Avertir le modérateur

librairie hirigoyen

  • Les hauts et les bas de la librairie

    « Tant que nous maintiendrons en vie des lieux ouverts, espaces de respirations, de parole libre et d’échanges entre lecteurs, auteurs et éditeurs, nous saurons écouter le bruit du monde. Ma nouvelle librairie (photo) porte un sous-titre : l’Esprit du large », ainsi parle Marie Hirigoyen qui après après tenu une librairie en Bretagne, puis à Lyon, s’installe 5 rue Port de Castets à Bayonne, un lieu « « idéalement placé près d’un fleuve comme la Nive, près d’un pont vivant et animé, dans ce désir d’être un relais de son activité culturelle ».

    Le site Eklektika qui annonce la bonne nouvelle poursuit : « La librairie possèdera des dénominateurs communs avec celles aux alentours, de la section jeunesse aux grands titres attendus par ses clients, mais l’accent sera concrètement porté sur la littérature de voyage, « qui est à la fois portée par les grands espaces et par une grande profondeur »». Inauguration le 17 juin.

    librairie-hirigoyen-bayonne-9.jpg

    « Pendant 16 ans, j'ai eu la prétention de croire que je pouvais apporter quelque chose à la ville et aux gens, d'ici et d'ailleurs, pour celles et ceux qui n'ont fait que passer... De la joie, du plaisir, de l'originalité. De l'intelligence et de l'élégance aussi. De la douceur, de la beauté mais aussi un peu de brutalité pour ne pas rester dans le mou ou dans l'indifférence. J'y suis certainement arrivée, en partie. » Interviewée par Actualitté Géraldine Frognet de la librairie La lettre écarlate à Arlon (Belgique) évoque les difficultés de son métier. « Au bord du gouffre » en avril 2015 elle décide malgré tout de continuer après l’attentat de Charlie Hebdo : « J’ai toujours considéré mon métier comme une forme de résistance, ou de combat contre la bêtise. C’est certainement quelque chose que tous les libraires indépendants peuvent comprendre et partager ». Depuis la situation de la librairie ne s’est pas améliorée et même si elle n’est pas encore en faillite, Géraldine Frognet arrête.

    Librairies toujours, le site On l’a lu, présente dans chacun de ses numéros un libraire et l’invite à nous faire part de ses « coups de cœurs ». Dans sa lettre aux abonnés datée du 21 avril, on découvre L’émoi des mots, 25 rue Descartes, 75005 Paris, présentée ainsi : « Atelier. Toute l’originalité de cette nouvelle librairie du Quartier latin inaugurée en janvier dernier tient en ce mot. Dans cet agréable lieu décoré de photographies d’auteurs en noir et blanc, vous trouverez des livres, mais pas seulement.  Au sous-sol sont organisés des ateliers d’écriture et de lecture pour grands et petits. Amoureux des mots, vous aurez compris ce lieu est pour vous et c’est Isabelle Collignon, ancienne RH dans la finance, qui en avait rêvé et qui l’a créé. (…) Et puis un jour, elle fait le grand saut et décide d’ouvrir la librairie de ses rêves et d’aller ainsi plus loin dans sa passion pour les livres. Mi-janvier 2016, dans le prolongement du prestigieux Lycée Henri IV, au pied du mur peint par Alechinsky, illustré d’un poème de Yves Bonnefoy, elle trouve un local qui auparavant était une salle de Pilates. Après s’être musclé les biceps, les gens du quartier vont avoir un nouveau lieu pour se muscler le cerveau. »

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu