Avertir le modérateur

charlie hebdo

  • Le dessinateur Cabu à la Comédie française

    On connaissait peu la passion pour le théâtre du dessinateur satiriste Jean Cabut, dit Cabu, disparu tragiquement le 7 janvier 2015 dans l’attentat contre Charlie Hebdo. Depuis son jeune âge il fréquentait assidument les salles de spectacles pour l’amour des beaux textes, des mises en scènes, mais aussi pour le plaisir de pratiquer son art du dessin.

    croquis_de_theatre_hi.jpgSes croquis sur le vif ont été publiés par plusieurs journaux, Le Figaro (de 1969 à 1971, Charlie Hebdo, Le Canard enchaîné, mais nombre d’entre eux étaient restés à ce jour inédits. Cabu perpétuait ainsi une tradition inaugurée par Toulouse-Lautrec, Daumier, Sem, Forain, et qui a hélas disparue dans la presse avec l’arrivée de la photo.

    Les dessins de Cabu sont présentés actuellement à la Comédie française et jusqu’au 25 juillet 2018 sous le titre « Cabu : Vive les comédiens ! 200 dessins pendant l'entracte ». Dans un texte d'introduction, son administrateur général Eric Ruf écrit « Cabu était un grand spectateur de théâtre. Nous le savions pour avoir croisé souvent ce grand escogriffe timide dans l’escalier d’honneur mais nous ignorions alors sa secrète et permanente activité pendant la représentation : il croquait sans cesse, ses carnets calés sur les genoux et entretenait ainsi son amour des planches et des acteurs. Grâce à son épouse, nous avons plongé dans ses cartons et retiré de ce trésor encore méconnu les magnifiques dessins de cette exposition. En chacun se retrouvent son humour, tout son amour et, partout, son esprit libre et frondeur. »

    CabuCF.png

    Une passion que confirme Véronique Cabut « Dessiner les comédiens du Français rendait Cabu joyeux. Dans le noir, malgré mes coups de coude, son feutre continuait de crisser sur le papier. Capter un regard, une silhouette, une attitude, trouver un angle, dessiner les mains et les mouvements à accentuer ou à caricaturer… »

    32215168_1908492955857280_3737101613194543104_o.jpgLes œuvres exposées à la Comédie française sont également réunies dans un album très illustré qui reprend le titre de l’exposition « Vive les comédiens ! » publié par Michel Lafon.

    Photos : Croquis de théâtre Honoré Daumier, dessin de Cabu pour « Cher Antoine » de Jean Anouilh - 1969 ©V.Cabut, et document Facebook/Comédie française.

  • Cette culture qui nourrit son homme

    Le Salon international de l'agriculture se déroulera à Paris du 24 février au 4 mars 2018. Un secteur en pleine évolution et sujet de nombreux livres. Quelques-uns, souvent polémiques, s’interrogent sur son l’état actuel et sur son avenir.

    Fabrice Nicolino, AFP, Paul François, Jean Imbert, Flammarion, Fayard,Frédéric Denhez, Buchet-Chastel, Périco Légasse, Charlie Hebdo, Culture bio ou culture industrielle ? Frédéric Denhez publie « Le Bio, au risque de se perdre » (Buchet-Chastel) préfacé par Périco Légasse, chroniqueur gastronomique de Marianne. Sur son blog hébergé par Médiapart l’auteur écrit : « Le bio est fragile, travaillé qu’il est par des contradictions internes et les formidables pressions de l’industrie et de la Grande distribution qui, toujours, essaient de phagocyter ce qui les menace. La crise de croissance est bien là. Elle peut ouvrir l’avenir sur un nouvel équilibre, une ligne d’horizon attirante pour ces 20% d’agriculteurs qui sont déjà en train de changer de modèle ; ou être l’idiot utile du processus d’élimination de l’agriculture humaine et paysagère, au profit d’une moléculture hygiéniste, tracée, propre à destination de purs esprits urbains effrayés par le sang, le sol, les épluchures, le gras et la mort. »

    Fabrice Nicolino, AFP, Paul François, Jean Imbert, Flammarion, Fayard,Frédéric Denhez, Buchet-Chastel, Périco Légasse, Charlie Hebdo, Avec « Lettre à un paysan sur le vaste merdier qu’est devenu l’agriculture » paru en 2015, Fabrice Nicolino journaliste à Charlie Hebdo trace une grande fresque du monde agricole d’hier et d’aujourd’hui. Interrogé par l’AFP il déclare : « Les Français ont envie de manger des produits de qualité, pas farcis de  pesticides, d'antibiotiques ou d'hormones" et demandent "une agriculture qui respecte enfin les sols, les eaux, la santé des humains et des organismes vivants". "Ce qui a été fait peut être défait". "Il faut imaginer un plan de conversion de l'agriculture intensive, qui prendra peut-être une  génération. C'est à la fois beaucoup et peu. »

    Fabrice Nicolino, AFP, Paul François, Jean Imbert, Flammarion, Fayard,Frédéric Denhez, Buchet-Chastel, Périco Légasse, Charlie Hebdo, La condition de l’agriculteur est aussi évoquée dans « Un paysan contre Monsanto » (Fayard) signé par Paul François qui se bat depuis 10 ans pour faire reconnaître les effets nocifs des pesticides sur les récoltes et sur les hommes. Lui-même intoxiqué au Lasso, un puissant herbicide interdit en France depuis, Paul François a déjà gagné deux procès contre la multinationale et raconte son parcours.

    Fabrice Nicolino, AFP, Paul François, Jean Imbert, Flammarion, Fayard,Frédéric Denhez, Buchet-Chastel, Périco Légasse, Charlie Hebdo, L’agriculture est encore le principal fournisseur de ce que nous mangeons et depuis longtemps nombre de grands chefs privilégient la qualité des produits qu’ils utilisent. Le jeune cuisinier Jean Imbert popularisé par ses émissions de télé publie « Utile + de 100 recettes éco-responsables » (Flammarion). Au-delà du goût il nous sensibilise à une cuisine éco responsable, engagée, et nous incite à « manger de saison, utiliser des restes, ne presque plus rien jeter ».

  • Les mauvais chiffres de l’édition, un prix littéraire satirique, et un manifeste d’écrivains

    En Panne !

    Mauvaise passe pour le monde de l’édition si l’on en croit CultureBox : « Orientés à la baisse depuis le début de l'année, les ventes de livres se sont carrément effondrées en avril, selon des données rassemblées par le magazine Livres Hebdo à paraître vendredi 2 juin. La campagne électorale semble avoir détourné les lecteurs des librairies. Le livre est en effet un des seuls secteurs à souffrir. Les ventes de commerce, tous produits confondus, ont eu tendance à résister (-0,2%).  Sur les quatre premiers mois de l'année, la baisse est de 4,6%. La tendance annuelle du marché du livre décroche à -1,8%. Aucun circuit de distribution du livre n'est épargné. Les librairies de 2e niveau (petits points de vente de proximité et supermarchés) sont les plus affectées (-12%), devant les hypermarchés (-10%) et les librairies générales de 1er niveau (-9%). Même les grandes surfaces culturelles enregistrent une baisse substantielle (-8%). »

    Ils écrivent Charlie

    Charlie Hebdo a dévoilé les lauréats 2017 (dont un âgé de 12 ans) de son prix consacré à l’écriture: « Le "Prix littéraire Charlie", dit aussi "Le Prix Charlie Hebdo" est un grand concours national lancé par Charlie Hebdo, récompensant les textes inédits les plus drôles écrits par les collégiens, lycéens et étudiants sur un thème donné. Le concours, ouvert à tous les francophones, quel que soit leur pays de résidence, récompense toutes les formes d’humour : humour noir, absurde, grotesque, pince-sans-rire ou débile. » Les textes primés ont été publiés dans l’hebdomadaire et sur le site du journal.

    Etonnant manifeste

    Le 1 St Malo.jpgA l’occasion de la dernière édition du festival Etonnants voyageurs à St Malo, 60 écrivains parmi lesquels Tahar Ben Jelloun, Patrick Chamoiseau, J.M.G Le Clezio, Laurent Gaudé, Erik Orsenna,Yann Quéffélec, Michel Le Bris, Sorj Chalandon, ont signé le manifeste "Nous sommes plus grands que nous". Extrait du texte intégral publié par BibliObs et l’hebdomadaire le 1 (photo) : « Ouvrons les yeux : nous sommes en train de perdre la bataille de la culture. Il ne suffit pas de brandir, tel un talisman, le mot «culture» face à la barbarie: toutes les cultures ne se valent pas. Il y eut une culture nazie, des philosophes nazis, des écrivains et des artistes nazis. C’est d’un combat à l’intérieur de la culture qu'il s’agit. Ce qui suppose, sans rien oublier des horreurs de l’histoire, que l’on retrouve cette idée de l’être humain qui fit notre génie. Et que cesse ce vertige du dénigrement, de la haine de soi où puisent si généreusement aujourd’hui ceux qui nous ont déclaré la guerre. »

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu