Avertir le modérateur

cnl

  • Le plaisir de lire se partage

    « Nous voulons faire de la lecture un plaisir. Les vacances sont l’occasion de sortir du temps de lecture obligatoire qui a lieu à l’école et qui est nécessaire, mais pas suffisant. L’école apprend, très bien, à lire, mais la majorité des adultes qui savent lire ne lisent plus de livres après leur scolarité. La majorité des gens qui savent lire n’y trouvent aucun plaisir. Ou plutôt pense n’y trouver aucun plaisir ! » Constatation un peu abrupte de Vincent Monadé, président du Centre National des Lettres, à propos de l’opération Partir en livre. Déclaration tempérée par ce commentaire : « Notre objectif est de montrer que savoir lire n’est pas seulement utile, c’est également un bonheur. »

    Les lecteurs sont plus sensibles que les autres constatait en 2015 un article d’Actualitté qui comparait les différents supports de lecture, papier ou écran. On pouvait lire : « Le développement intellectuel et émotionnel repose pour partie sur les lectures pratiquées : roman, poèmes, nouvelles, qu'importe, il s'agit de lire pour former le cerveau et parvenir à partager les sentiments des personnages. Par ce phénomène d'appropriation, sorte de mimétisme que le lecteur applique au récit, les stimulations de différentes régions du cerveau forment une expérience par procuration. Dilemmes moraux, frayeurs, émotions bouleversantes : toutes ces résultantes de nos lectures participent de la formation personnelle. »

    Partir en livre, Vincent Monadé, CNL, Actualtté.com, Jules Renard, Francis Richard, François Mauriac, Roland Barthes, 20 minutesBonheur et formation personnelle, les atouts de la lecture ne manquent pas. Au rayon « plaisir de lire », on citera Jules Renard «  Quand je pense à tous les livres qu’il me reste à lire, j’ai la certitude d’être encore heureux. » ou François Mauriac « La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté. » Dans une analyse du livre Le plaisir du texte, Francis Richard cite sur son blog l'auteur Roland Barthes : « Si je lis avec plaisir cette phrase, cette histoire ou ce mot, c’est qu’ils ont été écrits dans le plaisir. »

    Plaisir d’écrire, plaisir de lire, autant de satisfactions que l’on peut aussi partager. Le quotidien 20 minutes invite ses lecteurs à rejoindre sa « communauté « Livres » et les incite à chroniquer leurs livres préférés sur une plateforme - où tous les genres « polar, chick lit, Heroic Fantasy, littérature générale, jeunesse ou érotique -, ont leur place ». Seule consigne pour la rédaction de ces fiches, que le livre ait plu.

  • Le plein de livres pour l'été

    Juillet, nous entrons dans la période estivale mais la vie trépidante du monde littéraire et de l’édition ne connaît pas de répit.

    Parmi les rendez-vous de l’été il y a les manifestations consacrées aux livres et à leurs auteurs dont ce blog se fait régulièrement l’écho (10 juin, 13 juin), mais il y a aussi les recommandations de lecture des médias.

    Un des premiers à le faire est Europe 1 qui nous propose une sélection de 10 titres. De Kenneth Cook N’essayez jamais d’aider un kangourou (éditions Autrement) à John Grisham Le cas Fitzgerald (éditions Jean-Claude Lattès), en passant par Ivan Jablonka avec Camping Car (éditions du Seuil), ou Jean-Christophe Grangé et La terre des morts (éditions Albin Michel). Europe 1 signale dans cette liste deux rééditions « D'abord 1984 de George Orwell, qui a fait l'objet d'une nouvelle traduction, signée Josée Kamoun, parue chez Gallimard. Fini l'imparfait et place au présent ! » et « chez 10/18. L'éditeur republie en poche les romans de John Fante : de Demande à la poussière, en passant par Mon chien stupide ou encore La route de Los Angeles. »

    Ces-dix-livres-qu-Europe-1-vous-conseille-pour-l-ete.jpgLe livre on le retrouvera sur les lieux de vacances avec la 4ème édition de l’opération Partir en livre, dont l’ambition est « de faire du livre un objet de plaisir en s’adressant aux plus jeunes. L’objectif est de construire une génération de lecteurs.»

    Parmi les temps forts de 2018 : du 11 au 17 juillet, Le parc d’attractions littéraires dans le parc Georges-Valbon de la Courneuve, du 11 au 17 juillet, lieu qui accueillera le lancement officiel de Partir en livre le 11 juillet, Le Livrodrome proposé par le CNL, à destination spécifique des adolescents dans 4 villes (voir programme détaillé ici).

    Au total 77 événements « labellisés » de niveau régional, portés par des acteurs sélectionnés par un comité d’experts, et 5000 événements locaux “référencés”. Partir en livre, est une création du ministère de la Culture et fait partie de ses 15 manifestations culturelles nationales annuelles, pensée et organisée par le Centre national du livre (CNL) avec le concours du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil (SLPJ).

    Partir en livre, CNL, Europe 1, SLPJ, John Grisham, Ivan Jablonka, Jean-Christophe Grangé, George Orwell, John Fante, Josée Kamoun

  • CNL : 70 ans de création littéraire

    Parmi les bonnes résolutions pour l’année 2017 peut-être avez-vous inclus celle de terminer ce livre que vous portez en vous depuis si longtemps. Le CNL peut vous y aider.

    Libération consacre dans son édition du 30 décembre 2016, un article au Centre National du Livre, organisme public qui attribue des aides financières aux auteurs pour mener à bien un projet d’édition. Le quotidien raconte une session dédiée à la Bande dessinée, mais d’autres sont également organisées avec pour objet « Histoire et sciences de l’homme et de la société», présidée par Jean-Pierre Azema » ou «Littératures étrangères» qui tranche sur des aides à la traduction.

    Dans le document destiné aux « Auteurs  et illustrateurs » le CNL précise « Cette aide vise à contribuer à la qualité et à la diversité de la création des auteurs (créateurs, essayistes et illustrateurs) publiés à compte d’éditeur, en version imprimée et /ou en numérique, en leur permettant de dégager du temps pour mener à bien un projet individuel d’écriture ou d’illustration, à des fins de publication. » Sont également concernés les « Auteurs et traducteurs » (pour les bourses de résidence), et les « Traducteurs des langues étrangères vers le Français » (pour les bourses). Au total une vingtaine de commissions examinent les projets.

    actualite_image_2353265656.jpgSur son site le CNL explique son fonctionnement : « Écrivains, universitaires, journalistes, chercheurs, artistes, traducteurs, critiques, éditeurs, libraires, conservateurs, animateurs de la vie littéraire se réunissent généralement trois fois par an pour étudier les demandes de subventions, de prêts ou de bourses et donner au président du CNL un avis sur l’attribution des aides. L’activité des commissions s’appuie également sur un vaste réseau de collaborateurs extérieurs (lecteurs et rapporteurs) qui compose le troisième cercle d’experts et contribue à la qualité des travaux du CNL. »

    En 2016, le CNL a fêté les 70 ans de sa création une célébration relayée sur Facebook et Twitter.

    Pour en savoir plus sur les 70 ans du CNL : http://www.centrenationaldulivre.fr/fr/70_ans_du_cnl/

     

    Marque pages présente ses meilleurs vœux pour 2017

    à tous ses fidèles lecteurs.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu