Avertir le modérateur

christian thorel

  • Amazon, des bibliothèques gratuites, et un musée de l'imprimerie

    Amazon au salon Livre Paris

    La présence du stand Amazon lors du dernier salon Livres Paris suscite des réactions. Le site spécialisé Actualitté.com en fait état et publie la lettre de Christian Thorel, de la librairie Ombres blanches à Toulouse, document qu’il a envoyé au président du Syndicat national de l’édition, Vincent Montagne. Extrait : (…) « vous avez installé une entité qui compromet les relations entre auteurs et éditeurs en faisant la promotion de l’auto-édition, reléguant ainsi l’action des éditeurs à l’exercice d’une autorité financière et intellectuelle dépassée. C’est un peu « se tirer une balle dans le pied », que de faire une place aussi spectaculaire à ce qui est l’exercice principal de la société Amazon, la prédation. Je lis donc cette présence comme une capitulation, comme une soumission à un ordre qui contrevient aux engagements conjugués de nos professions. Et à une histoire commune. Cela me semble constituer même un évènement qui met en question votre part d’héritage de l’histoire du Seuil. » (…)

    Bibliothèques gratuites à Grenoble

    Les prêts de livres gratuits dans les bibliothèques de Grenoble ce sera possible dès juillet 2019. Cette décision est menée dans le cadre du plan lecture 2018-2025. « Les bibliothèques sont des lieux de proximité sociale, un service public de base de la société démocratique (…), des lieux collectifs qui ne sont pas dans une logique de consommation, mais qui forgent l’esprit critique », a déclaré Eric Piolle, maire de la ville. Commentant cette nouvelle le site Place Gre’Net précise : « Le passage à la gratuité est, du reste, sans grandes conséquences financières sur le fonctionnement du réseau. De l’ordre de 180 000 euros, les recettes des abonnements aux bibliothèques pèsent seulement 2,5 % du budget total, qui s’élève à 8,5 millions d’euros. Les deux tiers des abonnés (les moins de 26 ans et les personnes relevant des minima sociaux) bénéficient en effet déjà de la gratuité des prêts. »

    Christian Thorel, Vincent Montagne, Place Gre'Net, Eric Piolle, bibiothèques Grenoble, Atelier-Musée de l'imprimerie Malherbes, Jean-Paul Maury, Jean-Marc Providence, Marc Jampolsky Groupe Maury, Livre Paris, Actualitte.com,

    Un musée de l’imprimerie

    Le livre papier résiste vaillamment au numérique et il a une très longue histoire liée aux métiers de l’imprimerie. Le 29 mars 2019, la Compagnie des chefs de fabrication des industries graphiques et de la communication (CCFI) organise une journée de visite à l’Atelier-musée de l’imprimerie, ouvert en septembre 2018 à Malesherbes, à proximité du siège du groupe Maury, un des plus importants imprimeurs de livre en France. La visite du« plus grand musée de l’imprimerie en Europe », avec Plus de 5000 m2 d’exposition, est accompagnée par Jean-Paul Maury et Jean-Marc Providence, directeur du musée. A 14h 30, projection et conférence autour du film « Gutenberg, l’aventure de l’imprimerie » de Marc Jampolsky.

    L’aller-retour en bus depuis Paris, place d’Italie est gratuit pour les étudiants et les enseignants accompagnants. Une participation est demandée pour les autres visiteurs : 30 euros pour les adhérents de la CCFI, et 50 euros pour les non-adhérents. Repas sur place compris.

    Contact : Jean-Marc Lebreton jmaleb.lebreton@gmail.com  (source Livres Hebdo).

  • Quand les libraires s’expriment

    Le métier de libraire est indissociable du livre. Dernière étape du parcours qui relie l’auteur au lecteur, il doit aujourd’hui, face aux nouveaux modes de distribution et de consommation du livre, s’adapter et réinventer son rôle. Et les libraires ont des choses à dire.

    Le blog Emotions donne la parole à huit d’entre eux. De Lucie Merval de Espace Culturel E.Leclerc à Valérie Caffier de la librairie Le Divan à Paris, en passant par Pépita Sonatine (pseudo), de la librairie Lacoste à Mont-de-marsan, tous témoignent de leur passion.
    C’est le cas aussi de  Stéphanie Hérisson-Delattre libraire à Egreville (77620), village de 2300 habitants qui conclut ainsi son entretien « Je suis la première à déplorer les achats sur le net. Mais plutôt que de tirer sur l’ambulance, faisons notre boulot comme il se doit et peut-être arriverons-nous à nous en sortir. Les libraires, sûrs de leur mainmise, grâce au prix unique du livre ont oublié leur rôle de commerçant. Beaucoup se sont sabordés tout seul. Le livre doit vivre, n’attendons pas le lecteur derrière notre caisse, autant fermer boutique. »
     
    Le site Libraires en Rhônes-Alpes propose lui des portraits de libraires où ils racontent leur parcours et leur bonheur et difficultés à exercer dans ce domaine. A la question « Pour vous, être libraire indépendant c’est quoi ? » Bénédicte et Romain Cabane de la Librairie des Danaïdes à Aix-les-Bains répondent « Pour nous, trois axes, au-delà de la stricte définition, résumeraient globalement ce que représente le fait d’être libraire indépendant. C’est avoir la liberté de proposer ce que nous voulons, être acteur de la vie locale et échanger autour du livre. Bien-sûr nous pourrions ajouter des choses, et maintenant que j’y pense, sans doute que la dimension « profession » est importante elle aussi. Je veux dire par là que les libraires indépendants se reconnaissent notamment à leur capacité à penser la profession et son avenir, à avoir des projets pour celle-ci et à la défendre bec et ongles. Comme partout ailleurs, il est de plus en plus important de résister à l’uniformisation. »
     

    Sur le blog de la plateforme de distribution ePagine, on peut même se procurer une version électronique de « Propos sur le métier de Libraire. Conversations sur le commerce des livres », un livre qui réunit six entretiens avec les responsables de librairies françaises : Josette Vial (Compagnie) et Philippe Touron (Le Divan) à Paris, Pascal Thuot  (Millepages à Vincennes), Jean-Jacques Tonnet (Tonnet à Pau), Isabelle Schulmann, Antoine Fron (L’Arbre à Lettres - Mouffetard à Paris) et Christian Thorel (Ombres Blanches à Toulouse). Dans l’extrait publié par le blog, on peut lire « Ces « mots pour dire » la librairie ne sont pas une leçon, ils portent autant d’interrogations que d’assurances de la part de ce (fugace) Groupe des Sept. Ils appellent des réponses, des réactions, des contestations. Et pourquoi pas d’autres entretiens, d’autres professions de foi. Enfin, si ce livre est destiné plus particulièrement aux acteurs des professions du livre, nous serions heureux qu’il rencontre quelques échos, parmi tous les lecteurs de toutes les librairies de ce pays, ces lecteurs qui font part aujourd’hui de leur soutien à des modes de médiation dans lesquels le rôle des librairies est le premier. »
     
    Photo du profil Facebook de Stéphanie Hérisson-Delattre.

    1546275_10202658963731024_2053499505_n.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu