Avertir le modérateur

jacques prévert

  • Très chers beaux livres

    Le musée du Louvre nous invite à participer à l’achat du Livre d'heures acquis en 1538 par François 1er, et qui connu ensuite plusieurs propriétaires, Henri IV, Marie de Médicis, le cardinal Mazarin, avant de partir pour l’Angleterre au 18ème siècle. Son prix est de 10 millions d’euros et le Groupe LVMH de l’homme d’affaire Bernard Arnault s’est engagé à en payer la moitié. Restent à trouver les 5 millions manquants pour lesquels l’opération "Tous mécènes" est lancée par Le Louvre.

    Présenté comme un joyau de l'orfèvrerie et de l'enluminure de la Renaissance ce livre de petit format - 8,5 cm de hauteur x 6,5 cm de largeur – comporte seize peintures et de nombreuses initiales décorées. Sa reliure est en or émaillé ornée de pierres précieuses et de deux grandes plaques de cornalines gravées (pierres semi-précieuses). Il est accompagné d’un signet ou marque-page en forme de colonne sertie de rubis et de turquoises (voir photo)

    Le Livres d'heures est visible à Paris, jusqu’au 18 janvier 2018 dans le cadre de l’exposition "François Ier et l'art des Pays-Bas" présentée au Louvre.

    françois 1er,marcel pagnol,éditions les saints pères,bernard arnault

    Autre beau livre, mais beaucoup, beaucoup plus abordable - 149 euros quand même -, le manuscrit de "La Gloire de mon père" de Marcel Pagnol édité par les éditions Les Saints Pères.

    Un éditeur spécialisé dans la publication de reproductions de manuscrits originaux et dont le catalogue propose déjà les œuvres d’Apollinaire, Victor Hugo, Jules Verne, Marcel Proust, Jacques Prévert, Boris Vian. Des fac-similés de qualité qui permettent d’approcher le travail de création de ces auteurs, l’écriture, les ratures, les ajouts à des textes devenus des grands classiques de la littérature.

    "La Gloire de mon père" paru en 1957, est le premier titre de la série "Souvenirs d'enfance" de Marcel Pagnol. Il sera suivi par "Le château de ma mère", "Le temps des secrets" et "Le temps des amours". Ces romans ont également été adaptés plusieurs fois au cinéma et récemment en bande dessinée.

    françois 1er,marcel pagnol,éditions les saints pères,bernard arnault

  • En été, la presse parle aussi de livres

    Bande dessinée

    Le Monde consacre une pleine page dans son numéro daté du 18 août au prochain album d’Astérix « Astérix et la Transatlantique » (parution le 19 octobre - Hachette). Frédéric Potet évoque la succession des deux nouveaux auteurs de la série, Jean-Yves Ferri (texte), Didier Convard (dessin) et termine ainsi son article : « Là est le revers de la médaille : succéder à deux monstres sacrés de la bande dessinée mondiale tels que Goscinny et Uderzo est forcément compliqué. Ferri et Conrad, dont le contrat avec Hachette est renouvelé d’album en album, sont attendus au tournant chaque fois. »

    Le quotidien annonce également la parution de « A fond le slip ! » le 15ème tome des aventures de Titeuf du dessinateur Zep (Glénat).

    Racisme US

    Suite au limogeage aux Etats-Unis de Steve Bannon, Le Huffington Post consacre un article au livre le « Camp des saints » de l'écrivain français Jean Raspail, publié en 1973 (Robert Laffont), et qui aurait inspiré ce conseiller de Donald Trump. L’auteur de l’article écrit : « "Ce livre est raciste au sens littéral du terme: c'est leur race qui définit avant tout les personnages", explique Cécile Alduy, professeur de français à l'université Stanford et spécialiste de l'extrême droite française actuelle. "Il décrit l'invasion de l'Europe par des vagues d'immigrés débarquant sur les côtes comme la peste. Le fil rouge de ce livre, c'est un combat à mort entre les races." Lors de sa publication aux Etats-Unis, en 1975, le magazine littéraire Kirkus Reviews ne mâchait pas ses mots: "L'éditeur nous présente Le Camp des saints comme un événement majeur, ce qu'il est probablement, comme Mein Kampf l'a été en son temps."

    Le Monde, Jean-Yves Ferri, Didier Convard, René Goscinny, Albert Uderzo, Brigitte Macron, Elle, Gustave Flaubert, Arthur Rimbaud, Guy de maupassant, Jacques Prévert, Michel Butor,Voltaire, Charles Baudelaire, Hachette, Titeuf, Zep, Glénat, Le Huffington Post , Jean Raspail, Cécile Alduy, Donals Trump, Steve Bannon, Frédéric Poter, Astérix, Femme de président

    Brigitte Macron a accordé une longue interview au magazine Elle (18 août). L'épouse du président de la République, ancienne professeure de Lettres, cite Prévert, Voltaire, Michel Butor pour parler de "la sensualité de l'écriture à la main", et dévoile ses lectures et ses goûts littéraires de Gustave Flaubert à Arthur Rimbaud « le génie », en passant par Guy de Maupassant : « Flaubert est le meilleur traqueur de stupidités de toute la littérature. Il décèle la méchanceté crasse, la sottise partout où elle est. (…) Tout en Flaubert est signifiant. Mes élèves n’avaient pas le droit de ne pas l’aimer ! J’adorais leur transmettre ma passion. » Elle nous aprend aussi que « Les Fleurs du mal » de Baudelaire est son livre de chevet et rajoute « les poètes savent dire l’indicible. »

  • Jacques Prévert éternel

    « Son style, iconoclaste, joyeux, évoquant les bonheurs simples, l’amour ? Sa façon, inimitable, de jouer avec les mots ? De s’amuser avec le langage sans jamais nous perdre ? Est-ce parce que ses textes ont été interprétés par les plus grands chanteurs, est-ce pour ses répliques célèbres écrites pour le cinéma ? Alors que la poésie souffre trop souvent d’être difficile à partager, Prévert est aimé des enfants comme de leurs grands-parents, des amateurs de poésie et de ceux qui ne le sont pas. Depuis sa sortie en 1946, le succès de son recueil Paroles (5000 exemplaires à sa sortie en une semaine !) ne se dément pas. Il est, aujourd’hui, en France, l’un des livres de poche les plus vendus chaque année. Plus que tout autre, il a su faire marier poésie et populaire. » écrivent Par Béatrice Quintin et Anne-Sophie Hache dans La Voix du Nord.

    Jacques Prévert, Fondation Jan Michalski, Hervé Bourhis, Christian Cailleaux, Béatrice Quintin, Anne-Sophie HachCarole Aurouet,André FrançoisJacques Prévert, est toujours célébré 40 ans après sa disparition. L’occasion de le découvrir et de le redécouvrir.

    Pour tout connaître de sa vie on peut lire le hors-série édité par Télérama mais également la biographie « Jacques Prévert, une vie » de Carole Aurouet, auteure de nombreux livres sur son œuvre, notamment au cinéma. Qui se souvient qu’il est l’auteur des répliques cultes « Moi, j’ai dit bizarre, comme c’est bizarre… », « T’as d’beaux yeux, tu sais ? »

    En 2016, les textes de Jacques Prévert ont fait leur entrée dans la prestigieuse collection de La Pléiade même si cela n’a pas plu à tout le monde, certains jugeant sa poésie «  simpliste  », «  bêtifiante  » ou d’user de «  facilités  » comme le rappelle La Voix du Nord dans son article.

    Egalement dessinateur, Prévert aurait sans doute aimé « Jacques Prévert n’est pas un poète » l’album de bande dessinée que lui ont consacré Hervé Bourhis et Christian Cailleaux, le récit qui, nous dit Le Figaro, « a la particularité de nous présenter l'artiste dans l'impétuosité de la jeunesse. De Constantinople à Moscou, en passant par New York et bien évidemment par le foisonnant Montparnasse des années folles. Trente années où se sont forgées toutes les facettes artistiques du poète, tour à tour comédien, scénariste, chansonnier, dialoguiste. »

    Jacques Prévert, Fondation Jan Michalski, Hervé Bourhis, Christian Cailleaux, Béatrice Quintin, Anne-Sophie HachCarole Aurouet,André FrançoisSi ses poèmes sont appréciés des enfants son album « Lettres des îles Baladar » imaginé avec le dessinateur André François l’est tout autant (Gallimard Jeunesse).

    A lire également l’article « Jacques Prévert, inventaire inédit » long article très documenté publié par Le Parisien magazine.

    Le site officiel consacré à l’actualité et à l’ensemble de l’œuvre de Jacques Prévert : http://www.jacquesprevert.fr/

    Photos : couvertures de livres, et l’affiche de l’exposition « Jacques Prévert | Images » présentée jusqu’au 30 avril 2017 par la Fondation Jan Michalski pour l’écriture et la littérature à Montricher (Suisse).

    Jacques Prévert, Fondation Jan Michalski, Hervé Bourhis, Christian Cailleaux, Béatrice Quintin, Anne-Sophie HachCarole Aurouet,André François

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu