Avertir le modérateur

guillaume musso

  • Un ministre chez les Bourgois, Musso et Collard, et un Furet à Douai

    Le monde de l’édition

    Dans Le Point, Frédéric Mitterrand explique les conditions de son arrivée à la tête des éditions Christian Bourgois après en avoir écarté Dominique Bourgois veuve du fondateur de cette maison qui la dirigeait depuis la mort de son mari il y a 12 ans. En résumé, la holding de la famille Mitterrand dirigée par l’entrepreneur Olivier Mitterrand est entrée dans le capital des éditions et en a pris le contrôle total quelques mois après. Interrogé sur le fait que l’ancien ministre n’a jamais été éditeur il répond : « Je connais l'angoisse de l'auteur, c'est déjà un bon début ! Mais j'ai absolument conscience que mon expérience est insuffisante, et puis j'ai 71 ans, il serait donc très présomptueux de m'installer à la tête de Christian Bourgois de manière définitive. Il faut évidemment trouver un directeur plus jeune, qui connaisse bien le contexte du marché éditorial, et c'est ce que je vais m'employer à faire. Je vais simplement aider à faire la transition dans cette maison très traumatisée. »

    Le monde de Gérard Collard

    Le médiatique critique littéraire et libraire Gérard Collard commente sur sa page Facebook le dernier livre de Guillaume Musso La vie secrète des écrivains (Calmann-Lévy). Extrait :

    éditions Christian Bourgois, Frédéric Mitterrand, Le Point, Furet du Nord Douai, Voix du Nord, Gérard Collard, Guillaume Muso, calmann-lévy« Musso n'a pas changé ! il a toujours été un excellent raconteur d'histoire, avec des personnages bien dans notre époque et qui la vive avec tous ses problèmes et dans lesquels on peut se retrouver ! Un écrivain qui a le sens du rythme, du suspense qui nous fait passer souvent un bon moment sans prétention mais efficacement. Si avoir du talent, c'est ennuyer le lecteur, alors c'est certain cet homme n'en n'a aucun ! ne vous méprenez pas, le genre groupie ou fan inconditionnel n'est pas mon genre, je n'apprécie pas tout dans ce qu'il a écrit mais il y a quelque chose de commun a beaucoup de ses romans, c'est cette impression qu'il prend un immense plaisir a nous raconter ses histoires et qu'IL n'est pas comme certains de ces écrivains pleurnichards de métier qui ne cessent de nous gaver a longueur d’émissions dites littéraires avec la difficulté, le calvaire d'écrire, le sacerdoce, le sacrifice a propos de romans faussement profonds qui sentent la sueur, destinés à un petit cénacle qui ne cesse de se lamenter sur la médiocrité des lecteurs, de certains critiques ou libraires... au moins cet homme à la pudeur et la politesse de nous éviter ce genre de clichés. »

    Le monde de la librairie

    « Le Furet du Nord ouvre son « plus beau magasin » à Douai » titre Livres Hebdo:: « Déjà présent dans le centre ville de Douai depuis 30 ans, le Furet du Nord a quitté son magasin d'origine, dans une galerie, pour venir investir un local de 900 m2 dans un superbe bâtiment Art Nouveau, style Eiffel, face à la mairie. Acquis par la ville en 2018 et entièrement réhabilité, cet immeuble, inspiré des grands magasins parisiens, offre, avec ses coursives, son grand escalier central et son bel atrium, un écrin à la chaine culturelle. Occupant 914 m2 sur trois niveaux (contre 650 m2 sur deux niveaux dans son précédent local), le Furet annonce 50000 références à l'ouverture et une offre de librairie, papeterie, jeux ainsi que presse. Au dernier étage, un espace café connecté au wifi accueillera les clients désireux de faire une pause. » Ouverture le 15 avril 2019. L’enseigne Furet du Nord est également présente à Arras, Beauvais, Béthune, Cambrai, Coquelles, Dunkerque, Lens, Lieusaint, Lille, Valenciennes, Roubaix.

  • Sur la piste du Polar

    Quel est le point commun entre Guillaume Musso, Fred Vargas, Bernard Minier, Harlan Coben, Mary Higgins Clark, Michel Bussi ? Tous figurent dans la liste des 50 auteurs de polars les plus vendus en France en 2018.

    Le roman policier fait un retour en force dans le monde de l’édition. Au point que Livres Hebdo lui a consacré un important dossier titré : « la nouvelle vague française » dans son numéro daté du 29 mars. Son auteur, Claude Combet, écrit en introduction « Après les auteurs suédois, les écrivains français ont le vent en poupe au rayon polar, portés par une nouvelle génération biberonnée aux séries télévisées et souvent venue du scénario. Ils renouent avec le roman noir qui dépeint les travers de la société et parvient à séduire éditeurs et lecteurs. »

    L’article passe en revue les éditeurs spécialisés depuis Gallimard avec sa fameuse Série noire à Viviane Hamy, en passant le Seuil, Fayard, ou Les Arènes, et note que « le polar français se vend bien », mis en vedette par « Les grands prix décernés à des auteurs de polars, comme le Goncourt à Pierre Lemaitre, pour Au revoir Là­haut en 2013 et à Nicolas Mathieu pour Les enfants après eux en 2018 » des distinctions qui « œuvrent aussi à la reconnaissance du genre.»

    Livres Hebdo, Guillaume Musso, Fred Vargas, Bernard Minier, Harlan Coben, Mary Higgins Clark, Michel Bussi, Gallimard, Seuil, Les Arènes, Pierre Lemaitre, Jacques Catineau, Nicolas Mathieu, Viviane Hamy, Les nombreux salons qui lui sont dédiés mettent en valeur et confirment cet engouement des lecteurs. Pour les plus connus, Quais du Polar à Lyon, Polar le festival de Cognac, sans oublier Paris Polar qui a connu sa première édition en 2018.

    Les prix spécifiques qui récompensent cette littérature contribuent également à la populariser, celui du Quai-des-Orfèvres créé en 1946 par Jacques Catineau, le prix SNCF du Polar, ou le prix des Lecteurs Quais du Polar.

    Le site Les Rendez-vous Polar recense la présence des auteurs dans la multitudes des manifestations qui vont se dérouler en 2019 dans l’hexagone. On découvre ainsi parmi beaucoup d’autres le 17 ème Salon du Livre Policier à Neuilly-Plaisance (93) les 13 avril 2019 à 14 avril, le 2ème Festival du Polar à Saint-Laurent-du-Var, 27 et 28 Avril, le salon Polar entre Deux Mers à Fargues Saint Hilaire, le 11 mai, le 22ème Festival des Littératures Policières, noires et sociales à Besançon, les 11 et 12 mai, ou la 2ème édition du Festival Polar, Vin et Compagnie à Millau, les 14, 15 et 16 juin, etc., etc.. Un site idéal pour les vrais amateurs qui aiment suivre leurs auteurs à la trace.

  • Les livres dans la poche

    Le livre publié au format poche est peut-être une des solutions à la crise qui traverse le monde de l’édition aujourd’hui. Son prix de vente et son accessibilité restent ses atouts majeurs.

    Au mois d’août Livres Hebdo constatait que les livres de poche, étaient les « champions de l’été » et que, dès fin juillet, les versions poche des long-sellers s’installaient durablement parmi les meilleures ventes.

    Henri Filipacchi, Daniel Filipacchi, Le Livre de Poche, Actualitte.com, Livres Hebdo, Guillaume Musso

    De nombreuses collections existent et beaucoup d’éditeurs ont la leur. Tous prennent exemple sur Le Livre de Poche « inventé » et popularisé en France par Henri Filipacchi le père du grand patron de presse Daniel Filipacchi. En 2017, France Culture lui consacrait une émission et écrivait : « Lorsqu'il lance la collection du Livre de Poche en 1953, Henri Filipacchi saisit une idée dans l'air du temps et qui a déjà fait son chemin à l'étranger, en Angleterre (avec la collection Penguin Books depuis 1935) et aux Etats-Unis notamment. Pour avoir travaillé sur de prestigieuses collections, telles que "La Pléiade", il a une grande connaissance du secteur de l'édition et de sa distribution. Il veut à présent impulser une nouvelle dynamique : rééditer dans un format plus petit et à moindre coût un classique pour le rendre plus accessible. Un idéal de démocratisation culturelle qu'il connaît bien, lui qui a sillonné les routes de France dans les années 1930 avec un "bibliobus", un bus transformé en bibliothèque. »

    Henri Filipacchi, Daniel Filipacchi, Le Livre de Poche, Actualitte.com, Livres Hebdo, Guillaume Musso« Sur les 50 livres les plus achetés en 2018, 32 étaient des “poche” » titre le site spécialisé Actualitté.com qui rajoute : « Avec 11,9 millions d’exemplaires écoulés en 2018, le format poche a été le grand vainqueur. Et les auteurs français ont manifestement brillé de mille feux. On sait que Guillaume Musso a été le meilleur vendeur avec 1,6 million d’exemplaires sur l’année. »

    L’édition au format de poche reste pour les éditeurs une formule très rentable puisque qu’elle permet de poursuivre l’exploitation de nouveautés parues dans un format plus conventionnel (et plus cher), mais aussi de puiser dans un fonds de titres classiques dont les droits sont désormais dans le domaine public.

    Autre atout du livre de poche sa diversité éditoriale, littérature générale, policiers, essais, documents, pratique, classiques, de quoi envisager son avenir avec sérénité.

    A lire également : http://marquepage.20minutes-blogs.fr/archive/2013/02/28/le-livre-c-est-dans-la-poche.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu