Avertir le modérateur

gotlib

  • Hommages à Goscinnyx

    XVMeac08da6-acda-11e7-9d3f-b1c8279c454b-805x1060.jpgLe 19 octobre arrivera chez les libraires et les grandes surfaces « Astérix et la Transitalique », le 37ème tome des aventures d’Astérix et Obélix (Dargaud). Si aujourd’hui cette saga est devenu une entreprise éditoriale et commerciale planétaire, il faut se souvenir qu’elle est née de l’imagination débordante de René Goscinny.

    Scénariste de nombreuses séries à succès, Astérix, mais aussi Iznogoud, Lucky Luke, Goscinny a donné ses lettres de noblesse à un genre autrefois cantonné au public des enfants. Sans oublier les inaltérables aventures du Petit Nicolas, illustrées par Sempé, et qui depuis années après restent un formidable succès d’édition. Depuis sa disparition brutale en 1977 à 51 ans, René Goscinny n’a jamais été remplacé.

    Actuellement à Paris deux événements rendent hommage à sont talent et à ses œuvres :

    La Cinémathèque française et la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image d’Angoulême, en partenariat avec l'Institut René Goscinny présentent du 4 octobre 2017 au 4 mars 2018 « Goscinny et le cinéma ». Les organisateurs écrivent dans leur présentation : « Passionné par le septième art dès son enfance, Goscinny s’est inspiré dans ses bandes dessinées des plus grands chefs-d’œuvre du cinéma, Goscinny cinema.pngdu péplum au western en passant par la comédie musicale. Ludique et interactive, ponctuée de costumes et décors, l’exposition met en regard planches originales et extraits de films pour révéler l’importance du cinéma dans le travail de ce scénariste de génie. Au cœur du parcours, la reconstitution des studios Idéfix, qu’il a créés, se rêvant en Walt Disney, dévoilera toutes les étapes de création d’un dessin animé. 40 ans après la mort de leur créateur, Astérix, Lucky Luke, les Dalton, Iznogoud et le Petit Nicolas sont devenus des personnages de cinéma à part entière. Pari réussi pour « Walt Goscinny » ! »

    Autre exposition, celle que propose le Musée d'art et d'histoire du judaïsme du 27 septembre 2017 au 4 mars 2018. Une rétrospective qui rassemble plus de 200 œuvres, dont des planches de bandes dessinées de, entre autres, Uderzo, Morris, Tabary, Gotlib, et scénarios originaux, et de nombreux documents inédits issus des archives Goscinny, dont des dessins de René Goscinny qui à ses débuts voulait devenir dessinateur. Ces documents retracent le parcours de ce fils d'émigrés juifs originaires de Pologne et d'Ukraine, né à Paris en 1926. »

     

  • Claire Bretécher en exposition et en albums

    bretecher-morceaux-choisis-tome-1-morceaux-choisis.jpgLa Bibliothèque Publique d’Information du Centre Georges Pompidou à Paris présente à partir du 18 novembre 2015 une exposition consacrée à la dessinatrice Claire Bretécher.


    Sur le site de la BPI on peu lire à son propos : « Figure majeure de la bande dessinée depuis les années 1970, Claire Bretécher a construit une œuvre ancrée dans notre imaginaire culturel. Ses personnages archétypaux ont accompagné plusieurs générations grâce, notamment, à sa collaboration avec Le Nouvel Observateur. »
     
    Longtemps présentée comme une des rares femmes exerçant ce métier de dessinateur de bande dessinée, Claire Bretécher a su s’y faire une place non seulement par son talent et son humour, mais aussi en fabricant et diffusant elle même avec succès ses albums (aujourd’hui édités par Dargaud). En 1972, elle a aussi contribué avec les dessinateurs Gotlib et Mandryka à la création du magazine L’Echo des Savanes (qui a changé plusieurs fois de formule depuis).
     
    En intégrant en 1973  les pages de ce qui était alors Le Nouvel Observateur elle a aussi montré qu’elle était une observatrice très pertinente de notre époque. Elle est aussi la créatrice du personnage d’Agrippine adolescente imaginaire, mais dans laquelle nombre de jeunes (et de parents) se reconnaissent.
     
    A propos de ses livres L’Express écrivait (2011) « Le plus ardu reste de trouver le point de départ, l'idée qui déclenche tout. "Les albums, on se sent incapable d'arriver à en finir un, mais on est content quand on s'y remet, sauf à la page 20 qui bloque toujours!" lance-t-elle. Quand on lui demande à quoi peut bien ressembler l'une de ses journées, la réponse vous laisse un sourire aux lèvres. "Je suis une flemmarde. Je ne fais que lire, chercher de vagues idées, téléphoner et voir des copines. J'ai une vie lamentable... mais qui me convient." 
     
    Claire Bretécher à publié près de 35 albums.
     
    Pour accompagner l’exposition les éditions Dargaud publient « Morceaux choisis » (photo) et écrivent dans la présentation : « GPA, PMA, mariage pour tous, adoption, identité sexuelle et question des genres... dès le début des années 1970, Claire Bretécher s'empare avec une lucidité incroyable et un humour invraisemblable des grands sujets qui vont agiter le début du XXIe siècle. Ne respectant aucun tabou, trifouillant avec jubilation dans les tréfonds de l'âme, Bretécher signe des pages d'une modernité confondante. Un recueil complété par un portrait de l'auteur et de nombreux textes illustrant l'exposition de la BPI. »
     
    Le site officiel de Claire Bretécher : http://www.clairebretecher.com/ 

  • Nancy fête le livre

    « C’est le premier rendez-vous national de la rentrée littéraire : le Livre sur la Place, du 11 au 13 septembre, rassemble tout le gratin des lettres et de l’édition avec 170.000 visiteurs et 500 auteurs attendus. » L’Est Républicain.
     
    Le président de l’édition 2015 est Daniel Picouly qui vient de publier « Le Cri Muet de l’Iguane » (Albin Michel).
     
    Parmi les auteurs présents on peut citer dans le désordre : Jonathan Coe, Philippe Delerm, Frédéric Beigbeder, Didier Decoin, Tahar Ben Jelloun, Françoise Chandernagor, Patrick Rambaud, Pierre Assouline, Mathias Enard, Judith Perrigon, Bernard Pivot, Paule Constant, Edmonde Charles-Roux, Jean-Marie Rouart, Jean-Christophe Ruffin, Edgar Morin, Delphine de Vigan, etc.
     
    Si le Livre sur la Place se déroule dans le centre de Nancy (place de la Carrière sous chapiteau) et dans divers endroits (à l'Hôtel de ville, à l'Opéra, à la Préfecture, au Palais du Gouvernement, au Conservatoire, au LEM, et au Musée-aquarium), les auteurs se déplacent aussi dans la périphérie, Laxou, Vandœuvre, Maxéville, pour aller dans les écoles ou les collèges qui en font la demande.
     
    La manifestation a été créée en 1978 et se déroulait à ses débuts sur la célèbre place Stanislas.
     
    Plusieurs prix sont décernés à l’occasion de cet événement : la « Feuille d’Or de la ville de Nancy » qui récompense un auteur lorrain ayant écrit sur sa région, le « Goncourt de la biographie », le prix « Livre et Droits de l’Homme », et le « Prix des libraires de Nancy ».
     
    Le magazine de bandes dessinées Fluide Glacial, créé par le dessinateur Gotlib, y fêtera cette année ses 40 ans d’existence avec un table ronde le 12 septembre à 10h, et le salon se terminera par une lecture publique d’extraits du livre « Victor Hugo vient de mourir »de Judith Perrignon (L’Iconoclaste) par le comédien Charles Berling, une lecture complétée par des textes de Victor Hugo à l’occasion du 130ème anniversaire de sa mort.
     
    Le programme complet sur le site du Livre sur la Place.
     
    LivrePlace.png
     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu