Avertir le modérateur

château-renault

  • Le livre sur les réseaux sociaux / suite

    Les réseaux sociaux s’intéressent évidemment aux livres, voilà quelques informations et images trouvées sur Facebook entre autre.

    13006737_1227605233931374_6617658739703018277_n.jpgLe grand « désherbage », c’est le nom que la Médiathèque de Vauchevrier à Château-Renault donne à la vente de livres déclassés qui se déroulera du 13 au 15 mai. « Tout doit disparaître » proclame l’affiche et le site de la médiathèque précise : « Les documents proposés à la vente, issus du fonds de la médiathèque sont régulièrement sortis des collections pour faire place à des ouvrages neufs. Ce que nous appelons dans le jargon des bibliothécaires « le désherbage ». La vente de ces livres (romans, documentaires, bandes dessinées, livres jeunesse, etc.) leur permet de trouver une seconde vie chez les particuliers qui feront de très bonnes affaires puisque les livres vont être cédés à des prix très modiques. »

     

    13015556_10208097897717861_4547611762484702453_n.jpgEntrevue au fil de la navigation sur Facebook cette image intrigante, et en furetant encore un peu plus, on apprend sur Paperblog qu’elle est l’œuvre de l’artiste espagnole Alicia Martin. Cette photo fait partie d’une série de sculptures livresques intitulée « Biografias » dont le blog propose un aperçu. Toujours à propos de cette performance, le site al/brary écrit : « Les installations comprenaient à peu près 5000 bouquins chacune, embellissant les murs de différents bâtiments à Madrid. A la Casa de América par exemple, un torrent de livres se versait de la fenêtre dans la rue. Les sculptures gardent leurs formes à travers un squelette fait de métal et de fils de fer. Cependant, les livres semblent suspendus en l’air, comme portés par une force invisible en plein cœur de Madrid. Faites de structures aussi solides que fluides, les pages des livres bougent avec le vent, animant des cascades étonnantes. »

     

    Livres J. Lindon.jpgLu aussi, ce texte de Jérôme Lindon, éditeur, sur les librairies « Où chacun est en mesure de se constituer pour la vie sa propre bibliothèque. » Sur le site de la Médiathèque de la ville d’Hyères, on peut lire au sujet de cet éditeur : « Le 9 avril 2001 mourrait Jérôme Lindon, directeur des éditions de Minuit. A l'instar de Gaston Gallimard, il fut une figure incontournable de l'édition française. La comparaison avec le patron de la rue Sébastien-Bottin s'arrête là, tant leurs trajectoires paraissent bien différentes. Au prestige et au "classicisme" de Gallimard répondent l'exigence et l'engagement de Minuit. Créée dans la clandestinité par Vercors, la maison vit le jour en 1942 sous l'occupation allemande grâce au courage d'imprimeurs travaillant la nuit tombée (d'où le nom). Ainsi, des textes d'illustres écrivains (Aragon, Mauriac...) cachés sous des pseudonymes furent distribués sous le manteau. Mais ce fut l'énorme succès du Silence de la mer de Vercors qui assit la réputation de la maison avant qu'un jeune résistant, Jérôme Lindon, n'en prenne les rennes. »

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu