Avertir le modérateur

culturebox

  • Les mauvais chiffres de l’édition, un prix littéraire satirique, et un manifeste d’écrivains

    En Panne !

    Mauvaise passe pour le monde de l’édition si l’on en croit CultureBox : « Orientés à la baisse depuis le début de l'année, les ventes de livres se sont carrément effondrées en avril, selon des données rassemblées par le magazine Livres Hebdo à paraître vendredi 2 juin. La campagne électorale semble avoir détourné les lecteurs des librairies. Le livre est en effet un des seuls secteurs à souffrir. Les ventes de commerce, tous produits confondus, ont eu tendance à résister (-0,2%).  Sur les quatre premiers mois de l'année, la baisse est de 4,6%. La tendance annuelle du marché du livre décroche à -1,8%. Aucun circuit de distribution du livre n'est épargné. Les librairies de 2e niveau (petits points de vente de proximité et supermarchés) sont les plus affectées (-12%), devant les hypermarchés (-10%) et les librairies générales de 1er niveau (-9%). Même les grandes surfaces culturelles enregistrent une baisse substantielle (-8%). »

    Ils écrivent Charlie

    Charlie Hebdo a dévoilé les lauréats 2017 (dont un âgé de 12 ans) de son prix consacré à l’écriture: « Le "Prix littéraire Charlie", dit aussi "Le Prix Charlie Hebdo" est un grand concours national lancé par Charlie Hebdo, récompensant les textes inédits les plus drôles écrits par les collégiens, lycéens et étudiants sur un thème donné. Le concours, ouvert à tous les francophones, quel que soit leur pays de résidence, récompense toutes les formes d’humour : humour noir, absurde, grotesque, pince-sans-rire ou débile. » Les textes primés ont été publiés dans l’hebdomadaire et sur le site du journal.

    Etonnant manifeste

    Le 1 St Malo.jpgA l’occasion de la dernière édition du festival Etonnants voyageurs à St Malo, 60 écrivains parmi lesquels Tahar Ben Jelloun, Patrick Chamoiseau, J.M.G Le Clezio, Laurent Gaudé, Erik Orsenna,Yann Quéffélec, Michel Le Bris, Sorj Chalandon, ont signé le manifeste "Nous sommes plus grands que nous". Extrait du texte intégral publié par BibliObs et l’hebdomadaire le 1 (photo) : « Ouvrons les yeux : nous sommes en train de perdre la bataille de la culture. Il ne suffit pas de brandir, tel un talisman, le mot «culture» face à la barbarie: toutes les cultures ne se valent pas. Il y eut une culture nazie, des philosophes nazis, des écrivains et des artistes nazis. C’est d’un combat à l’intérieur de la culture qu'il s’agit. Ce qui suppose, sans rien oublier des horreurs de l’histoire, que l’on retrouve cette idée de l’être humain qui fit notre génie. Et que cesse ce vertige du dénigrement, de la haine de soi où puisent si généreusement aujourd’hui ceux qui nous ont déclaré la guerre. »

  • Le Salon du livre de Paris se rénove

    Rendez-vous annuel le Salon du Livre de Paris évolue en 2016 pour tenter d’enrayer une baisse de fréquentation du public constatée depuis quelques années ; 180 000 visiteurs en 2015 soit une baisse de 10% par rapport à 2014.

    • Nouveauté pour cette 36ème édition, le Salon du livre de Paris devient « Livre Paris », un changement parmi d’autres comme l’explique Culturebox : « Cette fois c'est officiel, le Salon du Livre de la Porte de Versailles se rénove en 2016 : nouveau nom, nouvelle identité visuelle, nouvelle mise en espace, une "scénographie entièrement repensée", et une "programmation culturelle innovante et festive, accessible et qualitative, reflétant la diversité du monde de l’édition" »

    Livre Paris, Actualitté, SNE,

    • Les dates changent également. « Livre Paris » débutera le jeudi et non le vendredi, jusqu’au dimanche et non le lundi. Il se déroulera du 17 au 20 mars et la soirée d'inauguration, qui en général attire le tout-Paris de l’édition, aura lieu le mercredi 16 mars à 17 h. La matinée du jeudi sera consacrée aux professionnels.
    • La manifestation se tient toujours à la périphérie de Paris mais sera décentralisé en plusieurs lieux. En 2015, Le Huffington Post écrivait « Arnaud Nourry, le patron du groupe Hachette, ne s'en cache pas. Il verrait d'un très bon œil de renvoyer le Salon du livre au Grand Palais, comme dans les années 90. "La Porte de Versailles, c'est un immense univers où on perd parfois un peu son âme".»
    • Le pays invité d’honneur est la Corée (du sud). Actualitté publie la liste des auteurs invités et écrit : « Ils seront 12 femmes et 18 hommes issus de toutes les générations, s’adressant à tous les publics. S’illustrant aussi bien dans le roman, la poésie, l’essai, le manhwa (le manga coréen) ou encore en littérature jeunesse, la liste comprendra entre autres un créateur de manhwas éducatifs, une lauréate du Prix de l’Inaperçu 2014, une dessinatrice élue par le New York Times « meilleure illustratrice jeunesse » en 2008, ainsi que des romanciers prolifiques incontournables. »
    • « Livre Paris » est organisé par le Syndicat national de l'édition (SNE) et la société Reed qui le qualifient d’ « événement culturel et littéraire le plus populaire de France et l'un des plus reconnus à l'international. »

    Le site officiel de « Livre Paris » propose un programme détaillé, la liste des participants, des auteurs présents, ainsi que les conditions d’accès à la manifestation, hélas toujours payante même si les organisateurs ont pour but d’en faire « un événement accessible, populaire et familial, où parents et enfants partagent le plaisir de leurs découvertes. »

    Livre Paris, Actualitté, SNE,

  • Rentrée littéraire, gratuité des textes, et sexisme dans la BD

    Les libraires sont en première ligne de la rentrée littéraire. Un reportage de Culturebox diffusé sur FranceTVinfo montre comment une grande librairie comme L’Armitière à Rouen fait face à cet afflux de livres (lien sur l'image) :

    Blog Rouen.png

    La gratuité, c’est le vol affirme un livret édité (gratuitement ?!) par le syndicat National de l’édition. A son propos, idBoox écrit « Ce manifeste contre l’Union européenne, et la réforme du droit d’auteur qui se prépare est lancé comme un cri d’alerte ». Le site spécialisé dans l’édition rajoute : « Très alarmiste, le SNE écrit : « « La gratuité, c’est le vol ». Derrière ce titre-slogan repris à Denis Olivennes, la crainte de toute l’industrie culturelle et créative européenne de voir supprimer le droit d’auteur. Est-il vraiment menacé ? Oui, par les mirages du numérique auxquels une directive européenne et un projet de loi en France entendent donner force de loi. Il y a urgence. »

    Cinquante mille exemplaires ont été imprimés et vont être distribués gratuitement dans les librairies dès le 10 septembre. Il n’y aura pas de réimpression. Trois mille libraires dans toute la France ont reçu au total 35 000 exemplaires. Bien entendu, le livre est en téléchargement gratuit sur un site dédié baptisé « auteursendanger ». Depuis l’annonce de cette publication lundi, les réseaux sociaux se sont embrasés, entre défenseurs de l’initiative et farouches opposants.
    Le SNE répond par une campagne sur Twitter avec @auteursendanger #AuteursEnDanger #TouchePasAMonLivre. »

    Le milieu de la bande dessinée est-il sexiste ? C’est ce que pensent une centaine d’auteures qui se sont réunies pour créer le « Collectif des dessinatrices de bande dessinée contre le sexisme ». Leur site web publie une charte et des témoignages vécus de dessinatrices.
    Deux extraits de la charte :

    "Nous attendons des créateurs, éditeurs, institutions, libraires, bibliothécaires et journalistes qu’ils prennent la pleine mesure de leur responsabilité morale dans la diffusion de supports narratifs à caractère sexiste et en général discriminatoire (homophobe, transphobe, raciste, etc). Nous espérons les voir promouvoir une littérature qui s’émancipe des modèles idéologiques basant les personnalités et actions des personnages sur des stéréotypes sexués."

    "Nous encourageons les libraires et les bibliothécaires à ne pas séparer les livres faits par des femmes ou soi-disant adressés aux filles lorsqu’ils organisent leurs étalages. Le fait que des héroïnes soient plus présentes et actives que les personnages masculins ne veut pas dire que les garçons et les hommes ne peuvent pas s’y identifier et en aimer le récit."

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu