Avertir le modérateur

financement participatif

  • Les livres participatifs

    Vous êtes photographe ou dessinateur et vous cherchez des moyens pour faire éditer votre projet de livre ou d’album. Pourquoi ne pas faire appel au public pour le financer ?

    Plusieurs sites spécialisés proposent de faire connaître son projet et de réunir la somme nécessaire pour le faire exister. Ces sites de financement participatif – crowdfunding – vous prennent en charge et en échange, vous proposez à vos soutiens des contreparties qui peuvent aller de la contrepartie en nature (tirages numérotés, exemplaires personnalisés, etc.), à la participation aux bénéfices de l’opération. S’il y en a.

    9688c52a8a4df66219e2b2d8256ae8bd.jpgAvec un peu de chance, le projet sera relayé par d’autres sites. Ainsi Actualitté.com a publié un article sur le livre de Christophe Génin « Le street art au tournant » pour lequel la maison d’édition belge Les Impressions Nouvelles a fait appel au financement participatif. Interrogé par Actualitté.com, son directeur Benoît Peeters justifie sa démarche « Il nous semblait que le sujet, de par son aspect communautaire notamment, se prêtait bien au crowdfunding. Ce n'est pas une solution miracle, mais le crowdfunding semble idéal pour le transgenre, les livres qui ne sont pas destinés à un large public et ne disposent en conséquence pas des sources de financement classiques. Par ailleurs, la méthode peut également apporter de l'attention sur les titres, et peut-être une meilleure place en librairies. »

    Sur le site Kiss Kiss Bank Bank, l’internaute peut « financer » des projets dans de nombreux domaines. La rubrique Comment ça marche ? explique que « Notre première motivation est de créer une plateforme alternative dédiée à la créativité, à l’innovation et à la culture : si vous êtes visionnaire, audacieux ou courageux, ou si vous êtes créateurs, artistes, humanistes, inventeurs, explorateurs, cinéastes, journalistes, designers, athlètes, écologistes ».

    En échange de leur « investissement » les contributeurs reçoivent des « contreparties » proposées par le créateur, libre à eux de s’en satisfaire ou pas. Le plus important à savoir, c'est que les contributeurs sont remboursés intégralement si l’objectif financier n’est pas atteint, et que Kiss Kiss Bank Bank se rémunère avec une commission de 5% sur les collectes de fonds réussies, facturée aux créateurs de projets, à laquelle il faut rajouter 3% de frais de transactions bancaires sécurisées.

    Autre site, ulule.com, se présente comme le « 1er site de financement participatif européen » et fonctionne sur le même principe que Kiss Kiss Ban Bank. Le site donne des conseils pour la création, le lancement et la promotion du projet. Avec ulule.com, les frais pour le créateur sont également de 8%. Parmi les « 6 principes de base pour porteur de projet heureux » figure celui-ci « Les personnes que vous allez toucher, c'est votre premier public, vos "early birds". Vous le verrez, au-delà du financement, c'est une vraie histoire qui s'écrit, où il est aussi question de conseils, de rencontres, et d'amitiés. »

    Pour en savoir plus, le ministère du redressement productif met à disposition deux guides du financement participatif à télécharger, un destiné aux plate-formes et aux porteurs de projets, l’autre au grand public.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu