Avertir le modérateur

frédéric saldmann

  • Presse livres

    « La vanité, une passion française ? ». Sous ce titre BibliObs publie un entretien avec Edouard Launet (Le Petit Livre des gros égos - PUF) et Ollivier Pourriol (On/Off, - Nil). Question de David Caviglioli : « Beaucoup des personnages croqués par Edouard Launet ont écrit des livres, de PPDA à Thierry Ardisson jusqu'aux frères Bogdanov. Pourquoi est-il si important de passer pour un écrivain ? » Réponse d’Ollivier Pourriol : « Les célébrités n'ont plus besoin d'être associées à une oeuvre. Elles soufrent donc d'un sentiment d'imposture tant qu'elles n'ont pas produit le livre. D'une certaine manière, elles savent ce qui a de la valeur. J'ai observé ça au « Grand Journal »: le livre est méprisé comme un truc ringard que personne n'a le temps de lire, et en même temps il confère un statut. Ceux qui détruisent le livre sont ceux qui l'admirent le plus. Il y a le temps court de l'intervention médiatique, et le rêve de s'inscrire dans le temps marmoréen de la création littéraire. Camus disait qu'entre le politique et l'écrivain, à la fin, c'est l'écrivain qui gagne. Le plus armé n'est pas le plus puissant. Ces gens-là savent que leur domination ne vaut rien. ça les travaille. »

    Le Figaro l’annonce « Harlequin sort son premier roman lesbien » et commente « Une première en trente-cinq ans d'existence. L'éditeur, qui s'est toujours cantonné aux relations hétérosexuelles, ose rompre avec sa formule proverbiale. Dans la collection HQN (marque numérique d'Harlequin) paraît « Nadya & Elena », une histoire d'amour saphique entre deux athlètes de haut niveau en lice pour les JO de Londres. ». Contatation du quotidien « Après s'être engouffré avec avec la collection « Spicy » dans la brèche du porno-soft ouverte par « Fifty Shades of Grey », Harlequin flirte donc avec «des horizons plus arc-en-ciel». Difficile de ne pas y voir une opération opportune de marketing de la part d‘un éditeur dont l'audace n'est pas, à première vue, une vertu cardinale. »

     « Inferno » de Dan Brown (J-C Lattès) est, selon Livres Hebdo, en tête des meilleures ventes de livres devant « Le meilleur médicament c’est vous ! » du Dr Frédéric Saldmann et « Le gardien de phare » de Camilla Läckberg. L’Express fait passer à Dan Brown son « test de la page 99 » et écrit à propos du nouveau best-seller : « Les antagonistes s'affrontent pour notre plus grand plaisir. Des méchants, très méchants mais un Pr. Langdon absent dans cette page 99. Un page-turner bien ficelé qui semble surfer sur les mêmes vagues que les précédents: complots, intrigue en béton et fin du monde en perspective. Une conversation qui séduit tant elle nous donne l'impression d'être dans la confidence. On l'écoute avec attention. Vite, tournons la page. » 

    Paris Match consacre un article aux films de long-métrages adaptés de bandes dessinées (Astérix, Tintin, Michel Vaillant, Largo Winch, etc.) et passe en revue les échecs et les réussites du genre. Le magazine s’interroge sur le succès de « Joséphine » tiré de la série de Pénélope Bagieu et détaille les prochaines sorties : « Les Nombrils » et surtout « Les Taxis rouges », une aventure de Benoît Brisefer, sont annoncés prochainement sur les écrans. Le cinéma d’auteur s’est aussi entiché du neuvième art, vivier presque intarissable de talents et d’auteurs. On attend avec impatience de découvrir « Quai d’Orsay » de Bertrand Tavernier, adapté de la BD éponyme de Christophe Blain et d’Abel Lanzac, alors que la Palme d’or du dernier Festival de Cannes, « La Vie d’Adèle » est une transposition très personnelle de l’un des succès d’édition de ces dernières années, « Le Bleu est une couleur chaude » de Julie Maroh, aux éditions Glénat.

    Presse-livres.jpg

  • Quelques livres pour vivre mieux...

    Oui, les livres peuvent être porteurs d’espoir, de bonheur et nous offrir une vision différente de la vie.

    61bpmyMdMXL._SY445_.jpgSi vous ne pouvez pas participer au Concours national des jardins potagers vous pouvez toujours vous plonger dans Le Guide de survie joyeuse de Guylaine Goulfier et Jean-Luc Feat pour les photos (éditions Ulmer) dont l’éditeur écrit "En cette période de crise, Guylaine Goulfier et sa famille nous montrent comment retrouver facilement des « marges de manœuvre » en tirant parti de son environnement et de son jardin. Sans prétendre à l'autarcie, ce guide regorge de conseils pratiques, faciles à réaliser et compatibles avec une vie active :
    - créer un potager productif, un jardin de plantes médicinales...
    - reconnaître et utiliser les ressources de la nature (plantes sauvages comestibles, médicinales, champignons, escargots...)
    - élever des poules...
    - fabriquer ses conserves, ses confitures, son pain, ses laitages maison, des produits d'entretien... ".
     

    Une fois cet art de vivre redécouvert, on continuera à se désintoxiquer avec le  Livre antitoxique du Dr Laurent Chevallier (Fayard) qui met en garde contre les perturbateurs endocriniens (comme le bisphénol A ) contenus dans l’alimentation, les cosmétiques et à la maison (entre autres). Dans Le Point, le médecin nutritioniste précise à propos de ces poisons « Il faut penser en termes d'hygiène chimique, faire la révolution pasteurienne pour la chimie ! Le seul moyen qu'on a eu de limiter, dans le passé, la propagation des grandes épidémies, ça a été l'hygiène, et non le soin. Ce n'est pas par le soin que l'on arrive à endiguer ce genre de problème, c'est par la prévention, et la prévention, c'est de limiter absolument l'exposition à ces substances-là. » Nous voilà prévenus.

    Toujours dans le domaine de la santé, Le meilleur médicament, c’est vous de Frédéric Saldmann (Cardiologue, nutritionniste, spécialiste de la médecine prédictive) nous convaincra que la médecine et les pharmacies ne sont pas forcément les seuls remèdes à tous nos maux.

    Présentation de l’éditeur : « notre corps est en effet sans que nous le sachions notre plus grande ressource. Il détient des capacités inouïes, infiniment plus efficaces que nombre de médicaments. Ces pouvoirs, il suffit de les activer. En découvrant les mouvements qui soignent, les vrais aliments santé, le secret du jeûne séquentiel, en oubliant les régimes, en comprimant certains points névralgiques de notre corps, en changeant de posture…
    Ce livre donne les clés pour prendre sa santé en main et consolider tous les domaines qui la composent (alimentation, poids, allergies, sommeil, sexualité, vieillissement…) afin de mieux se protéger avec des moyens à notre portée, passer au travers des maladies et profiter pleinement de la vie. »

    Et puis, avoir la santé c'est bien, l'entretenir c'est mieux ! On peut alors se munir du Guide Ecofrugal « solutions économiques et écologiques » que Lucie Montchovi présente sur France Info « Alors que le pouvoir d'achat est en baisse en France, une 51xjqDJXBnL._SY445_.jpgtendance de consommation commence à faire des adeptes. Dépenser moins et mieux, faire des économies à tout prix c'est le concept de l'écofrugalité. Aujourd'hui, l'ex-banquier d'affaire, Phillipe Green est le porte-parole de cette nouvelle philosophie de consommation. »

    Enfin, pour se dire que tout va bien dans le meilleur des mondes et pour finir par des éclats de rire garantis, il faut parcourir Chers voisins (J’ai lu). L’ouvrage rassemble des centaines de mots vengeurs (à lire également sur le site Internet Chers voisins) rédigés et affichés par des personnes exaspérées par les turpitudes de toutes sortes de leurs voisins. Ou comment l’humour, à défaut de résoudre les problèmes, peut permettre d’en rire tous ensemble.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu