Avertir le modérateur

françois floch

  • L’imprimerie Floch en Mayenne

    « 170 000 livres par jour ! L’imprimerie Floch, dirigée par François Floch, est une des belles entreprises dans le monde de la littérature. Depuis plus de 90 ans, l’entreprise familiale a su se développer avec son temps en faisant de la littérature sa spécialité. Entre prix littéraires et savoir-faire transmis de génération en génération, les ateliers n’ont presque plus rien à prouver. Son PDG, fin stratège, a su leur garantir une certaine sérénité. » écrivait en mai 2013 le journal Ouest France.

    A propos du patron, le même journal qui le qualifie de « charismatique », raconte que : « François Floch est arrivé dans l'entreprise familiale en 1981, comme chargé d'études. « Il y avait alors 220 salariés », se rappelle-t-il. Floch imprime alors 18 000 livres par jour avec 8 presses Marinoni et une batterie de plieuses. « À cette époque, Gallimard représentait 68 % du chiffre d'affaires. Mais nous étions des compositeurs plus que des imprimeurs. »

    Grâce à l’achat de nouvelles rotatives (Rotopages) qui permettent de sortir, selon le format du papier utilisé, 2 livres à la seconde, et 3 000 exemplaires à l'heure, l’imprimerie va alors gagner en productivité. Les volumes une fois imprimés, sont directement brochés, dos carré collé, et les paquets mis sous film thermorétractable prêts à être livrés aux distributeurs.

    Des performances qui lui permettent d’imprimer la plupart des candidats aux prix littéraires, mais surtout les gros tirages des livres primés comme Le Sermon sur la chute de Rome, de Jérôme Ferrari, prix Goncourt 2012, ou les centaines de milliers d’exemplaires des aventures d’Harry Potter.

    L’histoire de cette imprimerie commence en 1922 avec Joseph Floch qui rachète l'imprimerie Colin dans le centre-ville de Mayenne. L’éditeur Grasset lui confie alors ses publications, et en 1935, l'arrière grand-père de François Floch, sera le premier à introduire en France les premières machines d’impression Offset.

    Aujourd’hui, c’est la troisième génération des Floch qui est à la tête de cette entreprise installée 778 avenue Gutenberg (sic) et qui continue à évoluer avec son époque, en n’utilisant par exemple que des encres à l’eau plus écologiques.

    Plus de 200 maisons d’édition lui font confiance, dont Actes Sud, et son implantation à Mayenne est un atout pour la ville. Au mois de décembre 2013, François Floch a racheté l’imprimerie GG Collet menacée de liquidation judiciaire, sauvant ainsi 18 emplois et surtout son directeur, Dominique Collet, dont le père avait installé les machines Offset dans l’imprimerie Floch.


    Photo (Ouest France) : François Floch

    P3001456D2207340G_px_640_.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu