Avertir le modérateur

mandryka

  • Gotlib, auteur de BD, 1934-2016

    Marcel Gotlib, Alexis, Mandryka, Solé, Pilote, Fluide Glacial, Philippe Druillet, Harvey Kurtzman, Maya Goyet, Arnaud Gonzague, Audrey AzoulayCe blog proposait il y a quelques semaines un article sur la reprise par un autre dessinateur du personnage de Gai Luron créé par Gotlib. On pouvait y lire : « L’œuvre de Marcel Gotlib est considérable et a fortement marqué la bande dessinée moderne par sa créativité et son humour. Dessinateur mais aussi scénariste pour d’autres confrères, Alexis, Mandryka, Solé, il a reçu en 1991 le Grand prix de la Ville d’Angoulême dans le cadre du festival de bande dessinée, et en 2014, le Musée d'art et d'histoire du Judaïsme a présenté une grande exposition rétrospective de ses dessins. » C’était à l’occasion de ses 80 ans.

    Hélas le 4 décembre 2016, son éditeur annonçait son décès à l’AFP : « De Pilote à Fluide glacial, il a révolutionné la façon de faire de la bande dessinée, faisant rentrer un non-sens britannique et une irrésistible façon de se moquer de tout dans les foyers français. Marcel Gotlib était un génie, un maître, un ami, et c'est bien la première fois qu'il ne nous fait pas rire »

    Nombre de ses collègues et anonymes lui ont aussitôt rendu hommage.

    Philippe Druillet, autre grand dessinateur, déclare au Figaro : « Je perds un pote, je perds un frère. Ce mec était un génie, un type brillant, entré dans le panthéon de la BD. Je suis très ému. Je n'ai pas envie d'y croire.. Il avait inventé tout un univers. Son œuvre alliait l'intelligence, l'humour à la française, réexplorée à travers les États-Unis. C'était un enfant de MAD, la revue d'humoristique d'Harvey Kurtzman ».

    Sur son blog du Monde « Alchimie du collège », Mara Goyet écrit : « Adolescente, je crois avoir plus progressé en lisant Gotlib qu’en m’avalant des tas de bouquins qui me donnaient certes bonne conscience littéraire, qui me faisaient passer des moments de lecture merveilleux, me faisaient avoir de bonnes notes mais dont j’ai mis des années à pouvoir tirer quelque chose de vraiment personnel et profond.  Gotlib, lui,  a immédiatement changé ma manière de considérer l’existence. Ça m’a aidée, ensuite, à me trouver un endroit d’où observer le monde, tenter de le penser, d’où lire les œuvres « sérieuses ». »

    La presse unanime lui rend également hommage avec de nombreux articles retraçant sa carrière et Libération lui consacre une grande partie de sa première page et un grand article.

    Dans BibliObs, Arnaud Gonzague passe en revue les divers albums de Gotlib avec une nette préférence ceux de La rubrique à Brac (Dargaud) où « Tout, tout, tout y est génial ! ».

    Seul fausse note dans ce concert de louanges la réaction minimaliste de la ministre de la Culture qui sur Twitter résume : « #Gotlib a marqué des générations de lecteurs par son trait virtuose et montré à quel point l’humour est vital pour la démocratie. » (sic). Visiblement Audrey Azoulay ne le lisait pas beaucoup.

    La liste complète des livres publiés par Gotlib est disponible sur son site officiel.

  • Claire Bretécher en exposition et en albums

    bretecher-morceaux-choisis-tome-1-morceaux-choisis.jpgLa Bibliothèque Publique d’Information du Centre Georges Pompidou à Paris présente à partir du 18 novembre 2015 une exposition consacrée à la dessinatrice Claire Bretécher.


    Sur le site de la BPI on peu lire à son propos : « Figure majeure de la bande dessinée depuis les années 1970, Claire Bretécher a construit une œuvre ancrée dans notre imaginaire culturel. Ses personnages archétypaux ont accompagné plusieurs générations grâce, notamment, à sa collaboration avec Le Nouvel Observateur. »
     
    Longtemps présentée comme une des rares femmes exerçant ce métier de dessinateur de bande dessinée, Claire Bretécher a su s’y faire une place non seulement par son talent et son humour, mais aussi en fabricant et diffusant elle même avec succès ses albums (aujourd’hui édités par Dargaud). En 1972, elle a aussi contribué avec les dessinateurs Gotlib et Mandryka à la création du magazine L’Echo des Savanes (qui a changé plusieurs fois de formule depuis).
     
    En intégrant en 1973  les pages de ce qui était alors Le Nouvel Observateur elle a aussi montré qu’elle était une observatrice très pertinente de notre époque. Elle est aussi la créatrice du personnage d’Agrippine adolescente imaginaire, mais dans laquelle nombre de jeunes (et de parents) se reconnaissent.
     
    A propos de ses livres L’Express écrivait (2011) « Le plus ardu reste de trouver le point de départ, l'idée qui déclenche tout. "Les albums, on se sent incapable d'arriver à en finir un, mais on est content quand on s'y remet, sauf à la page 20 qui bloque toujours!" lance-t-elle. Quand on lui demande à quoi peut bien ressembler l'une de ses journées, la réponse vous laisse un sourire aux lèvres. "Je suis une flemmarde. Je ne fais que lire, chercher de vagues idées, téléphoner et voir des copines. J'ai une vie lamentable... mais qui me convient." 
     
    Claire Bretécher à publié près de 35 albums.
     
    Pour accompagner l’exposition les éditions Dargaud publient « Morceaux choisis » (photo) et écrivent dans la présentation : « GPA, PMA, mariage pour tous, adoption, identité sexuelle et question des genres... dès le début des années 1970, Claire Bretécher s'empare avec une lucidité incroyable et un humour invraisemblable des grands sujets qui vont agiter le début du XXIe siècle. Ne respectant aucun tabou, trifouillant avec jubilation dans les tréfonds de l'âme, Bretécher signe des pages d'une modernité confondante. Un recueil complété par un portrait de l'auteur et de nombreux textes illustrant l'exposition de la BPI. »
     
    Le site officiel de Claire Bretécher : http://www.clairebretecher.com/ 

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu