Avertir le modérateur

joann sfar

  • Ecriture romancée et monde virtuel

    Bien des choses ont changées dans le domaine de l’écriture avec Internet et les réseaux sociaux. Non seulement les auteurs ont accès à une documentation universelle avec les moteurs de recherche mais ils peuvent aussi s’adresser directement à leurs lecteurs.

    On connait Twitter et ses messages calibrés permettant de donner une information ou de commenter l’actualité, aujourd’hui les écrivains semblent investir ce moyen d’expression pour raconter des histoires. Culturebox parle de « nouveau terrain de jeu » pour les écrivains : « Ces derniers mois, plusieurs auteurs ont choisi Twitter pour raconter de nouvelles histoires. Sur un enchaînement de textes de 140 caractères maximum, ils parviennent à captiver le public avec des histoires bourrées de suspense. Certains, en l'espace de quelques semaines, ont réussi à attirer des centaines de milliers d'abonnés séduits par leurs histoires mystérieuses. » Et l’auteure de l’article de citer l’enquête à suspens racontée cet été par le dessinateur espagnol Manuel Bartual suivie et commentée par 373 000 abonnés.

    Autre récit, celui de François Descraques, scénaristes de série qui a tenu en haleine plus de 400 000 Twittos et qui explique : « Pour '3ème Droite', je ne voulais pas jouer la carte du canular. Je ne voulais pas que les gens s'abonnent pour de mauvaises raisons et soient déçus après. J'ai donc joué la transparence en décrivant dans la bio que c'était une fiction. Mais même avec ça, je reçois des messages de gens qui demandent au personnage s'il est encore en vie. »

    Joann Sfar, Facebook, Twitter, François Descraques,Manuel Bartual,  L’aventure vécue par Joann Sfar est tout autre, et s’il s’est fait piéger et harceler en fréquentant les réseaux sociaux, il en a finalement tiré un roman, « Vous connaissez peut-être » (Albin Michel) qui tient tout autant de l’histoire d’amour – virtuelle ­­– que du documentaire sur ce milieu. Dans ces commentaires (JDD) Joann Sfar avoue : « On prétend que c'est virtuel. Pourtant, les réseaux sociaux, ce sont des mots réels, des heures dépensées pour de vrai. Parfois même des sons, lorsqu'on finit par se téléphoner. Les gens savent protéger leur maison, mais ne songent pas à faire de même avec leurs foyers virtuels. J'ai en permanence trois écrans ouverts chez moi : Skype, Facebook, sans compter mon téléphone portable où l'on peut me contacter en permanence par SMS. On peut vraiment suivre mon existence! Mais comme j'exerce un métier solitaire, cela me donne l'impression d'être entouré de gens. Le seul hic : je ne fais pas la différence entre le professionnel et le personnel, du coup, j'ai la même page Facebook pour les deux. C'est le cas de beaucoup d'auteurs. »

    Le roman de la vraie vie virtuelle.

  • Un festival de salons littéraires

    La rentrée littéraire est souvent accompagnée de festivals et salons dédiés au livre, en voici quelques-uns :

    Nancy

    « Le livre sur la place » de Nancy se présente comme le « 1er salon national de la rentrée littéraire ». Cette année il se déroulera du 9 au 11 septembre et annonce la présence de plus de 550 auteurs. Pour cette 38ème édition la manifestation propose plusieurs temps forts : une rencontre avec Joann Sfar, trois « causeries scientifiques », une table ronde sur le thème « Ecrire ou transcender l’intime » avec Annie Ernaux, Bernard Chambaz, Catherine Cusset, Samuel Benchetrit, et une dictée pour les nuls.

    Paris

    flyer_salon_raccord_s_programme-1.jpgA Paris, le 25 septembre se déroulera le Festival Raccord(s) organisé par les éditeurs associés qui présentent ainsi leur rendez-vous au Forum de la Bellevilloise : « Après les festivités du mois d’avril, le festival Raccord (S) organise un Salon du livre d’un jour dédié à l’édition indépendante. Une manifestation plurielle, gratuite et pour tous, pour découvrir les catalogues et  nouveautés d’une vingtaine d’éditeurs indépendants, dans des domaines aussi variés que la littérature jeunesse, la littérature française et étrangère, la poésie, la littérature de voyage, les sciences humaines, l’histoire de l’art, la gravure contemporaine, l’art de la reliure et les livres d’artistes, l’art culinaire... » Seront présentes les éditions À Propos, Chandeigne, Esperluète, Points de suspension, Anacharsis, À pas de loups, Le Castor Astral, Chemin de fer, La Contre-Allée, Créaphis, Interférences, Le passager clandestin, Revue Actuel, Les Trois Ourses, Le Sonneur, Verdier.

    Blois

    « Partir », c’est le thème de la 19ème édition des « Rendez-vous de l'histoire » qui se déroulera à Blois du 6 au 9 octobre. France Inter écrit à propos de ces rendez-vous : « Gigantesque librairie entièrement consacrée à l’histoire, l’occasion de découvrir, grâce à la présence de plus de 150 éditeurs, toute l’actualité du livre d’histoire et la richesse des parutions : de la biographie au roman historique, du multimédia au livre ancien, de l’Antiquité à l’histoire contemporaine, de l’histoire locale aux événements internationaux, toute l’histoire et tous les sujets sont présents. Plus de 200 auteurs viennent y dédicacer leurs ouvrages et rencontrer leurs lecteurs. »

    L’histoire y est abordée sous diverses formes, débats et conférences, cycle cinéma expositions, cafés historiques, découvertes gastronomiques (dîners historiques), et spectacles.

  • Encore une rentrée littéraire

    Inrocks.pngSi l’on se réfère aux couvertures des magazines Les Inrocks et Lire qui consacrent leur Une à cet événement, c’est la rentrée littéraire. Pas moins de 560 titres sont proposés au public et la presse veut nous aider à faire notre choix.

    Les Inrocks permettent de lire le premier chapitre d'une sélection de 40 romans « Incontournables » (accès payant), et dès le 16 août, le journal avait ouvert le bal avec un entretien avec Salman Rushdie dont on pourra lire à la rentrée le dernier livre Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits (Actes Sud).

    Lire, annonce sur sa première page « Un guide complet » et un entretien avec l’écrivain Laurent Gaudé. Tout comme dans Les Inrocks, on peut y découvrir des extraits des livres de Yasmina Reza, Jim Harrison, Salman Rushdie et Ivan Jablonka.

    Lire.jpgL’Express tente un résumé, et donne « l’occasion de jeter un œil sur ces centaines de livres dans les starting-blocks avant les prix littéraires ».

    On apprend, entre autre, que « Le plus gros tirage est celui du roman d'Amélie Nothomb, Riquet à la houppe (Albin Michel), avec 200000 exemplaires. », mais aussi que Le titre le plus ambigu est signé par l'Américaine Chris Kraus, avec I love Dick (Flammarion), qui peut se traduire par "J'aime la bite", mais aussi par "J'aime Dick", ce qui n'est pas tout à fait la même chose. », et que « L'auteur le plus prolifique et protéiforme de l'année 2016 est incontestablement Joann Sfar. Après une BD, Tu n'as rien à craindre de moi, aux Editions Rue de Sèvres en avril, un polar, Le Niçois, publié chez Michel Lafon en mai, revoici le dessinateur réalisateur dès le 18 août avec un récit intimiste, Comment tu parles de ton père (Albin Michel). » 

    De son côté Le Monde nous annonce pour ce cru 2016 une « saison africaine », et de citer les auteurs Ali Zamir Anguille sous roche (Le Tripode), Imbolo Mbue Voici venir les rêveurs (Belfond). Le quotidient évoque aussi le livre de Kaoutar Harchi Je n’ai qu’une langue, ce n’est pas la mienne (Fayard) » qui « retrace le parcours de cinq écrivains algériens de langue française (Kateb Yacine, Assia Djebar, Rachid Boudjedra, Kamel Daoud et Boualem Sansal) pour proposer une réflexion inédite et percutante sur la reconnaissance littéraire jamais pleine et entière dont ils ont fait l’objet. Avec, en creux, une question brûlante : c’est quoi un écrivain français ? »

    Une "question brûlante" que l'on peut se poser à chaque rentrée littéraire.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu