Avertir le modérateur

midi libre

  • Lire, une habitude à prendre

    « La vertu paradoxale de la lecture est de nous abstraire du monde pour lui trouver un sens. » Daniel Pennac ("Comme un roman"-1992), source Gallimard.

    Lire ou ne pas lire, lit-on encore aujourd’hui ?

    Il y a quelques mois le journaliste Jean-Marie Gavalda (le bien nommé) constatait dans Midi Libre : Quatorze livres par an : voilà une bonne moyenne pour les Français dont 80 % déclarent "aimer la lecture". Les femmes (18 ouvrages annuels) lisent davantage que les hommes (10) et les seniors (19 livres) plus que les moins de 35 ans (9). Seuls 5 % des Français ne lisent jamais. Si le livre électronique entre progressivement dans les mœurs (21 %), le papier reste dominant. Mais les librairies traditionnelles qui réalisent 28 % des ventes sont en perte de vitesse, talonnées par les grandes surfaces (24 %) et Internet (20 %). Un peu moins d'un Français sur deux fréquente une bibliothèque (48 %) mais seulement 9 % ont une pratique régulière, au moins mensuelle. »

    Des chiffres éloquents d’un énième sondage BVA qui dévoilaient aussi que 50% des personnes interrogées préféraient regarder la télévision, et que 57% ne disposaient de pas assez de temps pour lire.

    Comment alors retrouver le goût de la lecture ?

    Le journal Slate s’interroge « Et si on obligeait les élèves et les profs à lire quinze minutes par jour? », et répond en relatant l’expérience menée depuis 15 ans par lycée Tevfik-Fikret d’Ankara : « consacrer, chaque jour ouvré, qu’on soit élève, enseignant ou personnel technique, quinze minutes de son temps à la lecture. Soit, sur l’ensemble d’une scolarité, plus de 500 heures dédiées au livre. On peut se plonger dans l’ouvrage de son choix, sans restriction de genre – la bande dessinée à sa place à côté des romans et des manuels scolaires – ou de langue – ici, on parle et lit indifféremment turc, français et souvent anglais. »

    Une action volontariste que la directrice de l’établissement résume : « Ils voient les livres de leurs copains, se les recommandent, se les échangent. Comme ils ont toujours un bouquin dans leur cartable, ils peuvent le sortir et lire en classe quand ils ont fini en avance un contrôle, ou dans la navette de transport scolaire. C’est devenu une habitude.»

    Hopper Gallimard.jpg

    Photo : Edward Hopper, "Compartiment C, voiture 293" (1938)

  • Une journée (mondiale) du livre

    Saviez-vous qu’il existait une « Journée mondiale du livre et du droit d’auteur », un événement créé en 1995 par l’UNESCO avec l’objectif de promouvoir « la lecture, l’industrie éditoriale et la protection de la propriété intellectuelle à travers le droit d’auteur dans le monde » ?


    Le site IDBoox nous apprend même que « Plusieurs pays comme la France, la Belgique ou le Luxembourg prolongent cette journée jusqu’au 26 avril. Des manifestations sont organisées pour donner toute sa grandeur au livre sous toutes ses formes. Le thème de l’UNESCO pour 2014 est consacré à l’édition jeunesse. »


    En France, chaque ville organise des animations spécifiques. A Uzès, dans le Gard, la journée sera prétexte à lancer dans plusieurs lieux, (cinéma, université populaire, supermarché), le réseau « Passe livre », dont le Midi Libre explique le principe : « Il s'agit de s'approprier, le temps de sa lecture, un roman, une BD, un recueil de poésie, un livre jeunesse, et de faire des découvertes. Les emprunteurs n’ont pas besoin de s’inscrire, ils s’engagent seulement à prendre puis à remettre en circulation les livres dans l'un des différents lieux dépositaires (c'est gratuit). »


    Au Québec, Rivière-du-Loup et  sa bibliothèque municipale Françoise-Bédard convient les habitants à venir se faire photographier avec leur livre favori ou à participer au concours littéraire « Lire au Loup » et à Saint-Georges de Beauce, c’est le 24 avril que la librairie Sélect et le Grand Marché proposent un déjeuner littéraire ayant pour thème « Accords littérature et mets ».


    A Paris, ce sont les fans de Mafalda, personnage créé par le dessinateur argentin Quino, qui ont la possibilité de visiter une exposition qui lui est consacrée au siège de l’UNESCO, 7 place Fontenoy, 75007 Paris.


    Enfin, le 23 avril est également le début du mandat (2014-2015) de Port Harcourt (Nigeria), ville nommée Capitale mondiale du livre 2014. Port Harcourt a été choisie par l'UNESCO, l'Union internationale des éditeurs (UIE), la Fédération internationale des libraires (IBF) et la Fédération internationale des associations et institutions des bibliothécaires et des bibliothèques (IFLA) « en raison de la qualité de son programme, en particulier l'accent qui y est mis sur la jeunesse et l'impact de ce programme sur l'amélioration de la culture du livre, de la lecture, de l'écriture et de l'édition au Nigeria ».


    Où que vous soyez sur la planète, l’UNESCO publie une carte interactive répertoriant les diverses manifestations animations, conférences, rencontres, lectures, organisées dans le monde autour de cette journée, tout en sachant que rien ne unesco,uzès,midi libre,québec,rivière-du-loup,librairie sélect,st-georges de beauce,mafalda,quino,port harcourt,"un livre,une rose",christian lacroix,san jordivous empêche de lire un livre et de faire partager votre plaisir les autres jours de l’année.


    Le 26 avril, se déroulera l’opération « Un livre, une rose » fête de la librairie indépendante organisée par plus de 480 librairies en France et en Belgique francophone. Les clients se verront remettre à cette occasion une rose et un exemplaire d’un abécédaire illustré par le couturier Christian Lacroix intitulé : « Un livre peut en cacher un autre ».

     

  • Indignez-vous, best-seller confirmé

    « Stéphane Hessel, "vieux bonhomme de 94 ans" comme il se nomme lui-même, diplomate, écrivain, poète, résistant et déporté, co-rédacteur de la déclaration des Droits de l’Homme, a été en 2011, pour la deuxième année consécutive, l’auteur le plus vendu en France selon le classement L’Express – RTL réalisé chaque semaine en collaboration avec Tite-Live » nous apprend Jean-François Arnaud du magazine Challenges qui s’est procuré en exclusivité la version annuelle de ce classement dont l’intégralité doit être révélée à la veille du Salon du livre qui se tiendra à Paris du 16 au 19 mars 2012. 

    Le quotidien régional Midi-Libre qui reprend l’information de Challenge indique que l’opuscule « Publié en octobre 2010 par les éditions Indigène, basées à Montpellier, "Indignez-vous" est devenu un phénomène mondial, traduit en 33 langues. Vendu à plusieurs millions d'exemplaires, l'ouvrage a été porté par les fondateurs de la société d'édition, Sylvie Crossman et Jean-Pierre Barou, pour qui ce "petit livre à 3 euros qui a du sens" est "le cri de ralliement d'une société transgénérationnelle". »

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu