Avertir le modérateur

gallimard

  • Sur la piste du Polar

    Quel est le point commun entre Guillaume Musso, Fred Vargas, Bernard Minier, Harlan Coben, Mary Higgins Clark, Michel Bussi ? Tous figurent dans la liste des 50 auteurs de polars les plus vendus en France en 2018.

    Le roman policier fait un retour en force dans le monde de l’édition. Au point que Livres Hebdo lui a consacré un important dossier titré : « la nouvelle vague française » dans son numéro daté du 29 mars. Son auteur, Claude Combet, écrit en introduction « Après les auteurs suédois, les écrivains français ont le vent en poupe au rayon polar, portés par une nouvelle génération biberonnée aux séries télévisées et souvent venue du scénario. Ils renouent avec le roman noir qui dépeint les travers de la société et parvient à séduire éditeurs et lecteurs. »

    L’article passe en revue les éditeurs spécialisés depuis Gallimard avec sa fameuse Série noire à Viviane Hamy, en passant le Seuil, Fayard, ou Les Arènes, et note que « le polar français se vend bien », mis en vedette par « Les grands prix décernés à des auteurs de polars, comme le Goncourt à Pierre Lemaitre, pour Au revoir Là­haut en 2013 et à Nicolas Mathieu pour Les enfants après eux en 2018 » des distinctions qui « œuvrent aussi à la reconnaissance du genre.»

    Livres Hebdo, Guillaume Musso, Fred Vargas, Bernard Minier, Harlan Coben, Mary Higgins Clark, Michel Bussi, Gallimard, Seuil, Les Arènes, Pierre Lemaitre, Jacques Catineau, Nicolas Mathieu, Viviane Hamy, Les nombreux salons qui lui sont dédiés mettent en valeur et confirment cet engouement des lecteurs. Pour les plus connus, Quais du Polar à Lyon, Polar le festival de Cognac, sans oublier Paris Polar qui a connu sa première édition en 2018.

    Les prix spécifiques qui récompensent cette littérature contribuent également à la populariser, celui du Quai-des-Orfèvres créé en 1946 par Jacques Catineau, le prix SNCF du Polar, ou le prix des Lecteurs Quais du Polar.

    Le site Les Rendez-vous Polar recense la présence des auteurs dans la multitudes des manifestations qui vont se dérouler en 2019 dans l’hexagone. On découvre ainsi parmi beaucoup d’autres le 17 ème Salon du Livre Policier à Neuilly-Plaisance (93) les 13 avril 2019 à 14 avril, le 2ème Festival du Polar à Saint-Laurent-du-Var, 27 et 28 Avril, le salon Polar entre Deux Mers à Fargues Saint Hilaire, le 11 mai, le 22ème Festival des Littératures Policières, noires et sociales à Besançon, les 11 et 12 mai, ou la 2ème édition du Festival Polar, Vin et Compagnie à Millau, les 14, 15 et 16 juin, etc., etc.. Un site idéal pour les vrais amateurs qui aiment suivre leurs auteurs à la trace.

  • Un nouveau livre de Cavanna

    Le 29 janvier 2019 à l’occasion du cinquième anniversaire de la mort de François Cavanna se déroulait à la Sorbonne, un hommage à l’écrivain organisé par le service culturel de la faculté des lettres. Plusieurs personnalités se sont succédées sur scène pour évoquer des souvenirs ou lire ses textes. Parmi elles, Denis Robert qui, avec sa fille Nina, lui a consacré un film documentaire Jusqu’à l’ultime seconde j’écrirai, mais également Sylvie Caster, Delfeil de Ton, Bruno Gaccio, François Ruffin, Pacôme Thiellement, Coraly Zahonero de la Comédie-française.

    François Cavanna se fait connaître dans les années 60 avec la création du magazine iconoclaste Hara-Kiri mensuel. Ancien dessinateur, il en est avec le Professeur Choron le principal animateur et surtout le plus prolifique rédacteur. C’est dans ce journal qu’il commence à publier nombre de ses souvenirs qui seront réunis plus tard en livres.

    Sylvie Caster, Delfeil de Ton, Bruno Gaccio, Pacôme Thiellement, Coraly Zahonero, François Cavanna, Professeur Choron, Jean d'Ormesson, Charles Bukowski, Gallimard, Jean-Marie Laclavetine, L'Obs, Bruno Putzulu, Les Ritals, Bernard Pivot, François Ruffin,Auteur à succès, il sera très souvent invité dans l’émission littéraire Apostrophes animée par Bernard Pivot, presque autant que Jean d’Ormesson dit-on. Une séquence désormais culte le montre aux prises avec un autre invité l’écrivain américain Charles Bukowski passablement émêché.

    Parmi ses titres les plus connus on peut citer Les Ritals (adaptée pour la télévision par Marcel Bluwal, en 1991, et aujourd’hui au théâtre par le comédien Bruno Putzulu), Les Russkoffs, les Yeux plus grands que le ventre, et Bête et méchant (tous au Livre de Poche) livre qui raconte l’épopée journalistique de Hara-Kiri hebdo devenu ensuite Charlie Hebdo. Cavanna fera d’ailleurs partie de l’équipe qui redonnera vie à l’hebdomadaire en 1992 où il tiendra une chronique régulière.

    En 2011, il publie Lune de miel aux éditions Gallimard. Livre de souvenirs et d’anecdotes dans lequel il raconte ses démêlés avec la maladie de Parkinson et surtout ses difficultés à pouvoir continuer à écrire.

    Nombre de textes de Cavanna restent inédits en livres mais au cours de la soirée de la Sorbonne, Jean-Marie Laclavetine a annoncé la parution prochaine de Crève Ducon, ouvrage posthume, aux éditions Gallimard. L’Obs en publie les dernières lignes :

    « On va pas se mettre à ressasser le bon vieux temps. Le temps, il n’est ni bon, ni vieux. Ni mauvais, d’ailleurs. Ni jeune. Il est le temps. Il passe, c’est tout ce qu’il sait faire. Con comme le temps qui passe. (...) Travail de deuil. Pas besoin de le travailler, c’est lui qui fait le boulot. La vie est deuil. Un putain d’interminable deuil. Ou alors, ne t’attache pas. Comme si on pouvait… (...) Alors, qu’est-ce que tu fous là ? Crève, Ducon. »

     

  • La rentrée littéraire d'hiver

    Le monde de l’édition en apnée après la déferlante Sérotonine de Michel Houellebecq (Flammarion) – déjà réimprimé à 50 000 exemplaires –, va pouvoir reprendre sa respiration habituelle. Avec au programme de cette « rentrée hiver 2019 » 493 romans, dont 336 français, des auteurs qui s’expriment, et des prix.

    DvW6G4uWoAAxgx7.jpgElsa Ferrante, auteure à succès toujours aussi mystérieuse, avait, dès ses débuts, précisé à son éditrice italienne Sandra Ozzola qu’elle ne participerait à aucune promotion de ses ouvrages. Une discrétion explique Le Monde (article payant) lui permettant de se protéger d’un « système médiatique qui accorde « plus d’importance à l’aura de l’auteur qu’au texte lui-même ». A propos de son anonymat, elle dit que cela « lui a permis une telle liberté de création qu’il est devenu pour elle indissociable de l’acte d’écrire ». Son dernier livre « Frantumaglia. L’écriture et ma vie » traduit de l’italien par Nathalie Bauer (Gallimard), rassemble divers textes, essais, articles, dans lesquels elle évoque son travail d’écriture.

    Le Prix du livre étranger JDD/France Inter 2019 a été attribué le 10 janvier à Alexandria Marzano-Lesnevich pour L'empreinte (Sonatine). L’auteure professeur assistant d'anglais au Bowdoin College vit à Portland dans le Maine. L’empreinte a également été nommé l'un des meilleurs livres de l'année par Entertainment Weekly, Audible.com, Bustle, Book Riot, The Times of London, The Guardian. Le lauréat 2018 du prix était Paul Auster pour 4 3 2 1 (Actes Sud). Figuraient également dans la dernière sélection : L'énigme Elsa Weiss de Michal Ben-Naftali (Actes Sud), Les outrages de Kaspar Colling Nielsen (Calmann-Lévy), Après Maida de Katharine Dion (Gallmeister), et China Dream de Ma Jian (Flammarion).

    Autre radio, autre prix, le Grand prix RTL-Lire 2019 dont Livres Hebdo a publié les noms des cinq ouvrages finalistes. Le magazine spécialisé explique que « Cette sélection sera soumise à vingt libraires choisis dans autant de villes qui composeront des jurys régionaux au sein de leur clientèle. Au total, cent lecteurs choisiront le lauréat qui succèdera en mars à Isabelle Carré (Les rêveurs, Grasset). »
    Le jury de cette édition est composé de Christopher Baldelli, Philippe Labro, Baptiste Liger, Jacques Esnous, Bernard Lehut, Jean-Pierre Tison, Estelle Lenartowicz, Gladys Marivat et Josyane Savigneau. Les titres en compétition sont : Alto Braco de Vanessa Bamberger (Liana Levi), Nino dans la nuit de Capucine et Simon Johannin (Allia), Personne n’a peur des gens qui sourient de Véronique Ovaldé (Flammarion) A la ligne de Joseph Ponthus (La table ronde), et San Perdido de David Zukerman (Calmann-Lévy).

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu