Avertir le modérateur

librairie

  • La réouverture de la librairie PUF à Paris

    L’ouverture d’une librairie est toujours un événement, encore plus lorsqu’il s’agit d’une réouverture. C’est le cas de la librairie des éditions PUF qui reviennent au cœur de Paris après plusieurs années d’absence.

    Située à deux pas de la Sorbonne, la librairie des PUF (Presses Universitaires de France), célèbre éditeur des opuscules « Que sais-je ? », avait dû quitter en 2005 ses 600 m2 boulevard St Michel. Ensuite plusieurs changements d’enseigne n’ont pas réussi à sauvegarder cet emplacement dédié aux livres depuis 1920 et le bail a finalement été repris par un magasin de vêtements à bon marché.

    La nouvelle librairie est installée à quelques mètres du siège historique, au 60 rue Monsieur-le-Prince, mais sur une superficie de 72m2. Elle bénéficie d’un soutien de la Mairie de Paris comme l’explique le quotidien 20 minutes : « Sur le loyer justement, les PUF bénéficient d’un sérieux coup de pouce de la mairie de Paris, dans le cadre de Vital’Quartier, un dispositif qui favorise le maintien et le développement des commerces de proximités dans les quartiers de la capitale qui en ont besoin. Rue Monsieur-le-Prince, la librairie des Puf s’installe dans des locaux de la ville pour un bail court de deux ans, avec un loyer deux fois en dessous du prix du marché. »

    Le site Internet des PUF annonce lui-même l’ouverture le 12 mars 2016 de « la première librairie en Europe du savoir à la demande » : « Cette librairie du XXIe siècle est d’une conception totalement novatrice. Tous les livres proposés y seront imprimables en quelques minutes, le temps d’un café, ou d’une rencontre avec nos auteurs, parmi près de 5 000 titres du fonds et des nouveautés des Puf, ainsi que plusieurs millions de titres internationaux du domaine public. Expérimentale, novatrice et sans stock, elle permet aux lecteurs d’imprimer leur livre à la demande en quelques minutes seulement. » Une innovation technologique rendue possible par l’utilisation d’un robot imprimeur, l’Espresso Book Machine ® qui imprime 110 pages par minute.

    Le Monde n’hésite d’ailleurs pas à titrer « Les PUF inventent la librairie du futur », et c’est bien l’avenir qui dira si cette initiative s’affranchira du contexte économique actuel. 20 minutes cite Le Motif, l’observatoire du livre et de l’écrit d’Ile-de-France, qui « a recensé à Paris huit ouvertures de librairies pour seize fermetures et dénombre aujourd’hui quelque 300 libraires indépendants. Soit 5 % de moins qu’en 2011. »

    PUF, Le Motif, librairie, Que sais-je ?

  • Qui veut être libraire ?

    A compter le nombre de librairies qui ferment leur porte, on peut se demander qui a encore envie d’être libraire aujourd’hui. Pourtant, ce métier de proximité, ouvert sur le monde, suscite encore des vocations et c’est tant mieux. Pour le livre et pour les lecteurs.

    Il existe un Institut National de Formation de la Librairie qui indique sur son site qu’ « en alternance, le Centre de Formation d’Apprentis forme aux 2 diplômes actuels de la profession : le CAP d’employé de librairie – papeterie – presse, et le Brevet Professionnel de libraire. », et « intervient directement dans le cadre des options librairies dispensées dans certaines universités*, ou propose des orientations dans les autres », avec à la clé une Licence Professionnelle, métiers de l'édition et des ressources documentaires - option Librairie.

    L’INFL organise aussi des stages de formation professionnelle pour les salariés et dirigeants des librairies et des formations à destination de futurs créateurs ou repreneurs de librairies.

    D’autres détails sur ces formations se trouvent dans la rubrique « Devenir libraire » du site du Syndicat de la librairie Française qui « regroupe aujourd'hui près de 600 librairies de toutes tailles, généralistes ou spécialisées dont la vente de livres au détail constitue l'activité principale. » Le site diffuse également de nombreuses informations sur le métier.

    Le site les métiers.net consacre lui une fiche à la profession de libraire et la présente en 6 points, détaillant son rôle et ses qualités essentielles : la curiosité, la culture, la sociabilité, et le dynamisme. On y trouve aussi des indications sur les salaires, les débouchés, l’évolution professionnelle, et bien évidemment la formation et les diplômes. Autre site dans le même esprit : Pratique.fr qui donne des renseignements sur le métier, à recouper avec le site précédent, et qui précise « La vente de produits culturels est malgré tout quelque peu différente des autres. Elle peut être spécialisée ou généraliste. Elle nécessite de se tenir informé, notamment des programmes scolaires, de l’actualité… En dehors des heures d’ouverture de la boutique, le libraire a donc un travail conséquent de recherches et… de lecture ! ».

    Dernier site à consulter pour avoir une idée précise de l’aventure, celui du réseau des Librairies Atlantiques en Aquitaine, qui sous le titre « Libraire, quel métier ? » diffuse une vidéo sur le parcours et la vie quotidienne de Coline Hugel, libraire à Bergerac (La Colline aux livres, 24100, Bergerac).

     

    * Entre autres, Paris X, Bordeaux, Aix-en-Provence, Mulhouse.

     

    JDELUZ.JPG

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu