Avertir le modérateur

e-books

  • Le livre numérique en librairie

    La librairie traditionnelle s'érige contre Amazon, « l’épicier 2.0 », ainsi nommé dans un récent article du Monde. Loin de baisser les bras, les libraires confrontés à la concurrence des ventes sur Internet s’organisent.

    Le Syndicat de la librairie française publie une carte répertoriant plus de 200 librairies indépendantes qui en France proposent aussi une offre de livres numériques. Et déjà la polémique s’installe puisque dans cette liste figurent les établissement du réseau Chapitre.com qui il y a quelques mois fermait des magasins faute de rentabilité pour ses actionnaires.

    Malgré tout, la riposte est bien réelle et s’appuie sur les services de plate-formes comme ePagine, Numilog, ou leslibraires.fr

    Dans la liste, on retrouve des poids lourds de la librairie comme Gibert Joseph, Le Furet du Nord, mais aussi Dialogue à Brest, Anecdotes à Limoges, Sauramps Odyssée à Montpellier, ou La Maison du livre à Rodez.

    Ouest-France dans un article consacré à la librairie Le Failler à Rennes expliquait début septembre que « La maison Le Failler a créé un second site, où les clients peuvent acheter des livres numériques (www.numerique.librairielefailler.fr). Lancé il y a un an, il compte 100 000 références d'ouvrages... pour un chiffre d'affaires inférieur... à 1 %. « On est un peu au-dessus de la moyenne nationale, qui est à 0,6 % », explique Dominique Fredj. Autrement dit, le livre numérique dont on parle tant, n'est pas encore rentré dans les mœurs. « Mais il est essentiel pour nous de répondre à cette demande. »

    Une demande qui va évoluer avec la multiplication des tablettes disponibles sur le marché mais aussi, il faut le souhaiter, avec des prix plus attractifs proposés par les éditeurs. Il a fallu attendre un peu avant que certains titres disponibles sur Internet soient moins chers que leur version rééditée en livre de poche.

    Au mois d’août le site Actualitté.com écrivait à propos des ventes au Etats-Unis « Après six semaines de stabilisation de la tarification des best-sellers numériques, aux alentours de 7-8 dollars, certains observateurs du marché sont convaincus que la baisse devrait reprendre avec les ventes générées par les vacances d'été. Une tendance chronique. Ainsi, le directeur éditorial du DigitalBookWorld, Jeremy Greenfield, table sur une diminution de 10 %, voire davantage, ce qui équivaudrait à des livres commercialisés pour 6 dollars. »

    Autre constatation du site « la proportion de titres autoédités hissés dans les listes de best-sellers est en constante augmentation. Comme ils sont le plus généralement commercialisés à des prix en dessous de la moyenne, cette tendance pourrait également avoir son impact sur le tarif moyen des livres à succès. »

    Inéluctablement, le livre numérique se fait une place dans le marché de l’édition et dans les librairies. Une bonne nouvelle pour les auteurs et les lecteurs. 

    Photo lalibrairie.com

    smenu-livre-numerique.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu