Avertir le modérateur

ernest hemingway

  • Quand les écrivains guident nos promenades

    Le "Da Vinci Code" de Dan Brown avait un peu lancé la mode et nombre de ses millions de lecteurs avaient voulu retrouver les lieux cités dans le best-seller, que ce soit à Paris avec le musée du Louvre ou l’église St Sulpice, mais aussi à Londres avec l'Abbaye de Westminster. Ce type de tourisme culturel a toujours de nombreux adeptes.

    Le site TimeOut propose une carte interactive de Paris « pour marcher sur les traces des classiques de la littérature » et leurs auteurs, Emile Zola, Michel Zévaco, Guy de Maupassant, Gustave Flaubert. Au total seize écrivains de notre patrimoine littéraire. La carte est présentée ainsi : « A travers leurs plumes, ils ont pris la Ville Lumière pour décor. La preuve avec le plan interactif ci-dessous qui associe les rues parisiennes à leurs apparitions dans les grands classiques que l’on savoure à l’école, particulièrement dans les filières littéraires. Rappelons-nous le poème de Guillaume Apollinaire, « sous le pont Mirabeau coule la Seine et nos amours », nous l'avons tous appris un jour. Même chose pour le roman de Victor Hugo dont le titre fait référence à la cathédrale de Paris, Notre-Dame. »

    En 2013, l’hebdomadaire Marianne consacrait un article au « boom du tourisme littéraire » et expliquait : « Les itinéraires de découverte d'une ville sur les traces d'un héros de roman connaissent un grand succès, d'Italie jusqu'en Ecosse. Une alternative aux habituels circuits culturels.» L’auteure de l’article, Agnès-Catherine Poirier, citait Toni Sepeda, enseignante de l'histoire de l'art à l'université américaine de Venise, qui pendant les vacances organisait des visites guidées de la Venise du commissaire Brunetti, personnage de roman policier créé par sa compatriote Donna Leon.

    Le site France.fr propose, lui, de « découvrir la France dans la littérature » du Paris est une fête d’Ernest Hemingway, à Etretat, repaire d’Arsène Lupin, le héros de Maurice Leblanc, et à la Provence de Marcel Pagnol et Jean Giono. De son côté Terre des écrivains dresse une liste non exhaustive des lieux ayant inspiré ou été fréquentés par les écrivains, et si le site ne semble pas avoir été mis à jour depuis 2015, les liens restent actifs comme ceux, par exemple, qui vous amènent au Havre sur les pas de Gustave Flaubert, Jean-Paul Sartre, Benoît Duteurtre, Céline, Stendhal, Simenon, ou celui qui vous invite à une balade littéraire avec Proust à Paris. Citation extraite du site : "Je pense que tous les lieux gardent une empreinte. C'est peut-être cela la littérature : l'obsession de la trace. » Jean-Paul Kauffmann

    Autre site (photo) à visiter : http://lafrancevueparlesecrivains.fr/

    Bonnes ballades et… n’oubliez pas le guide.

    ecrivains.png

  • Les attentats de 2015 en France et les livres

    Après l’attentat contre Charlie Hebdo en janvier 2015, les ventes de livres sur l’Islam avaient triplé comme l’expliquait ce reportage de iTélé : « ce sont les textes du Coran en particulier qui s'arrachent. Des lecteurs de toutes origines veulent se faire leur propre opinion sur la religion musulmane. » A la même période le Traité de la tolérance de Voltaire avait été réimprimé et vendu à plus de 90 000 exemplaires par les éditions Folio-Gallimard.
    Quelques mois après, les commentaires divers et variés sur ces événements vont donner lieu à une prolifération de titres, un phénomène analysé par Le Monde qui lui consacre un grand article. Nul doute que le 13 novembre va susciter la même envolée éditoriale. Déjà deux titres font parler d’eux :
     
    « Dawa »  paru en 2014 (Robert Laffont). Le site L’Internaute raconte :
    « C'est une horrible coïncidence, après les attentats de Paris, survenus vendredi 13 novembre. En 2014, Julien Suaudau racontait, dans son roman intitulé « Dawa », le déroulement d'attaques terroristes à Paris, un vendredi 13. Dans la fiction, six lieux sont ciblés à Paris, six gares parisiennes : Montparnasse, Austerlitz, Saint-Lazare, gare du Nord, gare de l'Est et gare de Lyon. Les attaques sont pensées par un professeur algérien qui veut se venger de la France. Pour mener à bien son funeste projet, il recrute en banlieue des adolescents, de toutes origines, à la dérive.
    Les attentats du vendredi 13 novembre dernier ont donné un coup de projecteur à ce roman. L'auteur, Julien Suaudeau, a publié un billet sur le site de L'Obs. Il y explique tout d'abord le choix du nom de son ouvrage « Dawa », pour sa double signification : " Bazar ", en argot et en arabe " subversion de l'ordre établi dans le but ultime d'instaurer la charia ". Enfin, il explique le choix des terroristes, dans son roman, d'un vendredi 13 par " une date (…) qui parlait à la sous-culture imbécile dans laquelle ils baignaient depuis la naissance. »


    « Paris est un fête » (Folio) connaît également un regain d’intérêt comme le constate le journaliste canadien Luc Boulanger reprenant des informations du Monde :
    « Une « super mamie » parisienne interviewée par BFMTV, six jours après les attentats, a recommandé de lire (ou relire) « Paris est une fête », le récit d'Ernest Hemingway sur ses années de jeunesse dans la capitale. Depuis, l'ouvrage a atteint le sommet des ventes sur Amazon, passant de 10 exemplaires par jour à 500, puis à «1500 vendredi dernier », selon les Éditions Gallimard. En rupture de stock, l'éditeur a dû organiser « 20 000 réimpressions à toute vitesse », le week-end dernier. Écrit à la fin des années 50 et publié après la mort d'Hemingway, en 1964, ce livre est désormais le symbole de la tolérance et la fureur de vivre de la Ville Lumière. L'auteur du Vieil homme et la mer y écrit entre autres : « Il n'y a jamais de fin à Paris, et le souvenir qu'en gardent les personnes qui y ont vécu diffère d'une personne à l'autre. » 

     

    Paris est une fete .png

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu