Avertir le modérateur

françois bott

  • Le nouveau nouveau Magazine Littéraire

    Alors que l’on apprend que le constructeur Renault investit dans la presse en rachetant 40% de Sophia Publications appartenant à Claude Perdriel (fondateur du Nouvel Observateur), ce dernier reprend de son côté la main sur Le Magazine Littéraire.

    I-Autre-77200_360x440-le-nouveau-magazine-litteraire-n-1-janvier-2018.net.jpgCelui-ci devient Le nouveau Magazine Littéraire et amorce un virage éditorial puisqu’il « ambitionne d’être la revue des débats de la « gauche hors les murs ». Son directeur de la rédaction l’essayiste Raphaël Glucksmann déclare au Monde : « Il n’y a pas de ligne politique partisane, on veut offrir un regard littéraire sur le monde, raconter les idées, la société, les débats idéologiques ». Parmi les premiers signataires on note les noms de Najat Vallaud-Belkacem, Edgar Morin, Leïla Slimani, Michel Onfray.

    Une énieme aventure pour ce titre créé en 1966, et qui a changé plusieurs fois de propriétaire. Il a été détenu notamment par le groupe Artémis de François Pinault qui l'a cédé en 2014 à un groupe de quatre d’actionnaires, parmi lesquels Claude Perdriel. Le journaliste Maurice Szafran initiera une nouvelle formule pour relancer les ventes (voir chronique du 21 janvier 2015), en vain. Claude Perdriel est toujours l’actionnaire majoritaire du magazine désormais dissocié de Sophia Publications même s'il souhaite ouvrir le capital à d’autres investisseurs comme Xavier Niel (Free, copropriétaire du Monde).

    Plusieurs écrivains ont assuré la rédaction-en-chef de ce bi-mensuel à l’origine, devenu mensuel. On peut citer François Bott, Jean-Jacques Brochier, Laurent Nunez, José Macé-Caron, et Pierre Assouline.

    Sur Facebook Raphaël Glucksmann écrit :

    (…) « Pendant de trop longues années, le déclinisme et la tentation du repli, la pusillanimité et la xénophobie ont dominé notre paysage idéologique, médiatique et culturel. Comme si le pays de Voltaire et Montaigne, Gary et Rabelais, La Boétie et Zola s’était résigné à n’être que la nation de Maurras et de Maistre.

    Pendant de trop longues années, les « intellectuels-(dits)-de-gauche » - ce qui semblait être un pléonasme il y a quarante ans est presque devenu une contradiction - ont cédé du terrain, abandonné des mots, délaissé des causes, opté pour le nombrilisme et le défaitisme, le nombrilisme défaitiste et le défaitisme nombriliste.

    Il est temps de tourner cette page!

    Temps de retrouver le goût de l’aventure intellectuelle collective.

    Temps de renouer avec l’empathie qui est au cœur de la création littéraire comme de l’esprit humaniste.

    Temps de revisiter, repenser, réinventer l’Europe et le monde.

    Temps de "donner un sens plus pur aux mots de la tribu », la mission éminemment politique que Mallarmé assignait à la poésie.

    Temps, aussi, d’en finir avec les esprits douaniers, de décloisonner la littérature, le cinéma, la philosophie, la sociologie, l’Histoire, la géographie ou la science.

    Temps, enfin, de construire une maison commune. (…) »

    Dans les kiosques depuis le 18 décembre 2018.

    En photo, la couverture du Nouveau Magazine littéraire, on est loin des flamboyantes couvertures dessinées autrefois par le peintre Raymond Moretti.­­

  • Le nouveau Magazine littéraire

    Si quelques quotidiens ont encore des suppléments littéraires comme Le Monde ou Le Figaro, les journaux grand public essentiellement consacrés aux livres et à l’écriture sont de plus en plus rares.

    Le Magazine littéraire est un de ceux-là. Un titre ancien créé en 1966 par le journaliste Guy Sitbon et où de nombreux écrivains se sont succèdés au poste de rédacteur en chef ; François Bott, Jean-Jacques Brochier, Jean-Louis Hue, Joseph Macé-Scaron, Laurent Nunez. Le peintre Raymond Moretti en dessinera aussi les couvertures à partir de 1972 et pendant plus de 25 ans.

    Aujourd’hui le magazine est édité par Sophia Publications, société de presse dirigée par Thierry Verret, Gilles Gramat, et Maurice Szafran. Ce dernier qui dirigeait il y a peu l’hebdomadaire Marianne en est le directeur éditorial et a appelé à ses côtés Pierre Assouline comme conseiller de la rédaction.

    Le Magazine littéraire, Raymond Morreti, Louis-Ferdinand Céline, Virginia Woolf, Stefan Sweig, Albert Camus, Marcel Proust, Marguerite Duras, Fleur Pellerin,François Bott, Jean-Jacques Brochier, Jean-Louis Hue, Joseph Macé-Scaron, Laurent Nunez, Guy Sitbon, Maurice Szafran, Pierre Assouline Le magazine annonce une nouvelle formule à paraître le 23 janvier 2015. Livres Hebdo nous en dévoile les détails : un format plus haut, une nouvelle typo, une nouvelle maquette plus colorée et plus dynamique, découpée en trois parties de 30 pages : l'actualité non littéraire vue à travers les livres, les critiques de livres, poche compris, et un dossier « véritable institution du titre à laquelle collaborent de nombreux universitaires », le tout « vivement illustré ».

    Parmi les « scoops » de cette nouvelle formule, Fleur Pellerin, ministre de la Culture, qui « s'explique enfin sur l'affaire Modiano » comme le titre Le Figaro qui écrit  « Dans cet entretien de quatre pages, elle précise être une grande lectrice (avec des volumétries variables) et qu'elle a notamment lu quelques ouvrages de la rentrée littéraire achetés à la librairie Millepages à Vincennes car elle peut y aller à pied de chez elle, à Montreuil. Debout-Payé, le roman de Gauz sur cet étudiant ivoirien devenu vigile au Camaïeu de Bastille et au Sephora des Champs-Élysées après avoir atterri sans papier en France. Fleur Pellerin dit aussi lire « comme tout le monde » Le Royaume, d'Emmanuel Carrère. Si elle s'apprête à entamer Soumission de Houellebecq, elle avoue avoir été déçue par ses romans plus récents. »

    En 2012, Le Magazine littéraire a lancé une collection de livres de poche intitulée « Nouveaux regards ».  Celle-ci se propose de « revenir sur les grands textes de la littérature française et étrangère avec un œil neuf et des lectures inédites par les plus grands spécialistes. Les trois premiers volumes – disponibles en librairie – mettent en lumière respectivement l’œuvre de Louis-Ferdinand Céline, Virginia Woolf et Stefan Zweig, les suivants porteront sur Albert Camus, Marguerite Duras et Marcel Proust. »

    Le site officiel du Magazine littéraire.


Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu