Avertir le modérateur

fayard

  • Un auteur à succès, de la poésie, un général, et un prix

    Musso toujours en tête

    Selon une étude GfK parue dans Le Figaro, Guillaume Musso est depuis huit ans l'auteur préféré des Français avec plus de 1,6 million d'exemplaires vendus en 2018, toutes éditions - originale et poche -confondues. France Info qui commente cette information publie les scores des autres auteurs présents dans ce palmarès de l’édition : « Alors que l'année écoulée a été morose pour le monde de l'édition, le romancier a réussi à vendre davantage de livres en 2018 qu'en 2017. Guillaume Musso se place loin devant Michel Bussi (975.800 livres vendus en 2018) et le Suisse Joël Dicker (894.400). Derrière le trio de tête on trouve Aurélie Valognes, première femme du palmarès, qui a vendu 834.500 livres l'an passé. Elle devance Marc Levy (820.800). » Le dernier roman de Guillaume Musso La Jeune Fille et la Nuit, publié en avril 2018 aux éditions Calmann-Levy, a déjà atteint les 782.000 exemplaires.

    Les beaux jours de la poésie

    Luz, Valérie Manteau, Le Sillon, Philippe Lançon, Le Lambeau, Futuropolis, Indélébiles, Le Tripode, Prix France Info, Gilets jaunes, pierre de villiers, france info, Fayard, ouest-france, Printemps des poètes 2019, Guillaume Muso, Michel Bussi, Joël Dicker, Marc Levy, Aurélie Valognes, GfK, calmann-lévyLe Printemps des poètes aura lieu en mars 2019 mais on en connaît déjà l’affiche signée Enki Bilal, dessinateur de BD à succès. Une prestigieuse signature pour célébrer les 20 ans de l’événement et le thème de cette édition « La beauté ». Le nouveau site du Printemps des poètes.

    Un général best-seller

    Parmi les effets collatéraux des manifestations des « Gilets jaunes » ont peut répertorier le succès des livres du général Pierre de Villiers, ancien chef d’Etat-major que certains des manifestants voient comme l'homme providentiel pouvant régler les problèmes actuels de la société française. Selon France Info : « Le général de Villiers suscite un engouement qui dépasse largement les "gilets jaunes" et le cadre de son ancienne fonction, comme le montre son succès en librairie. Selon Fayard, son éditeur, 150 000 exemplaires de Servir ont été vendus et 100 000 exemplaires de Qu'est-ce qu'un chef ? ont été écoulés depuis sa parution le 14 novembre 2018. Sans compter qu'il attire plusieurs centaines de personnes à chacune de ses séances de dédicaces et de ses conférences. » Dans un entretien à Ouest-France. celui-ci a déclaré :« Je ne ferai pas de politique. Je n'en ai ni l'envie, ni la volonté ».

    Les jurés des prix sont toujours Charlie

    La bande dessinée de Luz Indélébiles (Futuropolis) qui raconte les années Charlie avant l’attentat du 7 janvier 2015, vient de recevoir le Prix France Info 2019 de la Bande dessinée d’actualité et de reportage, toujours attribué à quelques jours du festival de la BD d'Angoulême. On notera à cette occasion que nombre d’anciens collaborateurs du journal satirique ont été récompensés ces derniers mois à commencer par Valérie Manteau Prix Renaudot avec Le Sillon (Le Tripode), et Philippe Lançon Prix Fémina, Prix des prix, avec Le lambeau (Gallimard) qui figurait également dans la liste du Goncourt.

  • Céline sujet de livres et de polémiques

    Louis-Ferdinand Céline, si beaucoup le considèrent comme un des grands écrivains du vingtième siècle, sa réputation littéraire est entachée par le contenu raciste de certains de ses ouvrages (non réédités depuis 1945) et de ses prises de positions politiques pendant la deuxième guerre mondiale.

    Louis-Ferdinand Céline, David Alliot, Eric Mazet, éditions Pierre-Guillaume de Roux, L'Express, Pierre-André Taguieff, Antoine Gallimard, Régis Tettamanzi, lucette destouches, Annick Duraffour, Fayard, « Antisémite forcené, adepte du racisme hitlérien », résume le magazine L’Express qui fait état d’une nouvelle polémique déclenchée par la parution d’un livre de David Alliot et Eric Mazet publié par les éditions Pierre-Guillaume de Roux. Celle-ci remet en cause les « allégations » d’un autre livre paru il y deux ans Céline, la race, le Juif, par Pierre-André Taguieff et Annick Duraffour (Fayard).

    Le motif de la querelle est expliqué par les auteurs : « Dans un article, intitulé "Bagatelles pour un mensonge", publié sur le site Internet de L'Express en date du 5 décembre 2018, consacré à la publication de notre ouvrage Avez-vous lu Céline ?, et signé d'Alexis Lacroix, de nombreuses erreurs et approximations ont été constatées, sur lesquelles nous souhaitons revenir. »

    C’est que le sujet est délicat et il suffit de peu pour être catalogué comme un défenseur inconditionnel de l’écrivain ce qu’ils réfutent précisant : « Contrairement à ce qui est affirmé, il n'a jamais été question par les auteurs de ce livre de vouloir "réhabiliter Céline" d'une quelconque façon. », et ajoutent que leur livre est une réponse argumentée au livre de M. Taguieff et Mme Duraffour, tout en précisant que leur démarche éditoriale s’inscrit « dans cette vieille tradition française de la "dispute" intellectuelle, en réfutant les arguments de la partie adverse. » Et effectivement le droit de réponse apporte un certain nombre de précisions visant à les dédouaner de tout ambiguïté.

    Louis-Ferdinand Céline, David Alliot, Eric Mazet, éditions Pierre-Guillaume de Roux, L'Express, Pierre-André Taguieff, Antoine Gallimard, Régis Tettamanzi, lucette destouches, Annick Duraffour, Fayard, On le voit, Céline s’avère être un bon filon pour alimenter les controverses éditoriales et il faut rappeler que Antoine Gallimard n'a « pas renoncé » à rééditer les pamphlets antisémites de l’auteur de Voyage au bout de la nuit, mais accompagnés d'un « appareil historique », et d’une analyse du professeur d'université Régis Tettamanzi. Aucune date n’est fixée mais on peut signaler que les droits vont tomber dans le domaine public en 2031, et il semblerait que le monde de l’édition s’y prépare déjà.

    Pour l’anecdote, Lucette Destouches, troisième femme de Louis-Ferdinand Céline, est toujours en vie, et a fêté ses 106 ans au mois de juillet 2018.

  • Les sujets polémiques font-ils vendre des livres ?

    A suivre la polémique ouverte par les propos d’Eric Zemmour reprochant dans l'émission Salut les terriens de Thierry Ardisson son prénom à l'animatrice Hapsatou Sy et le qualifiant « d’insulte à la France », on en oublierait que ses passages télé accompagnent la parution de son dernier livre. Faut-il désormais créer une polémique pour attirer l'attention sur un livre ? Les sujets tabous ou les propos sulfureux font-ils grimper les tirages ?

    Aux Etats-Unis, Fear de Bob Woodward (chronique du 6 septembre 2018) consacré aux débuts hiératiques de la présidence de Donald Trump, s’est vendu à plus d’un 1 100 000 exemplaires en quelques semaines, dont 900 000 exemplaires dès le premier jour. Un chiffre qui totalise les ventes de livres imprimés, livres audio et livres numériques, selon l’éditeur Simon & Schuster, filiale du groupe de médias CBS.

    En France un historien s’étonne sur les réseaux sociaux d’avoir pu trouver en vente à la FNAC de Grenoble une édition de Mein Kampf d’Adolf Hitler, un pamphlet tombé dans le domaine public en 2016. Réédité avec succès en Allemagne en 2016, le livre a suscité une analyse critique de Albrecht Koschorke, professeur de littérature à l’Université de Constance, celle-ci est parue en France sous le titre Manipuler et stigmatiser, Démystifier Mein Kampf, éditions du CNRS, 2018. En 2015, l’éditeur Fayard annonçait son intention de republier en français l’ouvrage d’Adolf Hitler accompagné d’un « appareil critique » complété d’une analyse du professeur d'université Régis Tettamanzi et d'une préface signée de l'écrivain Pierre Assouline, mais plusieurs fois reportée cette réédition devrait finalement voir le jour en 2020.

    On se souvient également du tollé provoqué par l’annonce de la réédition des titres antisémites de Louis-Ferdinand Céline par Gallimard. Antoine Gallimard avait alors déclaré "j'ai suspendu ce projet, mais je n'y ai pas renoncé" justifiant dans le Journal Du Dimanche cette parution "par goût de la vérité" et la nécessité de montrer "la coexistence du génie et de l'ignoble en un seul homme".

    Pour en revenir au livre d’Eric Zemmour, les semaines qui viennent diront si son nouveau dérapage verbal, qui vient s’ajouter à d’autres, certains condamnés par la justice, aura aidé à la carrière du livre Destin français, présenté comme « une autobiographie intellectuelle, historique et littéraire », par son éditeur Albin Michel.

    Eric Zemmour, Antoine Gallimard, Albin Michel, Fayard, Louis-Ferdinand Céline,Pierre Assouline,Régis Tettamanzi, Bob Woodward,Simon & Schuster, Thierry Ardisson, Hapsatou Sy  ,

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu