Avertir le modérateur

jacques chirac

  • La bibliothèque Jacques Chirac

    Jacques chirac, Livres Hebdo, Seuil, J'ai lu, Flammarion, La dépêche, Levis Strauss, Jean-Louis Debré, TallandierJean-Luc Barré, Pouchkine, Franz-Olivier Giesbert, Le magazine Livres Hebdo annonce la parution dans les prochains mois de pas moins de sept ouvrages sur Jacques Chirac, de nombreuses fois ministre, maire de Paris, ancien Président de la République (1995 - 2007), et qui vient de disparaître à l’âge de 86 ans. Ces titres étaient programmés bien avant son décès mais démontrent l’intérêt éditorial que cet homme politique a longtemps suscité.

    Les livres ont toujours accompagné son parcours, les siens à usage électoral, et ceux qui ont commenté les multiples péripéties de son ascension politique. Parmi ses biographes on citera Franz-Olivier Giesbert qui lui a consacré plusieurs livres dont : Jacques Chirac en 1987 (Seuil), La Tragédie du président, en 2006, dans lequel il dévoile des secrets de sa vie privée : « Ceci n'est donc pas une biographie au sens propre mais plutôt l'histoire d'une tragédie personnelle, devenue, sur la fin, une tragédie nationale. » (J’ai lu), et Chirac : une vie (Flammarion), Grand prix de la biographique politique 2016.

    Jacques chirac, Livres Hebdo, Seuil, J'ai lu, Flammarion, La dépêche, Levis Strauss, Jean-Louis Debré, TallandierJean-Luc Barré, Pouchkine, Franz-Olivier Giesbert, Dans La Dépêche Franz-olivier Giesbert témoigne : « Dans sa vie, il adorait passer pour un inculte et un plouc, je ne sais pas pour quelle raison. Moi, je l'ai connu en 1972, mais j'ai mis du temps à me rendre compte qu'il était cultivé. Il n'avait pas une culture littéraire, il était plutôt dans l'anthropologie. Il adorait Levis Strauss. Il était expert en art chinois mais il connaissait aussi très bien l'Afrique. Il était incollable sur l'histoire des Indiens d'Amérique. Il parlait Russe, il avait traduit Pouchkine. Il y avait chez lui quelque chose de très global. »

    Livres hebdo rappelle qu’en tant que maire de Paris il a créé de nombreuses bibliothèques et a été à l’initiative en 2006 du musée du quai Branly qui porte désormais son nom. L’ article se termine ainsi : Jacques chirac, Livres Hebdo, Seuil, J'ai lu, Flammarion, La dépêche, Levis Strauss, Jean-Louis Debré, TallandierJean-Luc Barré, Pouchkine, Franz-Olivier Giesbert, « Retiré de la vie politique depuis 2010 à cause de sa santé, il se consacre à la Fondation Chirac, lancée en 2008, notamment en charge de la préservation des langues rares et des spécificités culturelles menacées. Défenseur de l’exception culturelle, il avait affirmé, en 1999 : « La culture n’est pas une marchandise. Les peuples veulent échanger leurs biens mais ils veulent garder leur âme. »

    En 2009 et 2011, Jacques Chirac a publié les deux tomes de ses mémoires écrites en collaboration avec Jean-Luc Barré : Chaque pas doit être un but, et Le Temps présidentiel (Nil éditions et Pocket). Moins conventionnel, le livre de Jean-Louis Debré, un de ses derniers fidèles, Le monde selon Jacques Chirac (Tallandier) paru en 2015.

    Jacques chirac, Livres Hebdo, Seuil, J'ai lu, Flammarion, La dépêche, Levis Strauss, Jean-Louis Debré, TallandierJean-Luc Barré, Pouchkine, Franz-Olivier Giesbert,

  • Simone Veil au Panthéon

    Une-vie.jpgAux grandes femmes, la patrie reconnaissante, depuis 1er juillet 2018, Simone Veil et son mari Antoine Veil reposent désormais au Panthéon à Paris. "Une décision de tous les Français", a souligné le Président de la République en rendant hommage à cette grande dame politique au parcours exemplaire.

    Lors de son entrée à l’Académie française en 2010, Jean d’Ormesson la saluait ainsi :

    « Il paraît, Madame, que vous avez un caractère difficile. Difficile ! Je pense bien. On ne sort pas de la Shoah avec le sourire aux lèvres. Avec votre teint de lys, vos longs cheveux, vos yeux verts qui viraient déjà parfois au noir, vous étiez une jeune fille, non seulement très belle mais très douce et peut-être plutôt rêveuse. Une armée de bourreaux, les crimes du national-socialisme et 2.500 survivants sur 76.000 juifs français déportés vous ont contrainte à vous durcir pour essayer de sauver votre mère et votre sœur, pour ne pas périr vous-même. Permettez-moi de vous le dire avec simplicité : pour quelqu’un qui a traversé vivante le feu de l’enfer et qui a été bien obligée de perdre beaucoup de ses illusions, vous me paraissez très peu cynique, très tendre simone veil,antoine veil,jean d'ormesson,le figaro,jacques chiracet même enjouée et très gaie. (…) Je m’interroge sur les sentiments que vous portent les Français. Vous avez été abreuvée d’insultes par une minorité, et une large majorité voue une sorte de culte à l’icône que vous êtes devenue. La première réponse à la question posée par une popularité si constante et si exceptionnelle est liée à votre attitude face au malheur. Vous avez dominé ce malheur avec une fermeté d’âme exemplaire. Ce que vous êtes d’abord, c’est courageuse – et les Français aiment le courage. Vous avez des convictions, mais elles ne sont jamais partisanes. Vous les défendez avec force. Mais vous êtes loyale envers vos adversaires comme vous êtes loyale envers vos amis. Vous êtes un modèle d’indépendance. Plus d’une fois, vous trouvez le courage de vous opposer à ceux qui vous sont proches et de prendre, parce que vous pensez qu’ils n’ont pas toujours tort, le parti de ceux qui sont plus éloignés de vous. C’est aussi pour cette raison que les Français vous aiment. »

    Mes-combats.jpgLe discours de Simone Veil sous la Coupole, la réponse de Jean d’Ormesson, et l’allocution de Jacques Chirac lors de la remise de son épée d’académicienne, ont été réunis dans un livre édité par Robert Laffont.

    Simone Veil a publié son autobiographie Une vie en 2007. A son propos Le Figaro  écrit lors de son décès en 2017 : « Le succès d'un livre d'une personnalité populaire n'est pas une surprise. Mais celui de Simone Veil, morte ce matin du 30 juin à l'âge de 89 ans, qui avait dépassé les 302 000 exemplaires vendus (source Livres Hebdo) devenant ainsi la meilleure vente de 2007 dans la catégorie Documents-Essais, a un goût particulier. Ces ventes n'étaient réalisées que sur deux mois, l'ouvrage ayant été publié le 31 octobre 2007... Ensuite, grâce à l'édition du Livre de poche, les ventes avaient fait plus que doubler. Un formidable succès que l'on doit à feu Jean-Marc Roberts, alors patron des éditions Stock qui avait réussi à convaincre Simone Veil d'écrire.» Le livre est aussi disponible dans la collection Le Livre de Poche.

    9782246818601-001-T.jpegAutre document, le livre Pour mémoire (Grasset) d’Alain Génestar, alors directeur de la rédaction du magazine Paris Match, qui en décembre 2004 est retourné à Auschwitz-Birkenau avec Simone Veil accompagnée de six de ses petits-enfants et ses deux fils. Le livre raconte les coulisses de ce voyage et l’émotion qui a saisit tous les participants lors de cette visite. La deuxième partie du livre publie l’intégrale de l’interview accordée par Simone Veil au retour de ce voyage.

    « Là-bas, je n’ai jamais pleuré. C’était au-delà des larmes », Simone Veil.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu