Avertir le modérateur

le dilettante

  • La rentrée littéraire 2017, à quelques jours près

    Tout doucement on s’achemine vers l’inévitable « rentrée littéraire » et la presse commence déjà à nous distiller quelques informations la concernant.

    Les Inrocks, Claire Vaye Watkins, Marc Dugain, Sorj Chalandon, Michel Le Bris, Marie Darrieussecq, Raphaël Georgy, , Le Magazine littéraireChanceaux-près-Loches, Gonzague Saint Bris,, Romain Puértolas, Anna Gavalda, Dominique GaultierAmélie Nothomb, Kamel Daoud,Europe 1, Alan Moore,Le magazine Les Inrocks propose une Une estivale consacrée à Alan Moore, scénariste de bandes dessinées (« Watchmen », « V for Vendetta »), mais également romancier avec notamment « La Voix du feu » et « Jérusalem » son prochain titre à paraître fin août aux éditions Inculte : « Mélange d’autobiographie, de fantastique et d’histoire, Jérusalem est aussi philosophique, poétique, métaphysique, ésotérique, mystique : en un seul mot, magnifique.». L’hebdo offre aussi à ses lecteurs, dans ce numéro daté du 16 au 22 août, 12 extraits des « meilleurs » livres de l’automne ».

    Europe 1 met en avant les « 20 livres qui vont marquer la rentrée littéraire 2017 ». Une sélection dans laquelle on trouve les signatures de Claire Vaye Watkins, Marc Dugain, Sorj Chalandon, Michel Le Bris, Marie Darrieussecq, Kamel Daoud, mais également celle de l’incontournable Amélie Nothomb.

    Le magazine spécialisé Livres Hebdo dénombre 581 romans à paraître cet automne. A lire dans le même magazine ou sur son site, le dossier « Rentrée littéraire : le roman du réel », et la série consacrée aux succès inattendus de l’édition (articles payants). Un des articles raconte l’aventure des éditions du Dilettante et de Dominique Gaultier et « P-DG, standardiste, caissier, l’heureux éditeur d’Anna Gavalda et de quelques autres gros succès de librairie comme "L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea" de Romain Puértolas.»

    Avant la rentrée

    Les Inrocks, Claire Vaye Watkins, Marc Dugain, Sorj Chalandon, Michel Le Bris, Marie Darrieussecq, Raphaël Georgy, , Le Magazine littéraireChanceaux-près-Loches, Gonzague Saint Bris,, Romain Puértolas, Anna Gavalda, Dominique GaultierAmélie Nothomb, Kamel Daoud,Europe 1, Alan Moore,Après le décès accidentel le 8 août 2017 de l’écrivain Gonzague Saint Bris, fondateur de la rencontre littéraire La Forêt des livres, les organisateurs ont annoncé que la 22e édition de cette manifestation littéraire se tiendra bien le dimanche 27 août en hommage à son créateur. Plus de 200 auteurs et quelques 70 000 visiteurs sont attendus dans le village de Chanceaux-près-Loches en Touraine.

    Un article de Raphaël Georgy sur Gonzague Saint Bris dans Le Magazine littéraire qui nous apprend que son dernier livre, "Les Aristocrates rebelles", doit paraître le 30 août (éditions des Arènes).

  • Berroyer l'écrivain dilettante

    "Je me décris comme un bouchon au fil de l'eau...", "Les bibliothèques me faisaient autant rêver que les mobylettes", celui qui parle c’est Jackie Berroyer invité de l’émission Boomerang d’Augustin Trapenard sur France Inter à propos de son dernier livre.

    Souvent qualifié de « véritable touche-à-tout » pour ses multiples activités, c’est avant tout pour le ton particulier de son écriture que cet auteur s’est fait connaître et apprécier. Ses débuts il les fait dans les pages du Charlie Hebdo en 1975 comme critique rock, puis il a continué dans Hara-Kiri mensuel, Rock and Folk, Actuel, Libération. Aujourd’hui il collabore à Siné mensuel et à Fluide glacial.

    Son heure de gloire médiatique il l’a connue avec son rôle de standardiste loufoque de l’émission Nulle part ailleurs de Canal+ dans les années 1990. Des prestations qui lui ont ouvert les portes du monde du cinéma, comme acteur mais également comme scénariste et dialoguiste. Le film « Tempête dans un verre d’eau » de Arnold Barkus, dans lequel il joue le rôle principal est adapté de son livre « La femme de Berroyer est plus belle que toi, connasse » (Le Dilettante, 1992).

    Jackie Berroyer, Le Dilettante, Jean-Louis PorquetParmi les titres de ses livres on peut citer « J’ai beaucoup souffert (Albin Michel,1981), « Je vieillis bien » (Albin Michel, 1983), « Je suis décevant » (Balland, 1987), « Mon cancer, ma Jaguar, (Flammarion, 2000), ou « On ne se voit plus qu'aux enterrements, heureusement il y en a souvent », (Le Cherche Midi, 2007).

    Cette année les éditions Le Dilettante publient « Parlons peu, parlons de moi ».

    Dans Le Canard enchaîné Jean-Louis Porquet écrit : « Berroyer ne parle que de lui, mais c'est pour mieux parler d'autre chose. Dans ce livre, il reprend de vieilles chroniques musicales parues dans le magazine suisse "Vibrations": il n'y parlait pas que de musique, mais beaucoup de lui - car il a toujours aimé parler d'autre chose... Il y ajoute des commentaires du jour, ce qui leur donne un vibrato, une distance, une drôlerie qui n'est qu'à lui : "J'aime de moins en moins ce que je fais, mais je n'ai pas les moyens de ne rien faire." Quatre lignes plus loin : "Il suffirait pourtant de pas grand chose pour écrire un livre plus grand que moi." Poilade ! »

    Jackie Berroyer, Le Dilettante, Jean-Louis Porquet

  • Le Dilettante, un plaisir partagé

    « Billie » le dernier roman d’Anne Gavalda – éreinté par la critique* –, était classé en décembre 11ème du Top 20 Ipsos/Livres Hebdo avec une vente de plus de 100 000 exemplaires (source Livres Hebdo).« L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea » de Romain Puertolas, vendu à plus de 80 000 exemplaires, a été  traduit en plus de 35 langues et était en deuxième place des livres les plus vendus à Noël 2013 (source Challenges). Le point commun entre ces deux succès c’est d’être publiés par une maison d’édition pas comme les autres, Le Dilettante.

    ChatDilettante.jpgEn 1972, Le Dilettante était une librairie du 13ème arrondissement de Paris qui vendait aussi des livres d’occasion et ce n’est qu’à partir de 1984 qu’elle commença à éditer des auteurs comme Bernard Frank, Eric Holder, Emmanuel Bove, Henri Calet, mais également Vincent Ravalec, Martin Page, ou Anna Gavalda. Aujourd’hui la librairie existe toujours mais a déménagé dans le 6ème arrondissement au 19 rue Racine, adresse qui accueille aussi la maison d’édition. Une autre librairie à l’enseigne du chat qui dort se trouve à Montolieu, village du livre et des arts graphiques, à quelques kilomètres de Carcassonne.

     le dilettante,anna gavalda,dominique gaultier,billie,montolieu,romain puertolas,bernard frank,eric holder,emmanuel bove,henri calet,vincent ravalec,martin page,roger nimier,alexandre vialatte,raymond queneau,gébé,a.d.g.,thierry jonquet,serge joncour,ylipe,françois nourissierSur son site Internet, et sur ses ouvrages, Le Dilettante met en exergue la définition de son nom donnée par Le Petit Larousse : « Personne qui s'adonne à une occupation, à un art en amateur, pour son seul plaisir. Personne qui ne se fie qu'aux impulsions de ses goûts. » On trouve donc dans le catalogue Roger Nimier, Alexandre Vialatte, Raymond Queneau, Gébé, A.D.G., Thierry Jonquet, Serge Joncour, Ylipe, François Nourissier, entre autres, tous publiés sous une couverture arborant une création graphique originale marque de fabrique de la maison.

    Dominique Gaultier, fondateur et âme de cette maison d’édition déclarait en octobre 2013 au Figaro à propos de ses réussites « je m'efforce de ne jamais être surpris par un succès car j'estime que tous les livres que je publie devraient avoir un minimum d'audience. Faire un livre est un travail considérable. Pour celui qui l'écrit, bien sûr, mais aussi pour celui qui l'édite. Cela demande énormément d'énergie, d'opiniâtreté, d'investissement personnel. On espère trouver auprès du public une reconnaissance pour le travail accompli. Parfois, le public ne suit pas, et ça rend triste. D'autres fois, son accueil dépasse toutes nos espérances. C'est ce qui fait le charme de ce drôle de métier : on n'est jamais sûr de rien. »

    Un « drôle de métier » pratiqué avec passion. Au mois de décembre l’éditeur et Anna Gavalda se mobilisaient pour soutenir la librairie Chapitre  d’Angoulême, une signature considérée comme « un geste fort » par l’équipe confrontée à la menace de fermeture.

    Le site Internet du Dilettante.

    Billie.jpg* Une critique toujours aussi visionnaire : « Anna Gavalda, Billie le bide » Le Figaro,  « Le nouveau Gavalda ? Mauvais, c'est tout » Le Nouvel Observateur, « Un talent galvaudé » Paris Match.

     Le prochain livre, d’Anna Gavalda « La Vie en mieux » un recueil de deux longues nouvelles, est prévu pour le 12 mars 2014.

     Dans Paris Match un article sur Dominique Gaultier, fondateur de la maison d’édition, signé Florian Zeller (2009).

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu