Avertir le modérateur

j'ai lu

  • La bibliothèque Jacques Chirac

    Jacques chirac, Livres Hebdo, Seuil, J'ai lu, Flammarion, La dépêche, Levis Strauss, Jean-Louis Debré, TallandierJean-Luc Barré, Pouchkine, Franz-Olivier Giesbert, Le magazine Livres Hebdo annonce la parution dans les prochains mois de pas moins de sept ouvrages sur Jacques Chirac, de nombreuses fois ministre, maire de Paris, ancien Président de la République (1995 - 2007), et qui vient de disparaître à l’âge de 86 ans. Ces titres étaient programmés bien avant son décès mais démontrent l’intérêt éditorial que cet homme politique a longtemps suscité.

    Les livres ont toujours accompagné son parcours, les siens à usage électoral, et ceux qui ont commenté les multiples péripéties de son ascension politique. Parmi ses biographes on citera Franz-Olivier Giesbert qui lui a consacré plusieurs livres dont : Jacques Chirac en 1987 (Seuil), La Tragédie du président, en 2006, dans lequel il dévoile des secrets de sa vie privée : « Ceci n'est donc pas une biographie au sens propre mais plutôt l'histoire d'une tragédie personnelle, devenue, sur la fin, une tragédie nationale. » (J’ai lu), et Chirac : une vie (Flammarion), Grand prix de la biographique politique 2016.

    Jacques chirac, Livres Hebdo, Seuil, J'ai lu, Flammarion, La dépêche, Levis Strauss, Jean-Louis Debré, TallandierJean-Luc Barré, Pouchkine, Franz-Olivier Giesbert, Dans La Dépêche Franz-olivier Giesbert témoigne : « Dans sa vie, il adorait passer pour un inculte et un plouc, je ne sais pas pour quelle raison. Moi, je l'ai connu en 1972, mais j'ai mis du temps à me rendre compte qu'il était cultivé. Il n'avait pas une culture littéraire, il était plutôt dans l'anthropologie. Il adorait Levis Strauss. Il était expert en art chinois mais il connaissait aussi très bien l'Afrique. Il était incollable sur l'histoire des Indiens d'Amérique. Il parlait Russe, il avait traduit Pouchkine. Il y avait chez lui quelque chose de très global. »

    Livres hebdo rappelle qu’en tant que maire de Paris il a créé de nombreuses bibliothèques et a été à l’initiative en 2006 du musée du quai Branly qui porte désormais son nom. L’ article se termine ainsi : Jacques chirac, Livres Hebdo, Seuil, J'ai lu, Flammarion, La dépêche, Levis Strauss, Jean-Louis Debré, TallandierJean-Luc Barré, Pouchkine, Franz-Olivier Giesbert, « Retiré de la vie politique depuis 2010 à cause de sa santé, il se consacre à la Fondation Chirac, lancée en 2008, notamment en charge de la préservation des langues rares et des spécificités culturelles menacées. Défenseur de l’exception culturelle, il avait affirmé, en 1999 : « La culture n’est pas une marchandise. Les peuples veulent échanger leurs biens mais ils veulent garder leur âme. »

    En 2009 et 2011, Jacques Chirac a publié les deux tomes de ses mémoires écrites en collaboration avec Jean-Luc Barré : Chaque pas doit être un but, et Le Temps présidentiel (Nil éditions et Pocket). Moins conventionnel, le livre de Jean-Louis Debré, un de ses derniers fidèles, Le monde selon Jacques Chirac (Tallandier) paru en 2015.

    Jacques chirac, Livres Hebdo, Seuil, J'ai lu, Flammarion, La dépêche, Levis Strauss, Jean-Louis Debré, TallandierJean-Luc Barré, Pouchkine, Franz-Olivier Giesbert,

  • Un spationaute, un prix des lecteurs, et un best-seller embarrassant

    Du Petit Prince à Mein Kampf en passant par le prix « J’ai lu – Page des libraires », ainsi va le monde de l’édition en ce début de nouvelle année.

    Le_Petit_Prince_par_Antoine_de_Saint-Exupery_small.jpgLe spationaute français Thomas Pesquet a donné, depuis son vaisseau spatial, le coup d'envoi du concours d'écriture en langue française "Faites voyager vos histoires dans l'espace", ouvert aux candidats âgés de moins de 25 ans.

    Sur Facebook il explique : « Pilote et astronaute, j'ai aussi été inspiré dans ma jeunesse par Saint-Exupéry qui a écrit Le Petit Prince, l'histoire d'un jeune garçon qui voyage de planète en planète. »

    Les participants ont jusqu'au 28 février pour participer au concours, dont les dix textes finalistes, (cinq textes soumis depuis la France, et cinq textes du reste du monde), seront sélectionnés par un jury composé d'astronautes, de personnalités du monde aéronautique et du monde littéraire. Ces textes seront envoyés mi-mars 2017 à Thomas Pesquet, qui choisira ses deux préférés et dévoilera son choix final le 6 avril. La présentation complète du parcours : http://www.culturetheque.com/EXPLOITATION/GLOBAL/concours-ecriture-mission-proxima.aspx

     

    Le site On l a lu présente la deuxième édition du prix « J’ai lu – Page des libraire » dont on peut devenir juré : « J’ai lu et Page des libraires décerneront un prix au meilleur roman policier et au meilleur roman qui seront publiés en 2017 dans la collection J’ai lu. J’ai lu soumet une liste de policiers et une liste de romans au réseau Page des libraires. Les libraires retiennent 3 titres pour chaque catégorie et ce sont les lecteurs de  O n  l  a  l u  qui choisiront les lauréats. Pour chaque catégorie de livres,  seront ensuite sélectionnés 15 lecteurs qui recevront chacun la version électronique (au format pdf) des 3 titres à départager. Pour faire acte de candidature, c’est très simple, il vous suffit d’envoyer un mail à contact@onlalu.com avant le 15 janvier 2017. »

    On la lu.png

    « Gros succès en Allemagne de la réédition de "Mein Kampf" d'Hitler », titre le site d’Europe 1 qui indique : « L'édition commentée de Mein Kampf d'Adolf Hitler, ouvrage publié en Allemagne en janvier 2016 pour la première fois depuis 1945, s'est imposée comme un succès en librairie avec 85.000 exemplaires écoulés ». Les droits du livre jamais étaient tombés dans le domaine public le 1er janvier 2016 après avoir été détenus depuis 1945 par l'État régional de Bavière. Le texte original est accompagné de 3.500 notes historiques explicatives afin d'éviter son utilisation à des fins de propagande nazie et selon l’institut L'Institut d'histoire contemporaine, éditeur du livre « les acheteurs de cette réédition sont principalement "des consommateurs intéressés par l'Histoire et la politique ainsi que des professionnels de l'enseignement".

  • Fan de Game of Thrones ?

    Game of Thrones vous connaissez ? Les romans ou la série télé ? Un véritable phénomène mondial qui doit son succès au bouche à oreille de ses fans et, depuis 2011, à une adaptation télévisée copieusement pimentée de scènes de sexe et de violence.

    En France, la série qualifiée de « heroic fantasy médiévale » est connue sous le titre Le Trône de fer et est publiée par les éditions Pygmalion (Flammarion). Particularité, les quatre volumes de l’édition originale ont été « découpés » en 15 volumes, également disponibles (sauf les 3 derniers) dans la collection de poche J’ai lu.

    En juin 2013,  Aurélie Champagne présentait ainsi l’auteur George R. R. Martin, écrivain prolifique, il a même écrit des livres pour enfants, dans un article publié sur Rue89 : « Issu d’une famille fauchée du New Jersey, ce fils d’un docker a connu plusieurs vies avant « Game of Thrones » : ado introverti, fan de comics et d’échecs, il voyait les filles « comme de flippants aliens ». Tour à tour journaliste, objecteur de conscience pour échapper au Vietnam, écrivain prolifique mais sans le sou, il commence à bosser sur des séries télé pour remplir son frigo dans les années 80 (« La Belle et la bête », « La Quatrième Dimension »). Au début des années 90, Martin revient à l’écriture et met toutes les frasques que les studios lui refusent dans une grande saga située au pays imaginaire de Westeros. C’est le début de « Game of Thrones ». Dans cette saga, on retrouve la fascination de George R.R. Martin pour le faste, le nombre et « les femmes à la tête bien faite », malignes et douées pour le pouvoir. »

    Le succès n’est pas tout de suite au rendez-vous, raconte la journaliste de Rue89, et si le premier tome de la saga n'obtient qu'un « accueil honorable », la suite rencontrera assez vite son public, même si les tomes 3 et 4 se feront attendre en raison de la complexité d’écriture. C’est avec l’adaptation des livres par la chaîne de télé américaine HBO que les personnages de l’île de Westeros atteindront une notoriété planétaire.

    Ce que confirme Charles Dupêchey de Pygmalion au site MyBoox.fr « L’impact de la série télévisée sur les ventes de livres est total. Cela a multiplié par dix les ventes de livres! Le dernier tome, sorti avant la diffusion de la série aux Etats-Unis, avait été vendu à 8 000 exemplaires. Aujourd’hui, nous sommes à 55 000 exemplaires tirés dont 35 000 ont déjà été mis en vente ! »

    Comme toujours une série à succès génère des sites web où les passionnés retrouvent toutes les informations sur son univers. On peut citer La Garde de nuit (plus de 5000 articles et 27 millions de visites), et Gameofthrones.fr plus axée sur la série télévisée.

    Et l’intérêt pour Game of Thrones a peu de chances de faiblir, non seulement parce que la série est l'une des plus téléchargées, parce que la quatrième saison est en cours de tournage, parce que que la série est couverte de récompenses, mais aussi parce que George R.R. Martin n’a toujours pas terminé l’écriture du cinquième tome, lequel doit en principe clore l’aventure.

    Pour en savoir plus, Télérama annonce pour son numéro n°3324 à paraître le 25 septembre un dossier sur « L’autre mystère de Game of Thrones » ou « Comment une série de fantasy médiévale, genre habituellement réservé à un petit cercle d'initiés, a-t-elle pu devenir un des plus grands succès du moment, en diffusion comme en téléchargement ? Pour tenter de percer ce mystère, nous avons mené l'enquête et interrogé les fans... »

     

    Game of Thrones, Télérama, Pygmalion, J'ai lu, Charles Dupêchey, Westeros, HBO, George R. R. Martin

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu