Avertir le modérateur

david brunat

  • Quand le Gaffiot fait encore parler de lui

    w1408.jpg

    Si l’enseignement du Latin venait à disparaître, nul doute que l’existence du Gaffiot serait fortement compromise, mais le Latin semble faire de la résistance et attire l’attention sur un dictionnaire pas comme les autres.

    Au mois de mai 2015 alors que le débat fait rage sur la suppression de l’enseignement du Latin, Le Figaro publiait une lettre de Félix Gaffiot, « l'un des plus grands latinistes du XXe siècle » en réalité un pastiche signé David Brunat. On pouvait lire dans ce courrier adressé à Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’éducation : « le latin et le grec ne sont pas, comme vous le croyez, des disciplines par essence élitistes et par principe réservées aux rejetons des classes dirigeantes et dominantes, mais « parlent » aux jeunes du 9-3 et d'ailleurs, c'est aussi parce qu'elles ont prospéré depuis la plus haute Antiquité des deux côtés de la Méditerranée et ne sont pas, n'ont jamais été, le domaine réservé de l'histoire et de la culture européennes. ». Et l’auteur de la missive de rajouter « Penser, comme vous et ceux qui vous entourent, que le latin est un outil de reproduction des élites de la vieille Europe réac, c'est se méprendre. Se mettre l'index dans l'oculus. Et perdre davantage que son latin : oublier, faire oublier et saper sans vergogne nos racines communes, que nous venions du Nord ou du Sud de la Méditerranée. »

    Principal outil d’enseignement du Latin le fameux Gaffiot, lourd (même si on le trouve en version de poche) dictionnaire français-latin publié pour la première fois en 1934, à l’initiative des éditions Hachette. Celles-ci avaient confié cette tâche en 1923 à Félix Gaffiot, professeur de collège, puis de lycée, puis à la Sorbonne. En 1917, il écrivait dans « Pour faire la version latine », manuel destiné aux « jeunes filles » (sic) : « Il faut abandonner la conception du latin étudié pour lui-même par la grammaire et le thème : une telle étude qui ne répond plus aux besoins doit être réservée aux spécialistes. Il faut étudier le latin comme un moyen de formation intellectuelle, comme une discipline de l’esprit ». Dans la préface de la première GrandGaffiot.jpgédition il précisera : « Il me reste à souhaiter que ce livre, devenant un auxiliaire des études latines, contribue pour sa part à la défense du latin que beaucoup de bons esprits s’obstinent à considérer comme un des plus précieux éléments de notre culture » (Source citations : vni, e-mag de l’éducation).

    Depuis 2000, Hachette Education propose une version rénovée sous le titre « Le Grand Gaffiot », et en 2014 le Gaffiot est devenu accessible en version numérique et gratuite avec une application pour iPhone et iPad.

     

    Photo Gaffiot : http://www.bigmammy.fr/archives/2015/05/23/32099645.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu