Avertir le modérateur

ligue des auteurs professionnels

  • Le 9ème Art à l'honneur avec l'année BD 2020

    Franck Riester, CNL, CIBD, BD 2020, Ligue des Auteurs professionnels, Bruno Racine, Catherine Meurisse, Charlie Hebdo, Dargaud, Julie Birmant, Angoulême BD,  C’est officiel, l’année 2020 sera en France l’année de la bande dessinée. Sur son site le ministre de la Culture Franck Riester écrit : « Je souhaite que les festivités de BD 2020 menées par mon ministère, le Centre national du livre (CNL) et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image (CIBD), mettent en lumière chaque facette de cet art protéiforme, populaire, parfois irrévérencieux et engagé. Cette année a pour objectif de renforcer l’ancrage du neuvième art dans notre paysage artistique et culturel, et de valoriser sa force créatrice autour de tous les hommes et les femmes qui la font vivre et rayonner. C’est aussi l’occasion de témoigner du profond attachement des Français à la bande dessinée. À tous les âges et sous toutes ses formes, du roman graphique aux comics et au manga, « la France aime le 9ème art ».

    L’opération débutera lors de la 47ème édition du festival international de bande dessinée d'Angoulême et sera suivi pendant toute l’année par des expositions, certaines itinérantes, d’autres numériques présentées sur le site de BD 2020. A cela s’ajouteront des événements référencés BD 2020, des cycles de rencontres, des conférences et colloques. Des musées, des monuments historiques, les éditeurs, les libraires et les bibliothèques seront associés à cette célébration tous azimuts.

    Cet événement national va aussi permettre aux auteurs de BD d’exprimer leur malaise et de faire entendre leurs revendications. Sur son site la Ligue des Auteurs professionnels publie les divers courriers adressés aux ministres compétents – Culture et Santé - concernant la succession de réformes autour de la protection sociale des métiers de la création. Les dessinateurs, scénaristes, coloristes, attendent la publication du rapport de Bruno Racine, ex-patron de la BnF, qui devait apporter des réponses aux problèmes notamment de précarité et de statut social rencontrés par ces artistes-auteurs. La Ligue créée en 2018 revendique aujourd’hui 1618 adhérents et rassemble 7 organisations.

    Franck Riester, CNL, CIBD, BD 2020, Ligue des Auteurs professionnels, Bruno Racine, Catherine Meurisse, Charlie Hebdo, Dargaud, Julie Birmant, Angoulême BD,  La marraine officielle de cette année BD sera la dessinatrice Catherine Meurisse, qui a longtemps collaboré à Charlie Hebdo avant de se consacrer à la bande dessinée. Dans l’album La légèreté (Dargaud) publié en 2016, elle évoque avec beaucoup d’émotion l’attentat du 7 janvier 2015 qui vit la rédaction de ce journal décimée. Catherine Meurisse vient de publier Delacroix et Drôles de femmes avec des textes de Julie Birmant (Dargaud). Une exposition de ses dessins sera présentée dans le cadre du prochain festival de la Bande dessinée d’Angoulême fin janvier 2020.

  • Les auteurs se liguent pour défendre leur statut

    « Il est urgent de construire les changements qui permettront de sauver un métier en grand danger. La création d’un livre peut se faire avec des investissements limités, ce qui permet de prendre beaucoup de risques créatifs. Cela fait de l’édition le laboratoire de recherche et de développement de toutes les autres industries culturelles, audiovisuelles et ludiques plus coûteuses. Rien que pour cela, et parce qu’une économie entière repose sur la richesse de la création littéraire, il est essentiel de protéger ceux qui écrivent, dessinent et traduisent les livres ». Ce texte figure dans le communiqué de Ligue des auteurs professionnels qui vient d’être créée à l’initiative d’une trentaine d’écrivains et d’auteurs de bande dessinée parmi lesquels Joann Sfar, Tatiana de Rosnay, Marie-Aude Murail.

    Quel statut pour les auteurs dans le monde de l’édition ? La question est récurrente depuis quelques années dans un secteur qui se rationnalise de plus en plus et qui voit ses « fournisseurs » surnager dans une précarité professionnelle peu propice à la création.

    La ligue regroupe et s’inspire du travail déjà effectué par la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse, les États Généraux de la bande dessinée et les États Généraux du livre, qui depuis longtemps tente d’alerter les pouvoirs publics sur la précarisation de la profession. A terme la ligue devrait être rejointe d’autres organismes représentant les auteurs-es.

    Joann Sfar, Tatiana de Rosnay, Marie-Aude Murail, SNE, Ligue des auteurs professionnels, Honoré de Balzac, Félix NadarLes objectifs annoncés sont la sauvegarde du métier et l’amélioration des conditions de création de tous les auteurs : la protection sociale, les justes rémunérations, le renforcement du droit d’auteur, l’encadrement par le code du travail, et le rééquilibrage du rapport auteur/éditeur…»

    On notera que sur le bureau de la ministre de la Culture sont déjà déposés les dossiers concernant l’augmentation de la CSG, la réforme du régime social, le projet plus global de la retraite, et la révision de la circulaire de 2011 sur les revenus artistiques. Des préoccupations auxquelles devraient se rajouter la mise en place du prélèvement à la source pour les impôts sur le revenu.

    Autant de sujets qui seront peut-être abordés au Parlement européen de Strasbourg au cours de 8ème édition des Dialogues Auteurs – Editeurs organisés par la Fédération des Editeurs européens (FEE), le 11 septembre 2018.

    Le site de la Ligue des auteurs professionnels.

    Photo : la Ligue a été créée à Paris dans la maison d'Honoré de Balzac ici photographié par Félix Nadar.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu