Avertir le modérateur

françois busnel

  • Michel Serres philosophe universel

    "La philosophie ne sert à rien et sert à tout. Je crois que ce qui n’a aucune valeur et qui a toutes les valeurs, c’est ce qu’il y a de plus important. C’est précisément ça que cherche la philosophie, ce fameux couteau suisse qui sert à tout." Michel Serres (invité par France Culture).

    51BFq1zHb+L._SX334_BO1,204,203,200_.jpgLa disparition du philosophe Michel Serres à 88 ans, n’est pas passée inaperçue et « une pluie d’hommages » l’a accompagnée dans les médias. Les médias il les connaissait bien, souvent invité à parler de l’actualité ou de ses ouvrages, mais également pour avoir animé pendant 14 ans avec Michel Polacco une chronique régulière sur France Info « Le sens de l’info ». Autant de moments de curiosité et de sagesse que l’on peut encore réécouter sur le site de la radio.

    Michel Serres pratiquait une philosophie bien ancrée dans son époque comme en témoigne cette vidéo réalisée en 2013 par la librairie Sauramps lors de la publication de Petite Poucette (éditions Le Pommier). Citation : « Nos sociétés occidentales ont déjà vécu deux révolutions : le passage de l'oral à l'écrit, puis de l'écrit à l'imprimé. Comme chacune des précédentes, la troisième, - le passage aux nouvelles technologies - tout aussi majeure, s'accompagne de mutations politiques, sociales et cognitives. Ce sont des périodes de crises. Devant ces métamorphoses, suspendons notre jugement. Ni progrès, ni catastrophe, ni bien ni mal, c'est la réalité et il faut faire avec. Petite Poucette va devoir réinventer une manière de vivre ensemble, des institutions, une manière d'être et de connaître... mais il faut lui faire confiance ! » 

    Vidéo :

    Serres Sauramps.pngMichel Serres était aussi un écrivain prolifique qui a publié près de 70 ouvrages sur des thèmes traitant aussi bien des Cinq sens, Les Origines de la Géométrie, Variations sur le corps, ou de Darwin, Bonaparte et le Samaritain : une philosophie de l'histoire. En 2000, il publie Hergé mon ami, (éditions Moulinsart). A son propos il avoua au Figaro littéraire, « Mon livre a voulu lui rendre une partie des trésors qu’il m’a donnés: enchantement de l’enfance, rêves de jeunesse, méditations pendant l’âge mûr et cette belle amitié dont je crois que, comme son œuvre, elle n’aura pas de fin.»

    Ses deux derniers titres parus sont Défense et illustration de la langue française aujourd'hui, écrit avec avec Michel Polacco, 2018, et Morales espiègles (éditions Le Pommier) qu’il présentait en février 2019 dans l’émission La Grande Librairie de François Busnel.

  • Charlie Hebdo dans tous les kiosques

    Livres Hebdo va consacrer un article aux maisons d’édition liées à Charlie Hebdo depuis sa création, des éditions du Square aux éditions Les Echappés qui éditent aujourd’hui la plupart des auteurs du journal.

    François Busnel, animateur de « La grande librairie » (France 5) et directeur du magazine Lire, était présent à l’exposition hommage consacrée au dessinateur Honoré le 13 janvier à la galerie Le 14. Le dessinateur collaborait à la revue Lire depuis sa création et y publiait ses Rébus littéraires.

    Après les médias, journaux et magazines, qui ont publié des éditions spéciales « Je suis Charlie », c’est au tour des éditeurs à réagir. Jacques Glénat, éditeur spécialisé annonce dans Le Dauphiné libéré que tous les éditeurs dans le cadre du SNE syndicat national de l’édition, se sont mis d’accord pour publier un album-hommage dont le produit de la vente ira aux victimes de l’attentat de Charlie. L’album devrait être prêt pour le festival d’Angoulême.

    Le créateur du logo Je suis Charlie est Joachim Roncin, directeur artistique et journaliste musique au magazine gratuit Stylist, qui l’a imaginé quelques minutes après l'attentat. Dans un de ses derniers Tweets il s’est félicité que l’INPI (Institut National de la Propriété intellectuelle) ait refusé l’enregistrement de plus de 50 dépôts de marque sur ce nom, précisant « Le message et l'image sont libres de toute utilisation en revanche je regretterais toute utilisation mercantile. »

    Une des conséquences annexes des derniers évènements dramatiques survenus à Paris début janvier, c’est que Michel Houellebecq a renoncé – pour le moment – à la promotion de son dernier livre « Soumission » qui finira malgré tout par devenir un vrai succès de librairie.
    Accusé de véhiculer l’islamophobie, il a déclaré au Corriere della Sera :  « Moi je me sens toujours irresponsable et je le revendique, sinon je ne pourrais pas continuer à écrire. Mon rôle n'est pas d'aider à la cohésion sociale. Je ne suis ni “instrumentalisable”, ni responsable.» (Source Le Figaro).

    UneLibindex.jpgPhoto : la Une du quotidien Libération du 12 janvier 2015 après la Marche républicaine de soutien à Charlie Hebdo.

  • La Grande Librairie de François Busnel

    Cela ne semblait pas évident de concevoir et d’animer à la télévision une émission sur les livres après l’empreinte qu’avait laissé Bernard Pivot avec « Ouvrez les guillemets », «Apostrophes », et « Bouillon de culture ».
     
    Pourtant c’est le pari que réussit « La Grande Librairie » de François Busnel diffusée depuis 2008 le jeudi soir à 20h 35 sur France 5 (rediffusée le dimanche à 23 h). Une chaîne de service public moins exposée à l’audimat qui a permis au rendez-vous littéraire de s’installer et de fidéliser un public.

    Une émission qui doit aussi son succès à la pertinence de son animateur, au savant dosage d’écrivains en tous genres, et au temps qui leur est donné pour parler de leur travail. L’émission a même battu son record d’audience le 10 avril en réunissant 504 000 téléspectateurs qui ont assisté au dialogue entre le très rare Jean-Marie Gustave Le Clézio, prix Nobel de littérature 2008, venu présenter son livre « Tempête » (Gallimard), et Pierre Rabhi, pionnier de l’agro-écologie, apôtre de la décroissance, et auteur de « Semeurs d’espoirs » (entretiens avec Olivier Le Naire - Actes Sud) (photo).
     
    François Busnel complète son rendez-vous hebdomadaire avec, une fois par mois, « Les Carnets de Route », série de documentaires où il parcours le monde à la rencontre de grands écrivains. Débutée en 2011 avec la littérature américaine contemporaine, l’émission a également évoqué les écrivains anglais, et irlandais avec « Gens de Dublin » diffusée le 17 avril 2014. Ces entretiens sont disponibles en DVD.
     
    François Busnel est un passionné venu à la littérature sur le tard, après un passage par le journalisme et l’enseignement de la philosophie. Aujourd’hui, l’univers du livre occupe une grande partie de sa vie professionnelle. Depuis 2004, il dirige le magazine spécialisé Lire (fondé par Bernard Pivot) et après avoir été rédacteur en chef  de la rubrique livres de L’Express de 2006 à 2008, il en est resté l’éditorialiste.
     
    Sa vie privée semble aussi être dédiée au livre, non seulement parce qu’il dévoile dans Côté Maison « qu’il y a des bibliothèques dans toutes les pièces » chez lui, mais aussi parce qu’elle crée la polémique lorsqu’il reçoit dans son émission l’auteure Delphine Le Vigan. Il expliquera plus tard dans Télérama « On était ensemble depuis trois ou quatre mois. Est-ce que vous savez ce que peut devenir une relation au bout de trois mois ? Peut-être que si on avait été ensemble depuis dix ans, je ne l'aurais pas fait. Mais lorsqu'elle est venue dans La grande librairie, elle avait déjà vendu des milliers d'exemplaires de " Rien ne s'oppose à la nuit ", elle figurait sur la liste du Goncourt, elle avait obtenu le Prix Fnac... Si vous me dites que c'était une erreur de l'inviter dans une émission littéraire, je l'entends. »  

    La Grande Librairie a son site internet où l’on trouve des informations sur les auteurs et leurs livres, sur le sommaire des émissions, et où on peut les revoir intégralement en replay.

     

    Grande-Librairie.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu