Avertir le modérateur

bpi centre pompidou

  • Le phénomène éditorial Riad Sattouf

    larabe-du-futur-1_riad-sattouf_allary-editions.pngChacune de ses séances de dédicaces draine des centaines de fans et ses chiffres de ventes sont vertigineux, il est l’auteur de la bande dessinée L’Arabe du futur dont le tome 4 vient de paraître aux éditions Allary avec un premier tirage de 250 000 exemplaires.

    La presse lui consacre de nombreux articles et notamment France Info et Télérama qui dévoilent les raisons du succès de ce dessinateur dont les ventes cumulées des 4 tomes atteignent le million et demi d’exemplaires. Une réussite accompagnée par la maison d’édition fondée en 2013 par Guillaume Allary et qui publiera un an plus tard le premier tome de la saga.

    L-Arabe-du-futur 4.jpgPour France Info, Elodie Drouard retrace le parcours de ce jeune auteur de 40 ans né à Paris, d’un père syrien et d'une mère bretonne, ayant passé son enfance jusqu’à 12 ans en Libye et en Syrie, et nous aide à comprendre pourquoi cette autobiographie « est disponible dans 22 langues différentes et cartonne dans le monde entier. On peut lire L'Arabe du futur en espagnol, en italien, en allemand, mais aussi en croate et en coréen ». Une histoire et un best-seller universel dont l’éditeur précise « Sur le moment, ça correspondait tellement à ce qu'il voulait dire que je n’ai eu aucune réflexion marketing sur le titre. Mais à l'imprimerie, on s'est demandé si les gens allaient acheter un livre sur lequel était écrit en gros le mot "arabe". »

    L’article de Télérama est lui consacré à l’exposition que la Bpi du Centre Georges Pompidou à Paris présente jusqu’au 11 mars 2019. A propos du lieu Riad Sattouf dit : « On m’a souvent demandé de faire des expositions et je suis très content que ça se fasse ici, dans des conditions exceptionnelles. Je trouve rassurant d’être au milieu de tous ces livres. J’ai l’impression qu’ils protègent mes dessins, plus que s’ils se trouvaient parmi des œuvres d’art. Les bibliothèques sont parmi les lieux que j’aime le plus au monde. C’est le bon endroit pour montrer quel est le processus qui mène à une bande dessinée. Et pour ceux qui ne connaissent pas encore mon travail, toutes mes BD y sont en libre accès. Le fait que ce soit gratuit, aussi, est très important. »

    Riad Sattouf est également le créateur de Retour au collège (Hachette), Pascal Brutal (Fluide glacial), primé en 2010 au Festival de la BD d’Angoulême, et de Les Cahiers d’Esther publiés dans L’Obs et adaptés en dessin animé pour Canal +.

    Histoires-de-mes-10-ans.jpg

  • Claire Bretécher en exposition et en albums

    bretecher-morceaux-choisis-tome-1-morceaux-choisis.jpgLa Bibliothèque Publique d’Information du Centre Georges Pompidou à Paris présente à partir du 18 novembre 2015 une exposition consacrée à la dessinatrice Claire Bretécher.


    Sur le site de la BPI on peu lire à son propos : « Figure majeure de la bande dessinée depuis les années 1970, Claire Bretécher a construit une œuvre ancrée dans notre imaginaire culturel. Ses personnages archétypaux ont accompagné plusieurs générations grâce, notamment, à sa collaboration avec Le Nouvel Observateur. »
     
    Longtemps présentée comme une des rares femmes exerçant ce métier de dessinateur de bande dessinée, Claire Bretécher a su s’y faire une place non seulement par son talent et son humour, mais aussi en fabricant et diffusant elle même avec succès ses albums (aujourd’hui édités par Dargaud). En 1972, elle a aussi contribué avec les dessinateurs Gotlib et Mandryka à la création du magazine L’Echo des Savanes (qui a changé plusieurs fois de formule depuis).
     
    En intégrant en 1973  les pages de ce qui était alors Le Nouvel Observateur elle a aussi montré qu’elle était une observatrice très pertinente de notre époque. Elle est aussi la créatrice du personnage d’Agrippine adolescente imaginaire, mais dans laquelle nombre de jeunes (et de parents) se reconnaissent.
     
    A propos de ses livres L’Express écrivait (2011) « Le plus ardu reste de trouver le point de départ, l'idée qui déclenche tout. "Les albums, on se sent incapable d'arriver à en finir un, mais on est content quand on s'y remet, sauf à la page 20 qui bloque toujours!" lance-t-elle. Quand on lui demande à quoi peut bien ressembler l'une de ses journées, la réponse vous laisse un sourire aux lèvres. "Je suis une flemmarde. Je ne fais que lire, chercher de vagues idées, téléphoner et voir des copines. J'ai une vie lamentable... mais qui me convient." 
     
    Claire Bretécher à publié près de 35 albums.
     
    Pour accompagner l’exposition les éditions Dargaud publient « Morceaux choisis » (photo) et écrivent dans la présentation : « GPA, PMA, mariage pour tous, adoption, identité sexuelle et question des genres... dès le début des années 1970, Claire Bretécher s'empare avec une lucidité incroyable et un humour invraisemblable des grands sujets qui vont agiter le début du XXIe siècle. Ne respectant aucun tabou, trifouillant avec jubilation dans les tréfonds de l'âme, Bretécher signe des pages d'une modernité confondante. Un recueil complété par un portrait de l'auteur et de nombreux textes illustrant l'exposition de la BPI. »
     
    Le site officiel de Claire Bretécher : http://www.clairebretecher.com/ 

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu