Avertir le modérateur

marcel proust

  • Très chers beaux livres

    Le musée du Louvre nous invite à participer à l’achat du Livre d'heures acquis en 1538 par François 1er, et qui connu ensuite plusieurs propriétaires, Henri IV, Marie de Médicis, le cardinal Mazarin, avant de partir pour l’Angleterre au 18ème siècle. Son prix est de 10 millions d’euros et le Groupe LVMH de l’homme d’affaire Bernard Arnault s’est engagé à en payer la moitié. Restent à trouver les 5 millions manquants pour lesquels l’opération "Tous mécènes" est lancée par Le Louvre.

    Présenté comme un joyau de l'orfèvrerie et de l'enluminure de la Renaissance ce livre de petit format - 8,5 cm de hauteur x 6,5 cm de largeur – comporte seize peintures et de nombreuses initiales décorées. Sa reliure est en or émaillé ornée de pierres précieuses et de deux grandes plaques de cornalines gravées (pierres semi-précieuses). Il est accompagné d’un signet ou marque-page en forme de colonne sertie de rubis et de turquoises (voir photo)

    Le Livres d'heures est visible à Paris, jusqu’au 18 janvier 2018 dans le cadre de l’exposition "François Ier et l'art des Pays-Bas" présentée au Louvre.

    françois 1er,marcel pagnol,éditions les saints pères,bernard arnault

    Autre beau livre, mais beaucoup, beaucoup plus abordable - 149 euros quand même -, le manuscrit de "La Gloire de mon père" de Marcel Pagnol édité par les éditions Les Saints Pères.

    Un éditeur spécialisé dans la publication de reproductions de manuscrits originaux et dont le catalogue propose déjà les œuvres d’Apollinaire, Victor Hugo, Jules Verne, Marcel Proust, Jacques Prévert, Boris Vian. Des fac-similés de qualité qui permettent d’approcher le travail de création de ces auteurs, l’écriture, les ratures, les ajouts à des textes devenus des grands classiques de la littérature.

    "La Gloire de mon père" paru en 1957, est le premier titre de la série "Souvenirs d'enfance" de Marcel Pagnol. Il sera suivi par "Le château de ma mère", "Le temps des secrets" et "Le temps des amours". Ces romans ont également été adaptés plusieurs fois au cinéma et récemment en bande dessinée.

    françois 1er,marcel pagnol,éditions les saints pères,bernard arnault

  • A la recherche de Marcel Proust

    Nombreux sont encore les lecteurs qui n’ont jamais osé ouvrir un livre de Marcel Proust, pourtant la renommée de l’auteur de « A la recherche du temps perdu » ne cesse de grandir et plusieurs ouvrages récents vont encore y contribuer.

    Marcel Proust, Bertrand leclair, Patrice Louis, gallimard, Jean-Marc Quaranta, Nathalie Crom, Jean-Yves Tadié,duc de ValentinoisLe magazine Télérama recense pas moins de cinq livres inédits consacrés à Marcel Proust, le plus luxueux (1.100 exemplaires numérotés, tous déjà pré-vendus à 219 euros) étant l’édition des épreuves d'« Un amour de Swann », corrigées de la main de l'écrivain et augmentées des fameuses paperoles. Le Figaro écrit à ce propos : « Gallimard a entrepris il y a trois ans de publier en fac-similé, non pas le manuscrit original de Du côté de chez Swann, mais les épreuves d'imprimerie envoyées à Proust pour qu'il les relise. Une entreprise passionnante dans la mesure où l'écrivain ne se contente pas de menues corrections par-ci par-là. Il retranche des passages entiers en réécrit d'autres, fait des ajouts conséquents. On découvre ainsi que les cinquante premières lignes de la première version d'Un amour de Swann ont été raturées. L'auteur a complètement réécrit le début dans les marges. Quand les morceaux qu'il veut ajouter sont trop longs, il les copie sur des morceaux de papier qu'il colle sur le bord de la page imprimée. Visuellement, c'est très beau. »

    Marcel Proust, Bertrand leclair, Patrice Louis, gallimard, Jean-Marc Quaranta, Nathalie Crom, Jean-Yves Tadié,duc de ValentinoisLe talent d’écriture de Marcel Proust se retrouve aussi dans ses échanges épistolaires. « Lettres au duc de Valentinois », par Marcel Proust, édition établie et annotée par Jean-Marc Quaranta, préface de Jean-Yves Tadié, (Gallimard). Les Inrocks expliquent : « En 1920, Proust révèle les mystères de son œuvre au jeune duc de Valentinois, avant de rompre avec lui. Dans six lettres, donc cinq inédites, son rapport aux autres et à son travail prend un nouvel éclairage. Passionnant. », et dans Télérama Nathalie Crom : « Jean-Marc Quaranta examine de quelle façon ces missives sont pour l'écrivain un lieu d'invention romanesque, et éclairent le rapport si crucial chez lui entre la vie et l'écriture. »

    Ceux qui veulent partager leur passion pour l’écrivain peuvent se rendre sur le blog « Le fou de Proust » animé par Patrice Louis qui se présente ainsi : « Ecrivain promeneur, blogueur malicieux, journaliste en éveil, gamin professionnel, gaucher aux yeux bleus, Parisien d'Illiers-Combray... » Passionné, il nous fait découvrir les secrets de l’œuvre de Proust, notamment à travers ses 2521 personnages.

    Enfin, même si Patrice Louis ne l’a pas trop aimé, vous pourrez aussi aborder cet auteur incontournable de façon originale avec « L’humour de Marcel Proust » (Folio) une approche inattendue de son œuvre avec cette anthologie des citations les plus humoristiques dénichées par Bertrand Leclair dans ses romans.

  • Lire pour vivre vieux

    En vacances la lecture a un réel avantage. Elle permet de rester immobile pendant des heures pour bronzer, ou de patienter tout autant par temps de pluie. Désormais il faudra rajouter un autre intérêt, et Le Figaro nous le confirme qui titre : « Une étude prouve que lire des livres prolonge la vie ».

    Sur-La-Lecture-Proust-422216230_L.jpgL’article d’Alice Develey le confirme « Selon des chercheurs américains de la prestigieuse université de Yale, qui ont étudié la passion de plus de trois mille bibliophiles, lire quelques minutes par jour serait très bon pour la santé et même extrêmement salvateur. Un chapitre par jour, pourrait très certainement vous sauver la vie ou du moins la rallonger… »

    La journaliste explique « Pour établir ses chiffres, celle-ci a fait appel à 3635 volontaires de 50 ans et a étudié sur une certaine durée leurs habitudes en bibliophagie. Trois groupes ont ainsi pu être établis. Ceux qui ne lisent pas (du moins pas plus que le nécessaire vital), ceux qui lisent jusqu’à trois heures par semaine et enfin, ceux qui lisent plus de 3h30 chaque semaine. Selon toute vraisemblance, ceux qui ont été amenés à pratiquer la lecture plus longtemps que leurs confrères qui n’ouvrent jamais de livre (les magazines en papier glacé ne comptent donc pas vraiment) ont obtenu de meilleurs chiffres. »

    A lire les commentaires sur cette article ( repris du New-York Times ) on s’interroge cependant sur la pertinence de l’étude, certain jugeant que « on est clairement ici dans une relation de corrélation et non de causalité », et un autre, pas dupe, constate que « Lire du Christine Angot ne prolonge pas la vie, mais le temps semble plus long. »

    Dans l’expectative, on se contentera de ce qu’en disent les écrivains :

    937728399.jpg« La lecture était ma liberté et mon réconfort, ma consolation, mon stimulant favori : lire pour le pur plaisir de lire, pour ce beau calme qui vous entoure quand vous entendez dans votre tête résonner les mots d'un auteur. »
    Paul Auster

    « La lecture met en ébullition, dissipe la sécheresse, active les facultés, déchrysalide l'intelligence et met en liberté l'imagination. » Antoine Albalat

    « La vertu paradoxale de la lecture est de nous abstraire du monde pour lui trouver un sens. » Daniel Pennac

    Bonne lecture à tous !

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu