Avertir le modérateur

gilles martin-chauffier

  • Que serait le monde de l’édition sans Michel Houellebecq ?

    Il est paru. Et tout le monde - ou presque – a son mot à dire. Forcément.

    Arte joue la prudence et propose une animation (ci-dessous) qui permet de mieux connaître l’auteur :

    Houellebecq.png

    Le site Actualitté.com lui, étrille l’écrivain « L’événement littéraire de 2019 se nomme donc Michel Houellebecq : d’un côté les désastreuses déclarations d’admiration à Donald Trump, de l’autre, la parution du nouveau roman, Sérotonine. Et au milieu, coule une étrange rivière, qui charrie tout et n’importe quoi. », et cite Josyane Savigneau ancienne responsable du Monde des livres et membre du prix Fémina qui s’exprime sur Twitter : « Je viens d’entendre à la radio « le Houellebecq se vend comme des petits pains ». Je trouve inquiétant que le livre d’un homme qu’on dit être vraiment un écrivain et pas un fabricant de livres soit lancé comme un produit. Seuls @libe et le Canard ont fait critique et pas promo ».

    D’autres tentent de le qualifier : « « Houellebecq est un romancier ambigu » Bruno Viard, universitaire, auteur en particulier des « Tiroirs de Michel Houellebecq » (PUF, 2013) dans Le Monde (article abonnés).

    « Michel Houellebecq : écrivain antimoderne ou gourou moderne ? » Marc Weitzmann, Signes des temps sur France Culture.

    « Michel Houellebecq, le dernier des romantiques » Gilles Martin-Chauffier Paris Match qui, pour illustrer cette thèse, publie une photo de son récent mariage où on le voit portant chapeau melon et costume trois pièces.

    Enfin, il y a ceux qui ironisent comme Patrick Besson dans Le Point « Michel n'ira pas dans les médias où ses confrères rêvent d'être invités et ne répondra pas aux questions qui ne leur seront pas posées. », ou Man le dessinateur du Midi libre :

    Man Houellebecq.jpg

    L'essentiel étant qu’on en parle. Ce que je fais aussi.

  • Dernière ligne droite pour les prix littéraires

    Dans quelques jours seront proclamés les résultats des prix littéraires, le Prix de l’Académie française (25 octobre), le Femina (5 novembre), le Médicis (6 novembre), le Goncourt, le Renaudot (7 novembre) et le prix Décembre (8 novembre) et l'Interallié (12 novembre).

    Si les listes ont varié depuis les pré-sélections, certains titres restent en lice. C’est le cas de Le lambeau de Philippe Lançon, récit de sa reconstruction après l’attentat contre «Charlie Hebdo» où il a été grièvement blessé, qui est annoncé comme un des favoris de l’Interallié. Autres livres pour ce prix : Laurence Cossé, Nuit sur la neige (Gallimard), Paul Gréveillac, Maîtres et esclaves (Gallimard), Stéphane Hoffmann, Les belles ambitieuses (Albin Michel), Camille Pascal, L'été des quatre rois (Plon), Thomas B. Reverdy, L'hiver du mécontentement (Flammarion). Ejecté du prix Goncourt, Le lambeau a déjà obtenu le prix RomanNews « une récompense qui distingue une œuvre de fiction francophone s'inspirant de l'actualité et la traite comme un roman. »

    L’ultime sélection du prix Goncourt 2017 sera dévoilée le 30 octobre en attendant la liste comporte les titres suivants : Pauline Delabroy-Allard, Ça raconte Sarah (Editions de Minuit), David Diop, Frère d'âme (Seuil), Paul Greveillac, Maîtres et esclaves (Gallimard), Nicolas Mathieu, Leurs enfants après eux (Actes sud), Tobie Nathan, L'évangile selon Youri (Stock), Daniel Picouly, Quatre-vingt-dix secondes (Albin Michel), Thomas B. Reverdy, L'Hiver du mécontentement (Flammarion), François Vallejo, Hôtel Waldheim (Viviane Hamy).

    le-sillon.jpegPour le Renaudot, Le sillon de Valérie Manteau (Le Tripode), elle aussi ancienne de Charlie Hebdo, a disparu de la pré-sélection, malgré une série d’articles élogieux dans la presse, Le Monde des livres, Télérama, Les Inrocks, Libération, un passage à La grande librairie (France 5), et même au Canada où Le Devoir le qualifie de livre de « roman essentiel ». Restent présents dans la liste : Anton Benaber, La Grande idée (Gallimard), Adeline Dieudonné, La Vraie vie (L'Iconoclaste), David Diop, Frère d'âme (Seuil), Gilles Martin-Chauffier, L'Ere des suspects (Grasset), Stéphane Hoffmann, Les Belles ambitieuses (Albin Michel), Philippe Lançon, Le Lambeau, (Gallimard), Diane Mazloum, L'Âge d'or (JC Lattès), Pierre Notte, Quitter le rang des assassins (Gallimard), Vanessa Schneider, Tu t'appelais Maria Schneider (Grasset).

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu