Avertir le modérateur

le monde

  • En été, la presse parle aussi de livres

    Bande dessinée

    Le Monde consacre une pleine page dans son numéro daté du 18 août au prochain album d’Astérix « Astérix et la Transatlantique » (parution le 19 octobre - Hachette). Frédéric Potet évoque la succession des deux nouveaux auteurs de la série, Jean-Yves Ferri (texte), Didier Convard (dessin) et termine ainsi son article : « Là est le revers de la médaille : succéder à deux monstres sacrés de la bande dessinée mondiale tels que Goscinny et Uderzo est forcément compliqué. Ferri et Conrad, dont le contrat avec Hachette est renouvelé d’album en album, sont attendus au tournant chaque fois. »

    Le quotidien annonce également la parution de « A fond le slip ! » le 15ème tome des aventures de Titeuf du dessinateur Zep (Glénat).

    Racisme US

    Suite au limogeage aux Etats-Unis de Steve Bannon, Le Huffington Post consacre un article au livre le « Camp des saints » de l'écrivain français Jean Raspail, publié en 1973 (Robert Laffont), et qui aurait inspiré ce conseiller de Donald Trump. L’auteur de l’article écrit : « "Ce livre est raciste au sens littéral du terme: c'est leur race qui définit avant tout les personnages", explique Cécile Alduy, professeur de français à l'université Stanford et spécialiste de l'extrême droite française actuelle. "Il décrit l'invasion de l'Europe par des vagues d'immigrés débarquant sur les côtes comme la peste. Le fil rouge de ce livre, c'est un combat à mort entre les races." Lors de sa publication aux Etats-Unis, en 1975, le magazine littéraire Kirkus Reviews ne mâchait pas ses mots: "L'éditeur nous présente Le Camp des saints comme un événement majeur, ce qu'il est probablement, comme Mein Kampf l'a été en son temps."

    Le Monde, Jean-Yves Ferri, Didier Convard, René Goscinny, Albert Uderzo, Brigitte Macron, Elle, Gustave Flaubert, Arthur Rimbaud, Guy de maupassant, Jacques Prévert, Michel Butor,Voltaire, Charles Baudelaire, Hachette, Titeuf, Zep, Glénat, Le Huffington Post , Jean Raspail, Cécile Alduy, Donals Trump, Steve Bannon, Frédéric Poter, Astérix, Femme de président

    Brigitte Macron a accordé une longue interview au magazine Elle (18 août). L'épouse du président de la République, ancienne professeure de Lettres, cite Prévert, Voltaire, Michel Butor pour parler de "la sensualité de l'écriture à la main", et dévoile ses lectures et ses goûts littéraires de Gustave Flaubert à Arthur Rimbaud « le génie », en passant par Guy de Maupassant : « Flaubert est le meilleur traqueur de stupidités de toute la littérature. Il décèle la méchanceté crasse, la sottise partout où elle est. (…) Tout en Flaubert est signifiant. Mes élèves n’avaient pas le droit de ne pas l’aimer ! J’adorais leur transmettre ma passion. » Elle nous aprend aussi que « Les Fleurs du mal » de Baudelaire est son livre de chevet et rajoute « les poètes savent dire l’indicible. »

  • Le livre que ne lira peut-être pas Donald Trump

    « Pourquoi le livre "La Servante écarlate" est devenu un manifeste féministe anti-Trump » s’interroge France Info.

    Licia Meysenq l’auteure de l’article écrit à propos du roman de Margaret Atwood : « Son ouvrage a été publié en 1985 et pourtant, il n'a jamais été autant d'actualité. Depuis que Donald Trump a pris ses quartiers à la Maison Blanche, l'ouvrage est devenu un symbole de résistance. Outre-Atlantique, lors de la marche des femmes en janvier dernier on pouvait même lire, écrit sur une pancarte "Rendez Margaret Atwood à la fiction". L'engouement s'est encore multiplié depuis qu'une série télévisée adaptée du livre a vu le jour en avril dernier. » Une série que Le Monde qualifie d’ « intense, vibrante, aux images inoubliables ».

    41O8X2mZ+DL._SX334_BO1,204,203,200_.jpgRésumé de l’intrigue du livre : « Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, « servante écarlate » parmi d’autres, à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté. »

    Une œuvre de fiction, mais nombreuses sont les femmes américaines qui font un parallèle avec les premières décisions prises par Donald Trump les concernant. La romancière explique « Depuis la présidentielle américaine, les peurs et les angoisses prolifèrent. On a le sentiment que les libertés civiles fondamentales sont menacées, tout comme de nombreux droits acquis par les femmes depuis des décennies, et même des siècles. »

    France Info conclut ainsi : « Si la série à "provoqué un effet d'amplification" sur la vente du livre, comme l'explique l'éditrice Maggie Doyle, responsable de la littérature étrangère chez Robert Laffont, à Ouest-France, l'ouvrage est régulièrement réédité depuis sa sortie : "Depuis la fin de l’année 2016 et le début de l’année 2017, nous avons observé une nette augmentation des ventes."»

    En France, « La servante écarlate » a été publié en 2005 et a été réédité en 2017 par Robert Laffont. La série télévisée The Handmaid’s Tale est diffusée sur la chaîne OCS depuis le 28 juin.

  • Un autre regard d’Emma, du blog à la librairie

    Emma, Massot, Le Monde, Paris Match, Violaine MorinLe livre « Un autre regard : trucs en vrac pour voir les choses autrement » (éditions Massot) est en librairie depuis le 10 mai. Il rassemble les bandes dessinées publiées sur le blog et le FaceBook de l’auteure et qui ont pour sujet la charge mentale ou le syndrome des femmes épuisées de penser à tout, tout le temps.

    Véritable phénomène sur Internet le thème développé par la dessinatrice Emma a aussi eu les honneurs de la presse. Paris Match qui lui consacre un long entretien, écrit : « Depuis plusieurs années, Emma, 36 ans, troque de temps en temps sa casquette d’ingénieure-informaticienne pour le crayon, et aborde en images sur son blog plusieurs questions liées au féminisme, à la politique, à la santé ou encore à la sexualité. La blogueuse féministe et militante Emmaclit souhaite briser les clichés avec ses dessins tout « en revisitant avec beaucoup de justesse et d’engagement, des sujets tels que le sacro-saint instinct maternel, le baby blues, ou encore les réfugiés, elle parvient à remettre en question des vérités qui pouvaient paraître établies ».

    Le Monde de son côté lui consacre plusieurs articles et explique : « L’auteure de bande dessinée Emma, qui souhaite rester anonyme, a un autre métier à la ville. Ses posts Facebook en bande dessinée, consacrés le plus souvent à des sujets féministes, connaissent un certain succès. Après un post consacré au congé maternité, à l’automne, déjà largement partagé, elle a atteint 200 000 partages sur le réseau social pour sa dernière bande dessinée, Fallait demander, publiée en ligne le 9 mai. Ces quelques dessins expliquent avec des mots simples le problème de la charge mentale des mères dans la vie domestique, elles qui doivent « penser à tout » quand le partenaire se contente souvent « d’aider… Si on lui demande » ».

    Toujours dans Le Monde elle explique à Violaine Morin : « Quant au format de la bande dessinée, ce sont les dessins qui me permettent de faire passer rapidement mes idées. Ils n’ont pas vocation à être esthétiques. Avant, je tenais un blog avec des fiches sur le féminisme, mais ça ne fonctionnait pas… Alors j’ai voulu faire passer mes idées de façon plus efficace et plus accessible, pour vulgariser et mettre des problèmes en images. »

    Après son succès sur la Toile et les réseaux sociaux et il ne reste plus à souhaiter à l’auteure le même accueil pour le livre et surtout pour son sujet « la « charge mentale » et qui a permis à de nombreuses femmes de mettre un nom sur un tourment. »

    Emma, Massot, Le Monde, Paris Match, Violaine Morin

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu