Avertir le modérateur

mathieu de montchalin slf

  • Le livre imprimé est toujours là

    sapin-livre.jpg« La mort des livres a été annoncée un peu précipitamment » titre le site Slate.fr constatant que la profusion des ebooks n’a nullement entraîné la disparition des livres papiers.

    Certes remarque l’article, les ventes de livres se maintiennent grâce « aux livres de coloriage et aux écrits de stars de YouTube » mais son auteur rajoute : « En France, Le Télégramme a rappelé que les ventes de livres papier ont progressé de 2,3% cette année et que le livre numérique ne totalise que 6% de l’ensemble du marché. »

    Le Télégramme donne aussi la parole à Mathieu de Montchalin, président du Syndicat de la librairie française (SLF) « Si le livre papier progresse, cela s'explique notamment par le fait que la France bénéficie d'un « réseau de librairies très dense », explique.

    Finalement le livre sous toutes ses formes, beaux-livres, dernier Goncourt, bandes dessinées, sera encore cette année le cadeau que l’on retrouvera le plus au pied des sapins de Noël et démentira, comme le rappelle Slate.fr, la prophétie de Nicolas Negroponte, professeur et chercheur au MIT, qui en 2010 avait prononcé la mort du livre physique. « Cela va arriver. Pas dans dix ans. Dans cinq ans » avait-il annoncé au cours d’une conférence de Techonomy Media.

    Pour essayer de comprendre pourquoi les lecteurs n’ont pas changé leurs habitudes, Le Télégramme a interrogé des libraires et ceux-ci expliquent : « « En France, il y a une culture du livre papier et les gens ont envie de se déplacer en librairie. Ils sont attachés à l'objet livre qui est aussi un objet de décoration », répond Valérie Le Louarn. C'est aussi ce que dit Alexandre Cavalin, le gérant de la librairie de Port Maria, à Quiberon : « Quand on offre un livre, on offre un objet, pas un lien de téléchargement. Et puis, un lien ça ne se dédicace pas. ».

    Même constat d’une autre libraire, Valérie Le Louarn : « Les gens travaillent de plus en plus devant un écran alors, le soir, ils disent non. Le papier, c'est quand même plus agréable. » « Pour le moment, la victoire est pour le papier », constate Michaël Raoul, le directeur adjoint de la librairie Dialogues, à Brest. Pas seulement en raison d'une question d'éducation et de culture mais aussi parce qu'« il y a des pans entiers de l'édition pour lesquels il est très difficile d'évoluer vers le numérique ».

    S’il est vrai que les ventes de liseuses ont tendance à marquer le pas, la technologie va sans doute apporter des améliorations à leur utilisation. D’ici-là elles continueront à cohabiter avec le livre papier qui semble encore avoir de beaux jours devant lui.

    livre-idc3a9e-cadeau.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu