Avertir le modérateur

grasset

  • L'édition prépare sa rentrée

    900 millions pour acheter Editis

    Le groupe Vivendi a fait une offre d’achat du groupe d’édition Editis, filiale française du groupe espagnol Planeta qui regroupe une cinquantaine de marques dont Nathan, Bordas, Julliard, XO, Plon, Le Cherche-midi, Perrin, et publie, entre autres, les auteurs Marc Lévy (Robert Laffont) et Michel Bussi (Presses de la Cité). Selon le site Actualitté « La déclaration émane de Vivendi, qui assure donc être entré en négociations exclusives. Son projet serait de racheter 100 % du capital d’Editis. L’information tombe quelques jours à peine après le décès d’Alain Kouck, président d’Editis Holding. Vincent Bolloré, président de la multinationale cherche donc à reconquérir le groupe, racheté par Planeta voilà une dizaine d’années pour 1,026 milliard €. » Les Echos notent l'« Ironie de l'histoire », car autrefois, Editis a déjà appartenu à Vivendi (sous le nom Vivendi Universal Publishing) qui l'avait cédé à Lagardère en 2002 pour 1,25 milliard. Cependant note le quotidien économique « Déjà propriétaire d'Hachette Livre (Grasset, Stock, Fayard, Calmann-Lévy, Hatier, etc.), le numéro un Français de l'édition, Lagardère avait pris le risque de s'offrir, en plus, VUP. Se retrouvant en position ultradominante sur le marché français, il avait été contraint par Bruxelles de céder 60 % de l'actif. Cette partie cédée avait pris le nom d'Editis et a changé plusieurs fois de mains. Après avoir été la propriété de Wendel Investissement en 2004, il est tombé dans le giron de Grupo Planeta en 2008. »

    Editis Vivendi.png

    La BD érotique s’affiche

    A l’occasion de la parution à la mi-septembre d’une collection érotique Porn'Pop aux éditions Glénat (Titeuf, Walt Disney), le site spécialisé dans la bande dessinée ActuaBD s’interroge « Où en est la BD érotique ? » et propose une grande enquête en trois partie sur le sujet. On y apprend que d’autres éditeurs de BD sont déjà présents dans le genre : Delcourt, Les Requins marteaux, Ankama, et même Actes Sud. L’auteure de la série Céline Bertiaux remarque « Il n’y a pas à proprement parler de retour de la BD érotique à travers la nouvelle collection de Glénat. Le genre restait représenté chez les petits éditeurs et chez les indépendants comme Requins Marteaux. Cependant, il est vrai que ça devrait redonner de l’élan au genre, étant donné la place de Glénat dans l’édition aujourd’hui ; un élan bienvenu quand on considère les difficultés liées à l’édition de ce genre d’ouvrages, entre censure et réticences du côté du marché. » Dernier détail, la collection Glénat sera dirigée par Céline Tran, ancienne star du porno sous le pseudonyme de Katsuni.

    news-focus-small-255.jpg

  • François Hollande au rayon librairie

    Le 11 avril 2018 devrait paraître « Les Leçons du pouvoir » (Stock) un livre bilan de François Hollande évoquant les « réussites et les erreurs de son quinquennat ». Une période qui a également suscité bien d’autres ouvrages.

    9782749125664ORI.jpgDès 2012, le Cherche midi publiait « François Hollande Président » qui retraçait les 400 jours précédant l’élection présidentielle. Les photos étaient signées Stéphane Ruet et les textes… Valérie Trierweiler. Deux ans plus tard paraît aux éditions Les Arènes « Merci pour ce moment » (au Livre de Poche en 2015). Son auteure écrit à propos de ce livre : « À l'Elysée, je me sentais souvent illégitime. La petite fille de la ZUP en première dame : il y avait quelque chose qui clochait. J'ai appris l'infidélité du Président par la presse, comme chacun. Les photos ont fait le tour du monde alors que j'étais à l'hôpital, sous tranquillisants. Et l'homme que j'aimais a rompu avec moi par un communiqué de dix-huit mots qu'il a dicté lui-même à l'AFP, comme s'il traitait une affaire d'État. Tout ce que j'écris dans ce livre est vrai. »

    Merci-pour-ce-moment.jpgDes déceptions il y en aura aussi parmi les proches et les ministres. Christiane Taubira (« Murmures à la jeunesse » Pluriel), Cécile Duflot (« De l’intérieur » Fayard), Delphine Batho (« Insoumise » Grasset), entre autres, formaliseront par écrit leur amertume.

    François Hollande parle beaucoup aux journalistes et fournit lui-même la matière aux livres qui lui sont consacrés comme « Conversations privées avec le Président » de Antonin André et Karim Rissouli (Albin Michel). Mais le livre marquant qui fera basculer la présidence sera « Un président ne devrait pas dire ça… » de Gérard Davet et Fabrice Lhomme (Stock), où la franchise de ses propos engendrera de nombreuses polémiques.

    Deux dessinateurs auront la possibilité de suivre le Président dans les coulisses du pouvoir. La première année, ce sera Mathieu Sapin qui après avoir croqué la campagne électorale du candidat enverra un Sms au président élu pour lui proposer de raconter sa vie de Président. Selon l’éditeur Dargaud, l’album « Le Château » est « Un reportage exceptionnel, réalisé de l'intérieur, sur le 9782501122368-001-T.jpegfonctionnement de l'Élysée et la vie mouvementée de son célèbre occupant. » La dernière année, sera elle suivie par la dessinatrice Louison qui dit de son modèle qu’il a « la carrure d’un personnage de BD » et le surnomme Frankie Gouda dans son répertoire téléphonique. L’album « Cher François » est paru aux éditions Marabout en 2017.

  • L'intelligence artificielle et le livre

    Ce qu’on nomme « L’intelligence artificielle », des machines qui fonctionnent comme le cerveau humain, est déjà présente dans de nombreux domaines et semble gagner l’édition.

    L’IA c’est le résultat du travail des algorithmes qui recensent, trient, analysent, des milliards de données que nous fournissons sur les réseaux numériques. En résultent des offres, des recommandations, censées correspondre à nos envies ou à nos goûts, supposés, comme le font déjà les « géants du Web », Google, Facebook, Amazon, Yahoo, Twitter, LinkedIn, etc..

    Charles Edouard Bouée, grasset, Scout Press, Simon & Schuster, cat Person, Michael Tamblyn, IA Livres Hebdo, Le livre n’échappera pas à cette exploitation. Michael Tamblyn, P-DG de Kobo, cité par Livres Hebdo a expliqué lors des Assises du livre numérique organisées par le Syndicat national de l’édition : « Imaginez un libraire se rappelant de tout ce que vous lui avez acheté comme livre, et de tout ce que vous lui avez dit que vous aimiez, et qui est en plus disponible 24 h sur 24 pour vous en recommandez d’autres, en fonction de ce qu’il sait : c’est ce que nous ambitionnons de faire ».

    L’intelligence artificielle c’est aussi la possibilité pour le livre d’utiliser les immenses bases de données accumulées par les ordinateurs. Livres Hebdo cite les éventuelles applications telles que l’analyse sémantique sur des fonds numérisé de la BNF pour déterminer la pérennité de courants d’idées, ou, le tri préalable des manuscrits, et présente des exemples concrets « prolongation du livre papier vers une lecture audio (Chaï), traitement du texte pour l’adapter à la lecture des dyslexiques (Movidys et Bayard), outil d’écriture de livre interactif (Adrénalivre) ou encore apprentissage scolaire individualisé (Domoscio). »

    Heureusement, l’intelligence des lecteurs, bien réelle celle-ci, peut encore déjouer tous les pronostics. Ainsi une nouvelle « Cat Person », publiée début décembre sur le site du New Yorker est devenue le deuxième article le plus lu en 2017 de ce magazine. Une surprise éditoriale qui a valu à son auteure Kristen Roupenian, 36 ans, enseignante à l'université de Harvard de signer un contrat pour deux livres avec Scout Press, du groupe Simon & Schuster.

    En photo : Charles Edouard Bouée « La chute de l’empire humain ou les mémoires d’un robot », (Grasset)

    Un article dans Paris Match : « Charles Edouard Bouée : "L’intelligence artificielle va bouleverser le monde" »

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu