Avertir le modérateur

crépuscule

  • La comptabilité des ventes de livres

    A l’occasion d’une polémique autour des chiffres de diffusion du livre Crépuscule, de Juan Branco (Au Diable Vauvert), un pamphlet dont l’auteur déclare qu’il se vend ben sans aucune promotion dans les médias, Libération recense les organismes qui comptabilisent les ventes réelles des livres.

    Crépuscule, Juan Branco, Livres Hebdo, Electre, Dilicom, Libération, Datalib.net, Au Diable Vauvert, Edistat.com,

    Premier cité Edistat.com qui explique sa méthodologie « Edistat publie des estimations de ventes de livres en France métropolitaine (hors Corse) réalisées à partir des sorties de caisses d’un panel de magasins répartis par circuit (librairies, grandes surfaces alimentaires, grandes surfaces spécialisées). Depuis le 1er janvier 2015, une estimation des ventes en ligne est intégrée au circuit « Grandes Surfaces Spécialisées » (GSS). » Edistat précise également qu’il« ne dispose pas des ventes : réalisées directement par l'éditeur, comme c'est souvent le cas chez les spécialistes de l'impression à la demande » et celles « effectuées sur des circuits de distribution spécifiques (salons, ventes facturées, ventes directes de l'éditeur, etc.) qui ne sont pas intégrés au panel. »

    Autre plateforme Datalib.net, créée par l’association de développement de la librairie de création (ADELC). Un site à l’aspect un peu vieillot que l’on peut consulter sur abonnement pour avoir les détails des vents de livres. Un palmarès des meilleures ventes est cependant accessible au grand public. A son propos l’ADELC écrit : « DATALIB a été créé en 2003 pour collecter, mettre en forme et rendre accessibles sur Internet quotidiennement, les ventes, les achats et les retours réalisés par des librairies indépendantes. A l’automne 2006, Datalib a intégré l’ADELC dont elle est l’un des outils d’action. A ce jour, 230 librairies participent à ce réseau. Datalib vient compléter ainsi les outils de l’interprofession que sont Electre et Dilicom, en fournissant des données économiques propres aux libraires d’assortiment de qualité. »

    Enfin le plus connu, le classement des meilleures ventes.proposé par le magazine Livres Hebdo avec le concours de GFK, un institut allemand d’études de marché et d’audit marketing. Un relevé hebdomadaire des meilleures ventes accessible uniquement sur en dehors du Top 5. Selon Libération « Les chiffres avancés sont «des estimations obtenues à partir des ventes réelles de livres physiques, comptabilisées aux caisses des magasins, en France métropolitaine, auprès d’un panel représentatif de près de 5 000 points de vente.» et rajoute que « Ce classement inclut tous les circuits de distribution de vente au détail : librairies, maisons de la presse, grandes surfaces culturelles, alimentaires, de jeux, de bricolage et de décoration, et Internet. »

    Photo : source Se faire publier.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu