Avertir le modérateur

f

  • Le poids des livres

    Les livres peuvent faire mal. Quiconque a lui-même déménagé sa bibliothèque peut en témoigner. Si un seul livre peut alléger notre vision de la vie, un carton rempli de livres se révèle un fardeau lourd à porter. Un constat que font aussi chaque jour des milliers de collégiens. Les livres peuvent faire mal... au dos.

     Un problème soulevé à chaque rentrée scolaire par les parents d’élèves mais également pris en compte par l’Education nationale  qui écrit sur son site : « Le poids du cartable n'est pas le seul responsable des problèmes de dos mais peut les aggraver. Un cartable est adapté au niveau d'enseignement de l'élève, à son âge et sa morphologie. Il est pratique, facile à manipuler et n'excède pas 10% du poids de l'enfant. » Une recommandation très éloignée de la réalité comme le soulignent les fédérations de parents d’élèves et notamment la FCPE qui relève qu’actuellement les cartables pèsent en moyenne 8,5 kilos, soit 20% du poids d’un élève.

    poids des cartables,fEn ligne de mire, le poids des livres et des cahiers mais pas seulement. Leur utilisation est aussi remise en cause et fait l’objet de propositions comme celle d’acheter des collections de livres supplémentaires qui resteraient dans l’établissement ou d’utiliser un livre pour deux élèves en cours. Mais nombre d’enseignants estiment encore que le manuel reste l’outil unique et incontournable de l’apprentissage scolaire et rechignent à changer de méthode d’enseignement.

    En attendant les collèges se laissent séduire par le numérique. C’est le cas à Lys-lez-Lannoy où le principal du collège Gambetta déclare au journal La Voix du Nord « Le livre numérique ouvre d’autres perspectives. Il existe une interaction entre les élèves et les professeurs. À tout moment, ces derniers peuvent rebondir en enrichissant leurs propos avec une image ou une vidéo qu’ils trouvent, en direct, sur Internet. » A la question du journaliste « n’est-il pas gênant, pour un collégien, de ne plus avoir, de manuels scolaires entre les mains ? », il répond « Ils pourront toujours les consulter mais, chez eux, à la maison » rajoutant qu’il n’est pas question d’opposer le numérique et le papier, « ce n’est pas antinomique. Il faut pouvoir avoir accès aux deux. Ils sont complémentaires tout simplement. »

    Si la technologie numérique permet effectivement de réduire considérablement le poids des cartables, il serait vraiment dommage de supprimer les livres papiers des outils pédagogiques, car pour beaucoup d’enfants c’est le premier contact, souvent déterminant, avec la lecture, le plaisir de la découverte, et le monde de l’imaginaire.


Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu