabrice Lucchini a lu, ou plus souvent dit - de mémoire -, les textes de ces auteurs. Des écrivains du répertoire qui l’ont « métamorphosé » explique-t-il à Culturebox.

    Amoureux du verbe et de la littérature, le comédien a bâti nombre de ses spectacles autour d’eux. Sur le blog des « Luchinistes » (sic) on trouve cette citation à propos de son travail : « Voilà : si on ne s'est pas demandé comment l'écrit pouvait devenir de l'oral, si on ne s'est pas demandé comment oraliser l'écrit sans le trahir, alors on ne peut pas réussir. C'est quoi, l'écrit ? Ça n'a l'air rien de rien, cette question, mais on doit se la poser de façon quasiment névrotique. L'imprimé, c'est des cicatrices, pas des mots. Je parle des cicatrices organiques dont les mots sont porteurs. Les mots sont des planches jetées sur un abîme. Et un acteur, c'est celui qui déchiffre non pas les mots mais les cicatrices. Dès l'âge de 26, 27 ans, je ne me suis plus occupé que de ça : les cicatrices. Je suis un obsédé de la note. La note qui se trouve dans la phrase. C'est ça, travailler un texte. Mon obsession, avec Céline, était la suivante : comment restituer la perfection de l'écrit dans une oralité qui ne trahisse pas les intentions premières de l'œuvre ? Voilà. Cette obsession est devenue une passion. »

    A propos du spectacle « Poésie ? » qu’il joue actuellement et jusqu’à fin juin à Paris et où il dit des textes de Rimbaud, Molière, Céline, Flaubert, Labiche, il explique :

     « J’ai eu envie de me confronter de nouveau à des textes de pure poésie, des textes de pure littérature, de pur théâtre… Après une année passée aux côtés de Laurent Terzieff et en souvenir des dîners qui prolongeaient nos représentations, j’ai eu envie de lui rendre un hommage discret, lui qui disait : “être un poète, c’est une manière de sentir”»

    En 2014 dans Le Figaro il racontait la genèse du spectacle : « La poésie ne s'inscrit plus dans notre temps. Ses suggestions, ses silences, ses vertiges ne peuvent plus être audibles aujourd'hui. Mais je n'ai pas choisi la poésie comme un militant qui déclamerait, l'air tragique : « Attention, poète !» J'ai fait ce choix après avoir lu un texte de Paul Valéry dans lequel il se désole de l'incroyable négligence avec laquelle on enseignait la substance sonore de la littérature et de la poésie. Valéry était sidéré que l'on exige aux examens des connaissances livresques sans jamais avoir la moindre idée du rythme, des allitérations, des assonances. Cette substance sonore qui est l'âme et le matériau musical de la poésie. »

    Si Fabrice Luchini "passeur de textes", se passionne pour les auteurs, il raconte aussi sa vie dans « Comédie française » (Flammarion) qui vient de paraître.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu