Avertir le modérateur

harlan coben

  • Sur la piste du Polar

    Quel est le point commun entre Guillaume Musso, Fred Vargas, Bernard Minier, Harlan Coben, Mary Higgins Clark, Michel Bussi ? Tous figurent dans la liste des 50 auteurs de polars les plus vendus en France en 2018.

    Le roman policier fait un retour en force dans le monde de l’édition. Au point que Livres Hebdo lui a consacré un important dossier titré : « la nouvelle vague française » dans son numéro daté du 29 mars. Son auteur, Claude Combet, écrit en introduction « Après les auteurs suédois, les écrivains français ont le vent en poupe au rayon polar, portés par une nouvelle génération biberonnée aux séries télévisées et souvent venue du scénario. Ils renouent avec le roman noir qui dépeint les travers de la société et parvient à séduire éditeurs et lecteurs. »

    L’article passe en revue les éditeurs spécialisés depuis Gallimard avec sa fameuse Série noire à Viviane Hamy, en passant le Seuil, Fayard, ou Les Arènes, et note que « le polar français se vend bien », mis en vedette par « Les grands prix décernés à des auteurs de polars, comme le Goncourt à Pierre Lemaitre, pour Au revoir Là­haut en 2013 et à Nicolas Mathieu pour Les enfants après eux en 2018 » des distinctions qui « œuvrent aussi à la reconnaissance du genre.»

    Livres Hebdo, Guillaume Musso, Fred Vargas, Bernard Minier, Harlan Coben, Mary Higgins Clark, Michel Bussi, Gallimard, Seuil, Les Arènes, Pierre Lemaitre, Jacques Catineau, Nicolas Mathieu, Viviane Hamy, Les nombreux salons qui lui sont dédiés mettent en valeur et confirment cet engouement des lecteurs. Pour les plus connus, Quais du Polar à Lyon, Polar le festival de Cognac, sans oublier Paris Polar qui a connu sa première édition en 2018.

    Les prix spécifiques qui récompensent cette littérature contribuent également à la populariser, celui du Quai-des-Orfèvres créé en 1946 par Jacques Catineau, le prix SNCF du Polar, ou le prix des Lecteurs Quais du Polar.

    Le site Les Rendez-vous Polar recense la présence des auteurs dans la multitudes des manifestations qui vont se dérouler en 2019 dans l’hexagone. On découvre ainsi parmi beaucoup d’autres le 17 ème Salon du Livre Policier à Neuilly-Plaisance (93) les 13 avril 2019 à 14 avril, le 2ème Festival du Polar à Saint-Laurent-du-Var, 27 et 28 Avril, le salon Polar entre Deux Mers à Fargues Saint Hilaire, le 11 mai, le 22ème Festival des Littératures Policières, noires et sociales à Besançon, les 11 et 12 mai, ou la 2ème édition du Festival Polar, Vin et Compagnie à Millau, les 14, 15 et 16 juin, etc., etc.. Un site idéal pour les vrais amateurs qui aiment suivre leurs auteurs à la trace.

  • De la BD, de « vrais » livres, et de la culture en campagne

    De la bande dessinée

    « J’ai lu tardivement. Je lisais des BD quand mon frère lisait déjà le Monde et de vrais livres. » déclare l’écrivain Christophe Carpentier à Libération qui lui consacre un article.

    Encore en 2017, la bande dessinée a toujours du mal être prise au sérieux par le monde de l’édition. Pourtant les chiffres de vente sont là pour prouver qu’un véritable public existe A elle seule la réédition de la version colorisée de « Tintin au pays des Soviets » s’est retrouvée e tête du Top 20 des meilleures ventes de livre. L’ouvrage à été imprimé à 300 000 exemplaires auxquels se rajoutent 50 000 exemplaires en édition de luxe.

    On pourra aussi le constater à l’occasion du 44ème festival international de la BD d’Angoulême qui ouvre ses portes le 26 janvier.

    En attendant France Info imagine le futur palmarès de la manifestation et les auteurs cités tel que Daniel Clowes, Taiyou Matsumoto, Ancco, Stéphane Oiry, Lewis Trondheim, ou Riad Sattouf, démontrent que l’univers de la BD a beaucoup évolué depuis Tintin.

    D’autres prix ont déjà été décernés : le prix de la BD Fnac 2017 à L’été Diabolik de Thierry Smolderen et Alexandre Clérisse (Dargaud), et le prix René Goscinny à Emmanuel Guibert pour l’ensemble de son œuvre.

     

    De « vrais » livres

    Le Figaro a publié le palmarès des « plus gros vendeurs de livres » en 2016. Les dix premiers sont : 1. Guillaume Musso: 1.833.300 exemplaires, 2. Michel Bussi 1.135.300, 3. Anna Todd: 1.025.100, 4. Marc Levy: 1.024.200, 5. Harlan Coben: 797.200, 6. Françoise Bourdin: 679 300, 7. Laurent Gounelle: 675.400, 8. Gilles Legardinier: 604.000, 9. Elena Ferrante: 560.900, 10. Mary Higgins Clark: 546.200.

    Commentant ses chiffres le quotidien 20 minutes écrit : « Alors que l’écrivain qui vend le plus de livres en France est, sans surprise, Guillaume Musso avec 1.833.300 exemplaires vendus en 2016, la seconde place est occupée… par un professeur de géographie à l’université. » et précise « Michel Bussi, chercheur au CNRS spécialisé en géographie électorale et professeur de géographie à l’université de Rouen est aussi romancier à ses heures. Il a vendu 1.135.300 de ses polars, qui se déroulent le plus souvent en Normandie. »

     

    La culture en campagne

    Livres Hebdo dévoile les 4 affiches diffusées dès le 23 janvier par la Fondation Cultura qui veut interpeller les candidats à l’élection présidentielle pour qu’ils placent la culture au centre des débats politiques. Extrait de l’article : « "La culture est un levier de cohésion sociale et d’épanouissement", souligne la fondation d’entreprise dans un communiqué, "convaincue [qu’elle] permettrait d’apporter beaucoup de réponses aux maux de notre société". Créée en 2001, la Fondation Cultura a pour objectif de développer la culture et la rendre accessible au plus grand nombre, y compris aux populations qui en sont éloignées. »

    visu_a3_campagne_fondation2.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu