Avertir le modérateur

la dépêche

  • Encore un livre que Donald Trump ne lira peut-être pas

    Qui se comporte comme un enfant de 12 ans, ne lit pas les notes trop longues de ses conseillers et demande « des PowerPoint en guise de briefing, qui ne doivent pas excéder plus de « trois points principaux » », qui fait des remarques sexistes ou racistes à ses collaborateurs ?

    De qui parle ce livre ? France Inter nous en dit plus « Un livre écrit par un membre haut placé de l'administration Trump révèle qu'une partie de l'équipe a envisagé de démissionner collectivement l'an dernier. Donald Trump y apparait comme un président peu fréquentable et peu professionnel. »

    Michael Wolff, Bob Woodward, Donald Trump,Washington Post, MSNBC, New York TimesPocket, Twelve Hachette Books,  New York Times, France InterL'Archipel,   Beaucoup de choses ont déjà été dites et écrites sur Donald Trump notamment par Michael Wolff dans Le feu et la fureur (Pocket) ou Bob Woodward avec Peur : Trump à la Maison Blanche. Mais jamais semble-t-il un livre ne s’est s’avéré aussi dérangeant pour le Président à un an des nouvelles présidentielles. Une situation d’autant plus dérangeante que l’auteur est « anonyme » et présenté comme un haut fonctionnaire membre de l’administration américaine. Le même, toujours aussi anonyme, avait publié en 2018 dans le New York Times une tribune intitulée « Je fais partie de la résistance au sein de l’administration Trump », un texte que l’occupant de la Maison Blanche avait qualifié de « trahison ». Le pouvoir a d’ailleurs tenté d’en savoir plus sur lui, mais l’éditeur Twelve, appartenant groupe Hachette Book, a refusé catégoriquement de dévoiler son identité comme le souligne Livres Hebdo (article payant).

    Plusieurs bonnes feuilles de A Warning ont été publiées aux Etats-Unis par le Washington Post, le New York Times ou la chaîne MSNBC, et repris par la presse internationale, mais le livre de 259 pages ne sera disponible dans les librairies que le 19 novembre. En France les commentaires vont déjà bon train : « Son récit est une plongée dans l'univers ahurissant de la Maison-Blanche. » Le Monde, « Donald Trump aux commandes se comporterait comme un despote non éclairé. » Le Point, « Un nouveau coup assené de l’intérieur au président américain. » La Voix du Nord, « Un portrait accablant de Donald Trump », La Dépêche.

    Trump qui s'enorgueillit d’être un auteur de best-sellers avec des titres tels que Penser comme un champion, Comment devenir riche de Donald Trump (Bourin éditeur), ou Trump par Trump (L’Archipel) pourra bientôt revendiquer celui d’être devenu... un excellent sujet de livres à succès.

  • La bibliothèque Jacques Chirac

    Jacques chirac, Livres Hebdo, Seuil, J'ai lu, Flammarion, La dépêche, Levis Strauss, Jean-Louis Debré, TallandierJean-Luc Barré, Pouchkine, Franz-Olivier Giesbert, Le magazine Livres Hebdo annonce la parution dans les prochains mois de pas moins de sept ouvrages sur Jacques Chirac, de nombreuses fois ministre, maire de Paris, ancien Président de la République (1995 - 2007), et qui vient de disparaître à l’âge de 86 ans. Ces titres étaient programmés bien avant son décès mais démontrent l’intérêt éditorial que cet homme politique a longtemps suscité.

    Les livres ont toujours accompagné son parcours, les siens à usage électoral, et ceux qui ont commenté les multiples péripéties de son ascension politique. Parmi ses biographes on citera Franz-Olivier Giesbert qui lui a consacré plusieurs livres dont : Jacques Chirac en 1987 (Seuil), La Tragédie du président, en 2006, dans lequel il dévoile des secrets de sa vie privée : « Ceci n'est donc pas une biographie au sens propre mais plutôt l'histoire d'une tragédie personnelle, devenue, sur la fin, une tragédie nationale. » (J’ai lu), et Chirac : une vie (Flammarion), Grand prix de la biographique politique 2016.

    Jacques chirac, Livres Hebdo, Seuil, J'ai lu, Flammarion, La dépêche, Levis Strauss, Jean-Louis Debré, TallandierJean-Luc Barré, Pouchkine, Franz-Olivier Giesbert, Dans La Dépêche Franz-olivier Giesbert témoigne : « Dans sa vie, il adorait passer pour un inculte et un plouc, je ne sais pas pour quelle raison. Moi, je l'ai connu en 1972, mais j'ai mis du temps à me rendre compte qu'il était cultivé. Il n'avait pas une culture littéraire, il était plutôt dans l'anthropologie. Il adorait Levis Strauss. Il était expert en art chinois mais il connaissait aussi très bien l'Afrique. Il était incollable sur l'histoire des Indiens d'Amérique. Il parlait Russe, il avait traduit Pouchkine. Il y avait chez lui quelque chose de très global. »

    Livres hebdo rappelle qu’en tant que maire de Paris il a créé de nombreuses bibliothèques et a été à l’initiative en 2006 du musée du quai Branly qui porte désormais son nom. L’ article se termine ainsi : Jacques chirac, Livres Hebdo, Seuil, J'ai lu, Flammarion, La dépêche, Levis Strauss, Jean-Louis Debré, TallandierJean-Luc Barré, Pouchkine, Franz-Olivier Giesbert, « Retiré de la vie politique depuis 2010 à cause de sa santé, il se consacre à la Fondation Chirac, lancée en 2008, notamment en charge de la préservation des langues rares et des spécificités culturelles menacées. Défenseur de l’exception culturelle, il avait affirmé, en 1999 : « La culture n’est pas une marchandise. Les peuples veulent échanger leurs biens mais ils veulent garder leur âme. »

    En 2009 et 2011, Jacques Chirac a publié les deux tomes de ses mémoires écrites en collaboration avec Jean-Luc Barré : Chaque pas doit être un but, et Le Temps présidentiel (Nil éditions et Pocket). Moins conventionnel, le livre de Jean-Louis Debré, un de ses derniers fidèles, Le monde selon Jacques Chirac (Tallandier) paru en 2015.

    Jacques chirac, Livres Hebdo, Seuil, J'ai lu, Flammarion, La dépêche, Levis Strauss, Jean-Louis Debré, TallandierJean-Luc Barré, Pouchkine, Franz-Olivier Giesbert,

  • Ecrire sous la dictée

    Prosper Mérimée, Bernard Pivot, La Dépêche, Pour les Nuls, éditions First,Cali, Hachette, Pocket,  Les Dicos d’OrLa plus célèbre des dictées fut pendant longtemps celle écrite en 1857 par l’écrivain Prosper Mérimée « à la demande de l’impératrice Eugénie afin de distraire la cour » précise la fiche Wikipedia qui lui est consacrée. On y apprend aussi que Napoléon III aurait fait soixante-quinze fautes, l’impératrice soixante-deux, Alexandre Dumas fils vingt-quatre, Octave Feuillet dix-neuf et Metternich fils, ambassadeur d’Autriche, trois. Depuis le vocabulaire utilisé dans la première version a été mis à jour pour suivre l'évolution de la langue mais elle n’en demeure pas moins une dictée souvent qualifiée de « plus difficile au monde » encore aujourd'hui.

    Prosper Mérimée, Bernard Pivot, La Dépêche, Pour les Nuls, éditions First,Cali, Hachette, Pocket,  Les Dicos d’OrAutre personnalité à avoir popularisé l’exercice, Bernard Pivot, qui de 1985 à 2005 dans le cadre de l’émission Les Dicos d’Or organisa le Championnat de France d'orthographe. A propos de la dernière édition qui rassemblait 187 participants Bernard Pivot estimait qu‘il s'agissait d'une dictée d'un niveau qui n'a probablement jamais été aussi élevé ». Dans son compte rendu La Dépêche révélait que « Seuls trois finalistes, un professeur de lettres classiques, un informaticien et un typographe retraité parvinrent au « zéro faute », sur un texte mêlant calembours, termes liés à l'exercice physique, mais pas seulement. » L’aventure prit définitivement fin la même année avec une joute rassemblant les 19 finalistes des saisons précédentes.

    prosper mérimée,bernard pivot,la dépêche,pour les nuls,éditions first,cali,les dicos d’or,hachette,pocketEn 2019, on retrouvera ce type de concours dans le cadre du salon Livre Paris qui se déroulera du du 15 au 18 mars 2019, avec la 10ème édition de La Dictée pour les nuls organisé par la célèbre collection « Pour les Nuls » des éditions First. La dictée se déroulera le samedi 16 mars, à 12h, sur la Grande Scène et le texte sera lu par le parrain de cette 10e édition, le chanteur Cali. Trois catégories sont proposées : juniors (jusqu’à 15 ans), amateurs, et experts. Inscriptions sur le site de l’éditeur. Interrogé sur Europe 1, Cali, qui a publié en 2016 son premier roman Seuls les enfants savent aimer (Pocket), parle de son travail d’écriture et confie « Au début, c’était évidemment "qui suis-je pour écrire quelque chose ?" », « je suis tellement à genou devant les Hugo, Fante, Bukowski ou encore Salinger", et avoue qu’aujourd'hui « Je m’amuse, c’est un plaisir fou d’écrire ».

    Ladictée.fr un site spécialisé parmi tant d’autres, et pour les enfants une appli Hachette pour tablette et smartphone.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu