Avertir le modérateur

jean-paul sartre

  • Littérature et pédophilie

    IMPORTANT

    A partir du 31 décembre 2019 Marque Pages change d’adresse et devient Le Marque Pages (vous y retrouverez toutes les archives du blog actuel). Pensez dès à présent à noter le lien ci-dessous dans vos favoris. Merci de votre fidélité. S.P.

    https://lemarquepages.home.blog/

     

    vanessa-springora.jpg« Gabriel Matzneff, né le 12 août 1936 à Neuilly-sur-Seine, est un écrivain français, connu pour ses écrits et propos sur la pédophilie. » ces quelques lignes qui débutent la fiche Wikipedia de l’écrivain sont on ne peu plus explicites. Si celui-ci a pu pendant des années faire étalage de sa sexualité avec des mineurs/es dans plusieurs de ses ouvrages, un livre témoignage à paraître début janvier 2020 vient accuser l’écrivain aujourd’hui âgé de 83 ans. Dans Le consentement (Grasset) Vanessa Springora qui avait 13 ans lorsqu’elle a été « séduite » par Gabriel Matzneff raconte « la fascination, l’amour qu’elle dit avoir éprouvé, l’emprise, la séparation, la chute, avec crises d’angoisse et épisode psychotique, puis les années pour s’en remettre » (Le Monde).

    En 1990, seule l’écrivaine canadienne Denise Bombardier avait soulevé le problème provoqué par les écrits de Gabriel Matzneff lors de l’émission Apostrophe de Bernard Pivot. L’écrivaine raconte qu’après son intervention elle fut traitée par Philippe Sollers, de « connasse » et la critique littéraire du Monde, Josyane Savigneau, ironisait « Découvrir en 1990 que des jeunes filles de 15 et 16 ans font l'amour à des hommes de trente ans de plus qu'elles, la belle affaire ! ». A l’époque Denise Bombardier fut quand même reçue à l’Elysée par François Mitterrand en guise de soutien.

    On notera que, encore aujourd’hui, Bernard Pivot « une autre époque » ou Josyane Savigneau qui parle de « chasse aux sorcières », prennent la défense de l’écrivain comme l’avaient fait en 1977 de nombreuses personnalités dans une tribune rédigée par lui pour défendre trois hommes accusés de pédophilie. Parmi celles-ci Louis Aragon, Roland Barthes, Simone de Beauvoir, Jean-Paul Sartre, Patrice Chéreau, Gilles Deleuze, André Glucksmann, Catherine Millet. « On l'a laissé faire parce qu'il y avait l'aura de l'artiste. Son œuvre servait de caution. Mais au nom de quoi les dégâts seraient-ils moindres quand la personne qui commet ces actes est un artiste ? » déplore Vanessa Spingora dans BibliObs.

    9782200286439_1_75.jpgEn France la pédophilie n'apparaît pas dans la législation. Les termes utilisés pour décrire l'infraction de relation sexuelle entre un majeur et un enfant sont « atteinte sexuelle sur mineur », « agression sexuelle » , « viol », ou « corruption de mineur » pour l'incitation de mineur à des actes sexuels. Pour Pierre Verdrager, sociologue et auteur de L'enfant interdit - Comment la pédophilie est devenue scandaleuse (Armand Colin), « Le livre de Vanessa Springora va constituer un jalon majeur dans l'histoire de la pédophilie ».

    Hasard de l’actualité au moment même où la polémique prenait de l’ampleur dans les médias on apprenait le décès de actrice Sue Lyon qui incarna au cinéma Lolita personnage du livre tout aussi sulfureux de Vladimir Nabokov.

     

    IMPORTANT

    A partir du 31 décembre 2019 Marque Pages change d’adresse et devient Le Marque Pages (vous y retrouverez toutes les archives du blog actuel). Pensez dès à présent à noter le lien ci-dessous dans vos favoris. Merci de votre fidélité. S.P.

    https://lemarquepages.home.blog/

  • Les écrivains enterrés à Paris

    La famille de l’écrivain Michel Déon mort en Irlande en 2016 souhaitait que celui-ci fût définitivement enterré à Paris. Une volonté que la municipalité a rejeté arguant que l’écrivain ne répondait à aucun des critères administratifs le permettant. A savoir : être décédé sur le territoire de la commune, être domicilié sur le territoire de la commune, avoir une sépulture de famille dans la commune, et être inscrit sur la liste électorale de la commune. »

    Un appel indigné paru dans Le Figaro et signé par Antoine Gallimard, Yasmina Reza, Bernard-Henri Lévy, Michel Houellebecq, Delphine de Vigan, Amélie Nothomb, Philippe Sollers, Pierre Nora, Michel Onfray, Bernard Pivot, Erik Orsenna, Jean-Christophe Rufin, Tatiana de Rosnay, a cependant poussé la municipalité à trouver une solution. Selon Le Parisien la maire « a demandé à ses services d’accorder une dérogation pour répondre favorablement à la famille de l’écrivain ainsi qu’à Hélène Carrère d’Encausse (NDLR : secrétaire perpétuel de l’Académie Française dont Michel Déon était membre) ».

    Cortazar.jpgA Paris, le cimetière du Père-Lachaise (confesseur de Louis XIV) accueille sur ses 43 hectares un grand nombre de tombes d’écrivains. Le site Un Monde littéraire en dresse la liste : Marcel Proust, Guillaume Apollinaire, Honoré de Balzac, Gérard de Nerval, Beaumarchais, Antoine Blondin, Daudet, Alfred de Musset, Raymond Radiguet, Oscar Wilde, etc.. Toujours dans la capitale, c’est au cimetière du Montparnasse que l’on trouve les sépultures de Charles Baudelaire, Guy de Maupassant, Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Emmanuel Berl, Marguerite Duras, Roberts Desnos, Alphonse Boudard, Maurice Leblanc, Régine Desforges.

    Quelques auteurs étrangers y reposent pour l’éternité : Samuel Beckett, Emil Cioran, Julio Cortázar, le poète péruvien César Vallejo.

    On y découvre aussi des tombes d’éditeurs renommés comme celle de Louis Hachette, Pierre Larousse, Pierre-Jules Hetzel, l’éditeur de Jules Vernes, ou Pierre Seghers.

    A Paris il existe pas moins de six cimetières susceptibles d'offrir le repos éternel à des écrivains et célébrités. Depuis des années Bertrand Beyern qui se présente comme « nécrosophe », et « l’homme qui passe sa vie dans les cimetières » (il propose des visites guidées) en dresse sur son site la liste, une liste constamment mise à jour. Il est également l’auteur de « Guide des cimetières en France » (Cherche-midi éditeur -1994) « Carnet de dalles » (Cherche-midi éditeur - 2011).

    Michel Déon reposera finalement au cimetière du Montparnasse dans le quatorzième arrondissement de Paris.

    Photo : la tombe de Julio Cortázar (document Bertrand Beyern).

    Lien permanent Catégories : Auteur, Editeurs 0 commentaire
  • Quand les écrivains guident nos promenades

    Le "Da Vinci Code" de Dan Brown avait un peu lancé la mode et nombre de ses millions de lecteurs avaient voulu retrouver les lieux cités dans le best-seller, que ce soit à Paris avec le musée du Louvre ou l’église St Sulpice, mais aussi à Londres avec l'Abbaye de Westminster. Ce type de tourisme culturel a toujours de nombreux adeptes.

    Le site TimeOut propose une carte interactive de Paris « pour marcher sur les traces des classiques de la littérature » et leurs auteurs, Emile Zola, Michel Zévaco, Guy de Maupassant, Gustave Flaubert. Au total seize écrivains de notre patrimoine littéraire. La carte est présentée ainsi : « A travers leurs plumes, ils ont pris la Ville Lumière pour décor. La preuve avec le plan interactif ci-dessous qui associe les rues parisiennes à leurs apparitions dans les grands classiques que l’on savoure à l’école, particulièrement dans les filières littéraires. Rappelons-nous le poème de Guillaume Apollinaire, « sous le pont Mirabeau coule la Seine et nos amours », nous l'avons tous appris un jour. Même chose pour le roman de Victor Hugo dont le titre fait référence à la cathédrale de Paris, Notre-Dame. »

    En 2013, l’hebdomadaire Marianne consacrait un article au « boom du tourisme littéraire » et expliquait : « Les itinéraires de découverte d'une ville sur les traces d'un héros de roman connaissent un grand succès, d'Italie jusqu'en Ecosse. Une alternative aux habituels circuits culturels.» L’auteure de l’article, Agnès-Catherine Poirier, citait Toni Sepeda, enseignante de l'histoire de l'art à l'université américaine de Venise, qui pendant les vacances organisait des visites guidées de la Venise du commissaire Brunetti, personnage de roman policier créé par sa compatriote Donna Leon.

    Le site France.fr propose, lui, de « découvrir la France dans la littérature » du Paris est une fête d’Ernest Hemingway, à Etretat, repaire d’Arsène Lupin, le héros de Maurice Leblanc, et à la Provence de Marcel Pagnol et Jean Giono. De son côté Terre des écrivains dresse une liste non exhaustive des lieux ayant inspiré ou été fréquentés par les écrivains, et si le site ne semble pas avoir été mis à jour depuis 2015, les liens restent actifs comme ceux, par exemple, qui vous amènent au Havre sur les pas de Gustave Flaubert, Jean-Paul Sartre, Benoît Duteurtre, Céline, Stendhal, Simenon, ou celui qui vous invite à une balade littéraire avec Proust à Paris. Citation extraite du site : "Je pense que tous les lieux gardent une empreinte. C'est peut-être cela la littérature : l'obsession de la trace. » Jean-Paul Kauffmann

    Autre site (photo) à visiter : http://lafrancevueparlesecrivains.fr/

    Bonnes ballades et… n’oubliez pas le guide.

    ecrivains.png

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu